L'accompagnement des stagiaires en formation pendant la période de confinement

04 Août 2020

Daniel Guitteaud - Directeur général de Gidef

Gidef assure la continuité pédagogique et construit une méthodologie d'accompagnement préparant l'après-confinement.

« Nous avons restructuré notre catalogue et l’ensemble des sessions de FOAD ont éte inscrites, enrichissant ainsi les actions référencées, majoritairement proposées en présentiel. »
Pouvez vous présenter Gidef et votre fonction ?

Gidef est un cabinet d’études de conseil et de formation. Créé en 1994, il est composé de formateurs consultants pluridisciplinaires, psychologues formateurs, auditeurs et intervient sur toute la France (dont Antilles, Guyane). Nos domaines d’intervention portent sur la mobilité interne (GPEC, audit d’organisation, risques professionnels et psychosociaux, observatoires des besoins en formation, études de psychologie sociale) et externe (accompagnement suite à licenciement économique, reconversion professionnelle, reclassement, mais aussi accompagnement de demandeurs d’emploi vers l’emploi, pouvant transiter par un parcours de formation).

Vous intervenez depuis des années pour favoriser la maîtrise du français. Pouvez-vous nous éclairer ?

Dans le cadre des actions financées par le Conseil régional liées à l'apprentissage de la langue, nous avons parallèlement développé une compétence spécifique en matière d'évaluation des besoins de formation.

Réalisée sur plusieurs régions et départements, notamment en Ile-de-France, elle a permis de produire des observatoires de besoins en formation territorialisés, pour la mise en œuvre d’actions de formation, en lien avec les besoins des publics identifiés (jeunes 16 à 25 ans, adultes, salariés, demandeurs d’emploi, etc.). Nous avons ainsi formé les acteurs accueillant ces publics pour la première fois.

En outre, nous sommes financés par le Conseil régional Ile-de-France sur les dispositifs "Compétences de base professionnelle" et "Parcours d'entrée dans l'emploi". Le premier permet l’apprentissage à travers différents modules, notamment la communication à l’écrit et à l’oral en français, les nouvelles technologies, la remise à niveau, après définition d’un projet professionnel. Cette remise à niveau est en lien avec les compétences nécessaires en terme de savoirs pour l’exercice d’un métier, donc facilitateur pour l'accès à l’emploi ou une formation plus professionnalisante et qualifiante.

Dans la période de confinement, comment votre activité se poursuit-elle ?

Nous avons tout d'abord communiqué à la Région Ile-de-France notre volonté de maintenir cette continuité pédagogique avec les stagiaires jeunes et adultes entrés en formation avant le 16 mars et présenté notre démarche et les grandes lignes pédagogiques. Après accord pour mettre en place des actions de formation à distance, nous avons adressé un courrier à l’ensemble des prescripteurs avec lesquels nous travaillons et qui orientent sur ces actions afin de les informer de la continuité de l’accompagnement des publics qui nous ont été confiés. Les directions territoriales du Pôle emploi ont été informées de cette continuité. Ne pouvant faire de nouvelles entrées étant donné le contexte, nous avons proposé aux conseillers prescripteurs de continuer à orienter sur notre site Internet en utilisant la fiche de liaison présente depuis le début du marché. Nous nous sommes engagés à reprendre contact avec chaque personne qui pourrait bénéficier de ces actions à la sortie du confinement.

L'information sur cette offre de formation est importante pour les prescripteurs. Comment répondez-vous à leurs besoins ?

Dans ce contexte, nous avons souhaité informer sur la base de données DOKELIO Ile-de-France et sur le site Défi métiers, des actions que nous continuons de réaliser à distance. Suite à la sollicitation de Défi métiers, nous avons restructuré notre catalogue et l’ensemble des sessions de FOAD (Formations ouvertes à distance) ont été inscrites, enrichissant ainsi les actions référencées, majoritairement proposées en présentiel.

L'équipe DOKELIO Ile-de-France a apporté appui et conseils techniques à nos équipes, afin que l’information puisse transiter auprès des prescripteurs franciliens (Missions locales, agences Pôle emploi).

En conclusion, nous avons construit avec différents financeurs des méthodologies d'accompagnement présentiel et FOAD pour des prestations collectives et individuelles.

Propos recueillis par Christine Barret-Labre (avril 2020)

Tags : DOKELIO Ile-de-France | coronavirus | Conseil régional d’Ile-de-France | formation à distance