CCI Paris Ile-de-France : un nouveau diplôme de français professionnel de la santé

10 Juin 2021

Dominique Frin - Responsable pédagogique, Le Français des affaires

Dominique Frin Dominique Frin coordonne le projet de création du « Diplôme de français professionnel de la santé » (DFP), qui répond à la demande de nombreuses institutions de santé.

« Comme toutes nos certifications en français professionnel, ce nouveau diplôme place le candidat, pour chacune des activités de l’examen, dans la situation d’une personne travaillant dans le secteur médical ou paramédical. »
Pouvez-vous présenter Le français des affaires et votre fonction ?
Le français des affaires est un établissement de la CCI Paris Ile-de-France. C’est un acteur clé, depuis 1958, de la conception et de la diffusion de certifications en français professionnel. Conçues comme des outils au service du développement des compétences langagières et interculturelles en contexte professionnel, ces dernières s’inscrivent dans un cadre de formation initiale, continue ou d’auto-apprentissage et s’adressent à des professionnels ou étudiants qui travaillent ou seront appelés à travailler en français et qui souhaitent valider leurs compétences par un diplôme.

Personnellement, je suis responsable pédagogique au sein du département Innovation pédagogique et membre du Comité scientifique du Français des affaires. J’interviens auprès de nos partenaires, sur toutes les questions pédagogiques liées à la conception de nos diplômes et des outils d’accompagnement. Actuellement, je coordonne le projet de création de notre Diplôme de français professionnel de la santé.

Pourquoi avoir créé ce nouveau diplôme ?
Ce diplôme a été créé afin de répondre à la demande de nombreuses institutions de santé qui accueillaient déjà un public (médecins, personnels paramédicaux, etc.) étranger venu en France pour suivre une partie de leurs études médicales ou pour se spécialiser. Elles étaient à la recherche d’un diplôme permettant de valider des compétences à communiquer en français dans des situations professionnelles du milieu de la santé.

Ce diplôme constitue en ce sens un bagage essentiel pour tout projet de mobilité professionnelle vers la France et les autres pays francophones. C’est une démarche qui s’inscrit résolument dans la politique du gouvernement telle qu’elle a été présentée lors du Plan Francophonie en mars 2018 et à d’autres reprises depuis lors, et qui privilégie des parcours associant apprentissage du français et mobilité. Comme toutes nos certifications en français professionnel, ce nouveau diplôme place le/la candidate, pour chacune des activités de l’examen, dans la situation d’une personne travaillant dans le secteur médical ou paramédical.

Ainsi, les candidats sont amenés à interagir avec des patients et des professionnels de santé dans des structures variées (établissements de soins, cabinet libéral ou structures humanitaires) et les métiers qui leur sont associés (médecin, infirmier, aide-soignant, dentiste, ostéopathe, etc.) dans des situations récurrentes et transversales aux métiers de la santé : compléter un dossier médical, expliquer un traitement, compléter un protocole de soins, rédiger une note de prévention sur des risques sanitaires, intervenir sur un sujet de santé publique auprès d’un public de non-spécialistes, etc.

Qu’attendez-vous de la collaboration avec Défi métiers et le réseau des Carif-Oref ?
Défi métiers actualise l’outil recensant les certifications liées à l'apprentissage et la maîtrise du français. Nous espérons, grâce à cette collaboration, développer un réseau de prescripteurs qui accompagnent les étrangers dans leur parcours d’intégration (Ofii, coordinations linguistiques, organismes et associations, etc.) et faire davantage connaître ce diplôme aux demandeurs d'emploi et salariés non francophones dans leur recherche de formations. Cette collaboration représente également un atout important dans le référencement de nos centres d’examens qui pourront intégrer leur offre de formation dans les bases des Carif-Oref.

Propos recueillis par Hélène Lerosier (novembre 2020)

Tags : RCO | certification professionnelle | linguistique | Intégration