4000 demandes d'aide au Contrat de génération déposées par des petites entreprises en Ile-de-France

03 Juin 2014

Laurent Vilboeuf - Directeur de la Direccte Ile-de-France

Laurent Vilboeuf Un an après la mise en oeuvre du Contrat de génération, Laurent Vilboeuf fait le point sur le développement du dispositif sur le territoire francilien.

« Les entreprises franciliennes de plus de 300 salariés ont presque toutes déposé un accord ou un plan d’action. »
Un an après son entrée en vigueur, quels premiers bilans tirez-vous du contrat de génération ?
Concernant l’Ile-de-France, 4 000 demandes d’aides ont été déposées par des petites entreprises, ce qui représente près de 17 % du total national. Si les chiffres sont encore modestes, il faut tout de même saluer et souligner le fait que les entreprises franciliennes de plus de 300 salariés ont presque toutes déposé un accord ou un plan d’action. Nombreuses sont les entreprises qui en reconnaissent les avantages. La démarche engagée à cette occasion a souvent permis de revisiter leur stratégie dans le domaine des ressources humaines notamment s’agissant du transfert des compétences et de la gestion des âges.
Quelles sont les perspectives pour 2014 ?
La loi sur la formation professionnelle, du 5 mars 2014, simplifie considérablement le contrat de génération. D’une part, les entreprises de 50 à 300 salariés peuvent désormais bénéficier directement de l’aide sans accord ou négociation préalable. D’autre part, concernant la transmission d’entreprise, l’âge du jeune concerné par le contrat de génération a été relevé à 30 ans pour mieux coller à la réalité et faciliter les reprises. Ces deux changements importants contribueront certainement à une augmentation du recours à ce dispositif de la part de ces entreprises. Concernant la mobilisation de l’Etat, les services de la Direccte poursuivront leur travail partenarial avec les entreprises franciliennes, pour les accompagner dans leurs démarches de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) pour lesquelles la gestion des âges et de l’intergénérationnel reste centrale.

Propos recueillis par Gilles Bensaïd (avril 2014)

Tags : contrat de génération | Ile-de-France