Les métiers du tourisme

Mis à jour le 04 Avril 2017

Les métiers du tourisme © Fotolia La France a accueilli près de 83 millions de touristes étrangers en 2016, ce qui la maintient au rang de première destination touristique mondiale.

Introduction

La richesse des collections des musées, la diversité des monuments, les parcs d'attractions et les grands événements sportifs et culturels attirent français et internationaux. La France, avec Paris en tête, est une destination dynamique et attractive, même si les années 2015 et 2016 auront été impactées par les attentats, les intempéries et les mouvements sociaux.

Le tourisme représente 7,2 % du PIB en 2015. Selon le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Maedi), la France est le pays le plus visité au monde avec près de 83 millions de touristes étrangers en 2016. Une fréquentation toutefois en recul par rapport à l'année record 2015 et ses 85 millions, incluant les touristes se rendant dans les Outre-mer.

L'ensemble des activités du tourisme concerne un peu plus d'1 million de salariés en France (en équivalent temps plein), 2 millions avec les emplois indirects.

Environ 28 % des effectifs salariés en Ile-de-France

L’Ile-de-France rassemble, fin 2015, 426 000 emplois dans les secteurs d’activités caractéristiques du tourisme, soit 9,3 % de l’emploi total de la région. Selon le Crocis, environ 70 000 entreprises franciliennes ont une activité liée au tourisme.

L'Ile-de-France représente :

  • 28 % des emplois nationaux pour l'hébergement ;
  • 29,5 % des emplois nationaux pour la restauration ;
  • 38 % des emplois dans les agences de voyages.

Avec près de 31 millions d’arrivées hôtelières au cours de l’année 2016, la fréquentation touristique de la destination « Paris Ile-de-France » est en baisse de 4,7 % par rapport à 2015, du fait notamment des attentats terroristes. La région a accueilli 16,7 millions de touristes français et 14,3 millions de visiteurs étrangers. Américains, anglais et chinois forment le top 3 de la clientèle hôtelière internationale.

Sur les 30 sites touristiques les plus visités en France en 2016, 20 sont en région parisienne, parmi lesquels : le musée d’Orsay (5ème), le château de Versailles (4ème), la tour Eiffel (3ème) le musée du Louvre (2nd). Le parc de Disneyland Paris caracole en tête avec 15,6 millions d’entrées en 2016, loin devant le Futuroscope de Poitiers et ses 1,8 million d'entrées.

Paris et la petite couronne sont les principales destinations du tourisme d’affaires en France, les voyages pour motifs professionnels représentant 23 % du nombre total des voyages dans la région (contre 9 % au niveau national). Selon le Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France, la clientèle d’affaires a généré entre 34,8 % et 57,1 % des nuitées enregistrées dans l’hôtellerie francilienne en 2016. Le tourisme d’affaires est en forte progression par rapport à 2015 puisque les déplacements professionnels ont généré 31,5 millions de nuitées hôtelières (+ 9,4 millions de nuitées).

Les activités concernées

Le secteur du tourisme regroupe 4 familles de métiers :

  • les métiers de l’hébergement (hôtellerie et campings) ;
  • les métiers de la restauration et des débits de boissons ;
  • Les activités des agences de voyages, voyagistes, services de réservation ;
  • Les métiers de l’accueil et de l’animation touristique.

Près des 2/3 des emplois liés au tourisme concernent la restauration et l’hébergement. Le secteur compte peu de cadres et de nombreux employés. La saisonnalité de l'emploi touristique est, bien entendu, très marquée. La maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères indispensable, y compris pour travailler en France.

Les opportunités actuelles et à venir

Avec le développement des agences de voyages sur le web, les emplois dans le tourisme évoluent. Les voyagistes traditionnels ont subi de plein fouet la concurrence des sites de réservation en ligne. Ils ont dû réduire la voilure et fermer de nombreuses agences. Les postes liés à l'organisation et à la vente de voyages se sont donc raréfiés. 

Si le numérique a détruit certains postes, il en a également généré d'autres : les acteurs du tourisme recrutent désormais des responsables de webmarketing, des community managers, des chargés de projet en e-tourisme. En la matière, des compétences en marketing digital ou sur un poste équivalent exercé dans un autre secteur peuvent permettre d'entrer dans le tourisme...

Le "Revenue Manager" est également très recherché par les grandes entreprises de tourisme (groupes hôteliers, compagnies aériennes, clubs de vacances). Maître des prix, son rôle étant de vendre au bon moment, au bon client et au meilleur prix. Ce poste exige une formation marketing spécifique de niveau bac+3 à bac+5 et peut conduire à des postes de direction... 

Enfin, le tourisme de mémoire et le tourisme durable/équitable génèrent un engouement grandissant. Ce sont des niches d'activités qui restent à développer.

Repères chiffrés

Infographie 1 : Effectifs salariés dans le tourisme : données nationales

.

Infographie 2 : Effectifs salariés dans le tourisme : données régionales

Effectifs salariés dans le tourisme : données régionales
Acoss, 2017

Infographie 3 : Répartition de l'offre hotelière en Ile-de-France

.

Tags : emploi | recrutement | tourisme | hébergement | restauration