Les métiers du numérique

Mis à jour le 10 Juillet 2017

Les métiers du numérique © Fotolia L'Ile-de-France concentre plus de la moitié des emplois du secteur informatique français. Certaines spécialités, tel le big data, se montrent particulièrement dynamiques.

Introduction

Le numérique est un outil de stratégie et de compétitivité majeur dont les entreprises ne peuvent plus se passer. Ce secteur de pointe génère de nombreux emplois.
 
Selon les chiffres-clés du Syntec numérique (avril 2016), le secteur des logiciels et des services informatiques représente 20 200 entreprises et 412 000 salariés. Sous-traitance comprise, son chiffre d’affaires cumulé s’élève à plus de 70 milliards d’euros.
 
Par rapport au reste de l’économie, le secteur se démarque par une forte proportion de cadres (69,3 %, contre 16,3 % pour l’ensemble de l’économie), un taux important d’emplois en CDI (93,9 % contre 69,8 %) et une relative jeunesse de ses effectifs.
 
Point faible cependant, les femmes y sont sous-représentées. Malgré les efforts de la branche pour les attirer vers ses métiers, celles-ci ne représentent encore que 27,1 % des employés (contre 46,7 % pour l’ensemble de l’économie).

A noter :   les professionnels de l’informatique travaillent dans l’ensemble des secteurs d’activité (industrie, communication, fonction publique, etc.). En 2012, selon la Dares, 555 000 personnes exerçaient le métier d’informaticien (dont plus de 60 % d’ingénieurs).

 

Plus de la moitié des informaticiens travaillent en Ile-de-France

Selon les chiffres clés régionaux publiés en 2015 par le Syntec numérique, l’Ile-de-France héberge 296 600 informaticiens (ensemble des secteurs, hors fonction publique), dont 48,5 % travaillant dans le secteur du logiciel et des services informatiques. La région accueille à elle seule plus de 50 % des effectifs nationaux de ce secteur.
 
Les technologies de l’information et de la communication (TIC), pourvoyeuses de nombreux emplois informatiques, sont en effet fortement implantées en Ile-de-France. Selon la note de synthèse sur l’économie numérique publiée par la Direccte Ile-de-France en mars 2016, la région accueille 56 250 établissements exerçant dans le domaine des TIC qui emploient 319 770 salariés (dont plus de 21 300 dans les activités liées à internet, près de 170 000 dans les activités de programmation et de services informatiques et près de 30 000 dans les activités d’édition de logiciels).
 
Paris et les Hauts-de-Seine sont les deux départements où les activités des TIC sont les plus développées.

La région Ile-de-France abrite deux pôles de compétitivité dédiés à l’économie numérique : Cap digital, orienté vers les contenus et les services numériques, et Systematic, consacré aux domaines du logiciel libre et des systèmes complexes.

 

Les activités concernées

L'informatique regroupe 5 grands domaines d'application :

  • la micro-informatique, que chacun utilise au travail comme à la maison (traitements de texte, tableurs, etc.) ;
  • la micro-informatique de gestion, omniprésente dans le monde de l'entreprise (gestion de la comptabilité, des stocks, etc.) ;
  • l'informatique communicante, principalement internet et les réseaux de communication des entreprises ;
  • l'informatique industrielle, qui concerne l'automatisation des outils de production et la conception assistée par ordinateur ;
  • l'informatique scientifique, au service de la recherche fondamentale (bio-informatique notamment).

Les opportunités actuelles et à venir

Les activités de l’informatique profitent du mouvement de transformation numérique de l’économie. Le secteur des logiciels et des services informatiques a bénéficié d’une très bonne conjoncture en 2015 et les prévisions sont optimistes pour 2016, selon le Syntec numérique. La croissance du secteur est notamment soutenue par les 5 domaines phares du numérique désignés sous l’acronyme « Smacs » : Social, Mobilité, Analytics, Cloud et Sécurité.
 
La bonne santé du secteur se traduit par des recrutements en hausse, notamment pour les profils les plus diplômés. Selon le baromètre de l’emploi de l’Apec (avril 2016), le secteur des activités informatiques et télécommunications est le premier recruteur de cadres avec plus de 37 000 embauches réalisées en 2015 (dont 6 650 créations de postes) et entre 38 800 et 41 800 embauches prévues en 2016. Dans le même temps, ce secteur est celui qui rencontre le plus de difficultés de recrutement en raison d’un nombre de candidats qualifiés trop peu élevé par rapport à celui des offres d’emploi.  
 
En Ile-de-France, selon les prévisions de recrutement de l’Apec, le quart des recrutements de cadres prévus par les entreprises franciliennes en 2016 devrait concerner la fonction informatique.
 
Les entreprises de services du numérique (ESN, ex-SSII) et les éditeurs de logiciels offrent les principaux débouchés. Côté métiers, les profils de développeurs en Open source, de spécialistes en data mining ou encore des pros des Systèmes et réseaux sont particulièrement recherchés.

Repères chiffrés

Infographie 1 : Ile-de-France : évolution du nombre de salariés du secteur logiciels et services informatiques

Ile-de-France : évolution du nombre de salariés du secteur logiciels et services informatiques
Source : chiffres clés du secteur, Syntec numérique, novembre 2015 - traitement Défi métiers.

Infographie 2 : Les recrutements de cadres dans les activités informatiques et télécommunications

Les recrutements de cadres dans les activités informatiques et télécommunications
Source : le marché de l’emploi cadre dans les activités informatiques, Syntec numérique - Apec, Avril 2016 - traitement Défi métiers. Champ : France entière

Tags : emploi | recrutement | informatique | cadres