Le numérique au service de la formation professionnelle en Ile-de-France

Mis à jour le 13 Novembre 2017

Le numérique au service de la formation professionnelle en Ile-de-France © Fotolia Dans le cadre de sa stratégie pour devenir la première « Smart Region » d’Europe, la Région Ile-de-France mène des actions visant à développer les nouveaux usages numériques, notamment dans le domaine de la formation professionnelle continue.

  • La Région Ile-de-France, première « Smart Région » d’Europe

    Avec un demi-million d’actifs dans le domaine de l’économie numérique, la Région Ile-de-France souhaite valoriser et renforcer sa position de première région européenne dans ce secteur, en devenant la première « Smart Region » d’Europe.

    Le principe de la « Smart Région » portée par le Conseil régional d’Ile-de-France vise à mettre les nouveaux usages numériques au service de la transparence des politiques publiques, des lycéens, des entreprises ou encore des transports.

    En la matière, la séance plénière du Conseil régional des 16 et 17 juin 2016, puis la Commission permanente du 16 novembre 2016, ont marqué une étape importante. Parmi les dossiers à l’ordre du jour de ces instances, un grand nombre portait en effet sur un soutien accru à l’innovation et à la modernisation des infrastructures numériques. Différents engagements ont été pris par l’exécutif francilien.

    Des lycées 100 % numériques
    La Région veut raccorder tous les établissements franciliens au haut débit d’ici à 2020, mais aussi les équiper en matériels informatiques adaptés aux nouveaux usages pédagogiques numériques et des Espaces Numériques de Travail.
    Télécharger le rapport CR 84-16 « Vers des lycées 100% numériques »

    Une transparence renforcée grâce à l’open data
    La Région s’engage résolument dans une démarche de libération de ses données publiques. L’objectif est de renforcer la transparence tout en accélérant la démarche d’ouverture des données afin de faire de la Région Ile-de-France une région pilote et exemplaire.
    Télécharger le rapport CR 108-16 « Open data : renforcement de la transparence de l’action publique et de l’efficience des services »

    Le développement numérique et du très haut débit (THD) dans les départements
    L’objectif affiché de 100 % du territoire connecté en très haut débit à fin 2020 demeure l’une des priorités de la Région.
    Télécharger le rapport CR 16-620 en faveur du développement numérique, soutien aux réseaux très haut débit de la Seine-et-Marne et du Val d’Oise - Programmation 2016

    La création de 41 nouveaux tiers-lieux (télétravail, coworking, etc.) en grande couronne
    La Région s’engage sur la création de 1 145 nouveaux postes de travail dédiés à l’accueil d’entreprises innovantes, de salariés et de travailleurs indépendants.
    Télécharger le rapport CP 16-642 Politique de soutien à la création de tiers lieux dispositif espace de travail collaboratif avenants

    Le 18 octobre 2017, Marie-Christine Dirringer, conseillère régionale et présidente de Défi métiers, a été nommée déléguée spéciale chargée de la « Smart Région ».

    L’exécutif francilien a également créé les « Paris Region Smart Weeks », temps fort stratégique pour le secteur du numérique francilien, qui, à la manière de la Fashion Week, regroupe à une même période de l'année les événements franciliens de dimension internationale dédiés à l'innovation, au numérique et au high-tech. Un grand nombre d'entre eux sont soutenus financièrement par la Région, notamment le festival Futur en Seine et le salon Viva Technology, que la Région accompagne depuis leur création.
    En savoir plus

  • Soutenir les pédagogies numériques innovantes dans le domaine de la formation professionnelle

    Avec plus de 22 000 projets de recrutements en 2017 en Ile-de-France (Enquête BMO de Pôle emploi), le numérique est l’un des secteurs qui recrute le plus aujourd’hui.

    Les opportunités d’emploi se trouvent non seulement dans entreprises du secteur numérique proprement dites, mais également dans les structures publiques et privées de la plupart des autres secteurs qui se digitalisent à leur tour.

    Former les franciliens aux métiers de demain

    Selon un rapport du COE paru en septembre 2017, la pénurie des compétences expertes dans les nouvelles technologies est évaluée à 80 000 emplois d’ici 2020 au niveau national pour les seules technologies de l’information et de l’électronique. La moitié des actifs en poste verront le contenu de leur emploi se transformer dans les prochaines années et devront acquérir de nouvelles compétences transversales : numériques générales, cognitives, sociales et situationnelles.

    S’appuyer sur des pédagogies innovantes

    Dans le domaine de la formation professionnelle, les outils numériques présentent par ailleurs des atouts incontestables : ils rendent la formation accessible aux personnes éloignées des lieux de formation ; ils permettent d’adapter l’organisation de la formation aux contraintes personnelles du stagiaire ; ils contribuent à faire sauter les blocages de certains apprenants face au formateur, etc.

    6,5 millions d’euros investis

    Afin d’anticiper sur ces besoins futurs et préparer les Franciliens aux métiers de demain, la Région Ile-de-France a choisi de jouer la carte de la formation professionnelle.  L’exécutif a ainsi lancé, en 2016 puis en 2017, deux appels à projets successifs conjuguant formation professionnelle continue et technologies numériques :

    • En 2016, l'Appel à projet 2016 « Le numérique au service de la formation professionnelle » ;
    • En 2017, l’Appel à manifestation formation E-learning « 2ème chance numérique Ile-de-France ».

    Au total, ce sont plus 6,5 millions d’euros qui ont été investis dans les formations lauréates de ces deux appels à projet visant à former prioritairement des demandeurs d’emploi, et des jeunes peu diplômés ou en situation de décrochage scolaire.

  • L'Appel à projet 2016 « Le numérique au service de la formation professionnelle »

    La Région Ile-de-France souhaite explorer et saisir les opportunités offertes par le digital dans le champ de l’accompagnement des publics et de la formation des demandeurs d’emplois.

    Cette démarche doit permettre de former plus de franciliens aux compétences nécessaires pour les emplois disponibles et émergents dans la Région.

    Priorité à l’accompagnement des demandeurs d’emplois

    Aussi, dans le cadre de son dispositif « Actions expérimentale », la Région a souhaité soutenir des expérimentations, dont l’action n’excède pas 12 mois, portant sur les axes suivants :

    • projets mettant en œuvre des modalités d’accompagnement et de formation innovants auprès des demandeurs d’emploi ;
    • projets amenant vers les métiers du numérique des publics qui en sont éloignés ;
    • projets d’innovation pédagogique, en particulier dans le domaine du numérique en formation professionnelle.

    L’appel à projet thématique, intitulé « le numérique au service de la formation professionnelle », a été lancé le 12 juillet 2016 et clôturé le 31 août 2016. Il s’est inscrit dans le plan 500 000 formations pour les demandeurs d’emploi.

    Au total, 119 candidatures ont été déposées et 19 projets ont été sélectionnés. La Région Ile-de-France a consacré 2,6 millions d’euros à l’ensemble de ces projets dont le coût total s’élève à 5,6 millions d’euros.

    Pour aller plus loin :
    Présentation des lauréats de l’appel à projet « Le numérique au service de la formation professionnelle »

  • L'Appel à manifestation 2017 formation E-learning « 2ème chance numérique Ile-de-France »

    Le Conseil régional d’Ile-de-France entend favoriser une dynamique d’évolution de l’offre des organismes de formation avec lesquels la Région travaille depuis plusieurs années.

    En effet, le développement de nouveaux outils et usages numériques, particulièrement des MOOC/SPOC, des classes virtuelles, des jeux sérieux, des réseaux sociaux modifie profondément la façon d’apprendre et offrent par le biais du numérique une deuxième chance pour se former.

    La Région souhaite explorer et saisir les opportunités que peuvent apporter ces nouvelles modalités, afin de compléter et d’enrichir les formations en présentiel qu’elle finance déjà, grâce à la mise à disposition de ressources pédagogiques en ligne et à la diversification des modalités d’interaction entre les formateurs et les stagiaires (mails, chat, classes inversées, Gamification).

    Formations qualifiantes et retour rapide à l’emploi

    Dans le cadre de son programme « Soutien régional aux actions expérimentales de sécurisation de parcours de formation tournés vers l’emploi », la Région Ile-de-France lance en 2017 un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) 2017 formation E-learning « 2ème chance numérique Ile-de-France »

    L'objectif de cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) est de soutenir des expérimentations dont l’action ne pourra excéder 24 mois et qui portent sur les axes suivants :

    • formations hybrides (blended learning) ;
    • formations 100 % à distance de type SPOC ou en télé présentiel ;
    • formations langue « Anglais à visée professionnelle » 100 % à distance sur les métiers en tension (logistique, tourisme, restauration, etc.).

    Cet AMI, intitulé « 2ème chance numérique Ile-de-France », a été lancé le 21 juillet 2017 et clôturé le 15 septembre 2017.

    Au total, 81 candidatures ont été déposées et 27 projets ont été retenus. L’AMI « 2ème chance numérique Ile-de-France » bénéficie d’un budget global de 4,5 millions d’euros.

    Pour aller plus loin
    Présentation des lauréats de l’AMI 2017 formation E-learning « 2ème chance numérique Ile-de-France »

     

  • Le Colloque « 2ème chance numérique en Ile-de-France, le numérique au service de la formation professionnelle »

    Afin d’échanger sur sa stratégie numérique en matière de formation professionnelle, le Conseil régional d’Ile-de-France a réuni le 9 octobre 2017 les acteurs franciliens de l’insertion et de la formation à l’occasion du colloque « 2ème chance numérique en Ile-de-France, le numérique au service de la formation professionnelle ».

    Comment multiplier les chances des demandeurs d’emploi de s’insérer durablement ? Comment innover en formation ? Comment préparer les Franciliens aux métiers de demain ?... Ces questions ont servi de fil conducteur à cette matinée ponctuée de nombreux témoignages de formateurs et d’apprenants.

    Former aujourd’hui aux emplois de demain

    Le raccordement annoncé de l’ensemble du territoire francilien à la fibre favorisera la montée en puissance du travail collaboratif et du télétravail. Ces aménagements permettront également le développement de nouveaux services numériques et usages portés par la diffusion croissante de technologies innovantes.

     « Beaucoup de nouveaux emplois sont en train de se créer dans le cadre du numérique et nous n’avons pas forcément les personnes qualifiées pour les occuper », a rappelé la présidente du Conseil régional d’Ile-de-France Valérie Pécresse.

    Parmi les 19 projets lauréats de l’appel à projet 2016 « le numérique au service de la formation professionnelle », 5 formations innovantes portées par le Cnam, l’Université de Cergy, Drones & Good, l’Institut Mines télécoms ou encore O’Clock, ont été présentées dans le cadre du colloque.

    Ces formations, longues ou courtes, pour certaines diplômantes, éligibles au CPF, ou encore labellisées « Grande école du numérique », s’affranchissent, par la diversité de leurs modalités pédagogiques souvent hybrides, des codes traditionnels de l’enseignement.

    « La classe n’est pas le modèle de l’avenir de la formation professionnelle. Le numérique percute cela de plein fouet, comme il percute la distinction entre temps de travail et hors temps de travail » a souligné Bertrand Martinot, directeur général adjoint du pôle développement économique, emploi et formation à la Région Ile-de-France.

    Outils de pilotage

    En matière de numérique, la Région investit également dans des outils de pilotage à destination des financeurs. La rencontre du 9 octobre a ainsi été l’occasion de présenter un nouvel outil en cours de déploiement avec la start-up Adecco Analytics.

    S’appuyant sur des bases de données régionales et des informations collectées auprès des entreprises, cet outil constituera un véritable système d’aide à la décision fondé sur une meilleure compréhension des bassins d’emploi franciliens. Les informations collectées permettront notamment d’orienter l’achat de formations, ainsi que les décisions d’ouverture/de fermeture de sections dans les CFA.

    Valérie Pécresse a profité de sa présence au colloque pour remettre aux quinze premiers lauréats de Drones & Good (formation au pilotage de drones civils) leurs diplômes. Des lauréats qui ont conclu la matinée par une démonstration de pilotage dans l’hémicycle de Conseil régional d’Ile-de-France.

  • Tags