Quelles coopérations possibles entre les ESRP et les Opco ?

12 Janvier 2021

© Adobe Stock A l’occasion de la publication du décret définissant les nouvelles missions des Etablissements et services de réadaptation professionnelle (ESRP), Défi métiers a organisé un Webinaire pour faire émerger des solutions innovantes.

Ce Webinaire a rassemblé les représentants des Opérateurs de compétences (Opco) ATLAS, AKTO, Uniformation et le COS CRPF, membre du réseau Fagerh. Objectifs : informer les Opco sur les nouvelles missions du secteur de la réadaptation professionnelle et échanger sur les besoins des entreprises en faveur de l'accès et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

Le décret n°2020-1216 du 02/10/2020 instaure un changement de nom : les Centres de pré-orientation professionnelle (CPO) et les Centres de réadaptation professionnelle (CRP) deviennent des Etablissements et services de préorientation et de réadaptation professionnelle (ESPO et ESRP). Il ouvre au secteur de nouvelles opportunités de contractualiser avec le droit commun et élargit ses publics cibles aux demandeurs d’emploi, salariés en risque d’inaptitude, apprentis, jeunes de plus de 16 ans.

Après avoir présenté son offre de service, le COS CRPF, qui est un ESPO et un ESRP, a proposé de travailler sur des modèles alternatifs plus inclusifs, dans le domaine de l’alternance, du maintien en emploi des salariés en risque d’inaptitude et du processus de recrutement et d’alimentation des métiers ("sourcing"). Ces propositions, qui répondent à des préoccupations communes et des intérêts partagés, ont été accueilles favorablement par les Opco.  

Développement de l’alternance 

Le COS CRPF propose de mettre en place des parcours alternant périodes en entreprise et en ESRP sur un temps équivalent à celui de la notification : la décision d’orienter vers les ESRP est notifiée par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour une durée de 1 à 5 ans. Ce temps long a pour objectif d’inscrire la personne durablement dans l’emploi. 

Dans ce parcours, l’ESRP apporte son expertise de l’accompagnement médico-psyco-social et de la pédagogie de l’alternance qui s’appuie sur plus de flexibilité et de plasticité dans le dispositif.

Anticiper les inaptitudes pour assurer le maintien dans l’emploi

Les entreprises sont peu outillées pour accompagner les salariés en risque d’inaptitude et particulièrement les personnes qui relèvent de troubles psychiques. Hérités aussi des situations de travail, les problèmes de santé mentale touchent de plus en plus de salariés. Le handicap psychique implique une prise en charge à la fois médicale, professionnelle et sociale qui peut être assurée par l'ESRP car il dispose d’une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels (formateurs, conseillers en insertion, médecins, infirmières, psychologues, travailleurs sociaux, etc).

Le COS CRPF suggère d’intervenir auprès des salariés qui ne sont pas encore notifiés ou en cours de reconnaissance administrative de leur handicap pour les accompagner dans leur reconversion professionnelle, l’accès à la formation et la réinstallation dans l’emploi.

"Sourcing"

Dans le cadre du processus de recrutement de ses propres candidats, le COS CRPF peut mobiliser une ingénierie de parcours favorisant l’insertion sociale et professionnelle en assurant la sensibilisation du collectif de travail, l’accompagnement et l’installation des personnes en situation de handicap dans leur poste.

D’autres événements seront organisés par Défi métiers pour réfléchir aux enjeux de l’accès et du maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap.

Télécharger le document de présentation

Pauline Baumgartner

Tags : handicap | maintien dans l'emploi | Opco | ESRP | Défi métiers