Pédagogie : comment la formation innove-t-elle ?

11 Mars 2020

Comment la formation innove-t-elle en matière de pédagogie  ? © Adobe Stock Transmettre les informations pertinentes et les ressources adaptées est insuffisant pour garantir l'atteinte des objectifs de la formation. Les attentes évoluent et conduisent au développement d’innovations pédagogiques.

Lorsqu'on parle d'innovation pédagogique, il est nécessaire de définir ce qui relève de la méthode, des moyens et des ressources.

La méthode est la manière qu’a le formateur de faire apprendre, quelle que soit la matière. Ainsi les formateurs peuvent avoir recours à diverses méthodes d’enseignement : le cours magistral, les classes inversées, les projets fictifs via l’immersion tutorée sur les plateaux techniques, les travaux pratiques grâce au développement des entreprises d’entraînement pédagogique permettant à l’individu de s’imaginer dans le rôle d’un professionnel, etc.
Ces méthodes nécessitent des moyens pour transmettre les savoirs et les pratiques professionnelles. En la matière, on assiste à la mise en oeuvre de nombreuses innovations dont les serious games, les fablabs, le développement de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Ces moyens doivent accompagner la méthode pédagogique choisie. Ils doivent permettre à l'apprenant de mieux comprendre et/ou de mieux mémoriser le contenu délivré par le formateur. 

Comme on peut s’en rendre compte, le développement du digital entraîne des usages innovants au service des apprenants, usages qui réinterrogent la pédagogie et conduisent les formateurs à redéfinir leurs méthodes et leur relation aux apprenants. Le formateur et les apprenants ne sont pas forcément dans le même lieu ni présents de manière synchrone. De ce fait, le formateur ne dispose plus du retour direct des stagiaires à ses apports. Cette relation est donc à reconstruire et repenser.  

La mise à disposition permanente de la formation associée à une recherche de l’efficacité et de l’adaptation des contenus aux différentes situations professionnelles conduit à une demande de personnalisation de la formation. Accentuée par la loi « Avenir professionnel » de septembre 2018, le développement de modules devrait faciliter cette personnalisation. De fait, la personnalisation de la formation conduit simultanément à la perte d’une pédagogie reposant sur le groupe au bénéfice de l’individu. 

La digitalisation et la multiplication des réseaux entraîne une plus grande disponibilité de la connaissance et l’adaptation de celle-ci aux réalités professionnelles et aux points de vue qui en découlent. Cette situation contribue aussi à réinterroger le contenu pédagogique qui est probablement autant l’apport de connaissance que le fait de savoir adapter celle-ci aux situations et d’aiguiser le regard critique sur les informations circulant sur le net. 

Le développement des modalités de formation en alternance (valorisation de l’apprentissage et l’intégration de ce mode de formation dans l’enseignement supérieur) conduit à articuler les apports théoriques et ceux véhiculés par la pratique en exigeant du formateur qu’il intègre ces derniers dans son processus pédagogique.

Faïssa Moustapha

 

Tags : pédagogie | pédagogie innovante | formation professionnelle