Les conseillers des antennes VAE, spécialistes de l’accès aux certifications

06 Mars 2018

Les conseillers des antennes VAE, spécialistes de l’accès aux certifications © Fotolia Comment le service des antennes VAE en Ile-de-France s’articule-t-il avec celui des conseillers en évolution professionnelle et comment s'intègre-t-il dans le paysage de l’orientation ?

Le législateur, en mars 2014, a engagé la réforme du Service public régional de l’orientation (SPRO) et a créé le Conseil en évolution professionnel (CEP) ainsi que l’obligation d’entretiens professionnels. Dès lors le rôle des centres de conseil en Validation des acquis de l'expérience (VAE) - appelés aussi antennes VAE - est questionné.

Dans ce contexte en pleine mutation, les conseillers des antennes VAE se sont interrogés sur la valeur ajoutée du service qu’ils proposent. Cette réflexion a abouti à formaliser un document réalisé collectivement au cours de plusieurs journées de professionnalisation. Ces dernières ont lieu une fois par mois et sont proposées par la Région Ile-de-France aux conseillers des antennes VAE. Elles sont animées par Défi métiers, le Carif-Oref francilien.

Les témoignages de bénéficiaires, de certificateurs et de conseillers en évolution professionnelle ont fait apparaître que les conseillers des antennes VAE ont une connaissance fine, experte et actualisée des divers dispositifs d’accès aux certifications. Positionnés comme spécialistes de l’accès aux certifications, ils réalisent notamment cinq activités spécifiques :   

  • Présentation personnalisée du dispositif VAE au public mais aussi aux autres acteurs de l’orientation ;
  • Évaluation de la pertinence de la démarche VAE pour la personne ;
  • Repérage de certifications et de certificateurs au regard de l’expérience de la personne ;
  • Identification des activités réalisées dans le parcours en lien avec le référentiel de certification visé ;
  • Aide à la formalisation/vérification du livret de recevabilité si besoin.

Considérant cette expertise, c’est donc bien l’articulation entre acteurs de l’orientation qui doit être améliorée et non pas la suppression de l’un ou l’autre qui doit être envisagée. En effet, l’accès à la VAE concerne des actifs expérimentés dont les parcours sont de plus en plus complexes. Cette voie d’accès alternative aux certifications, participe à l’optimisation des fonds de formation.

Pour en savoir plus, télécharger le document.

Françoise Lemaire
 

Tags : orientation | antennes VAE | région Ile-de-France | CEP | SPRO