La Branche des organismes de formation s'investit dans la formation professionnelle et le développement des compétences

12 Janvier 2021

© Fotolia L’ensemble des partenaires sociaux de la Branche des organismes de formation a signé, le 18 décembre, un accord concrétisant ainsi une « volonté partagée de coconstruire une politique emploi-formation ambitieuse » pour accompagner les TPE-PME.

Dans un contexte d’évolution des métiers et des compétences dans le secteur due non seulement à une forte transformation digitale, mais aussi aux impacts de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », cet accord a pour ambition de répondre aux attentes des dirigeants d'entreprises et salariés notamment pour :  

  • favoriser l'accès à des formations adaptées aux besoins en compétences des entreprises de formation ;
  • valoriser et reconnaître les compétences acquises, pour une meilleure sécurisation des parcours ;
  • faire du développement des compétences un axe d'attractivité de la Branche ;
  • promouvoir l'alternance comme voie de recrutement à part entière et d'insertion professionnelle durable.

Grâce à cet accord, la Branche des organismes de formation, qui compte 74 000 emplois salariés, 70 000 indépendants et 80 % d’entreprises de moins de 10 salariés, se dote de moyens financiers : « chaque entreprise de formation soutiendra, selon un calendrier progressif et en fonction de son effectif, le financement de la formation professionnelle à hauteur de 1,5 % à 2,5 % de la masse salariale brute ».

Il permettra, par ailleurs, d'accorder des financements au soutien du plan de développement des compétences, d'abonder les Comptes personnels de formation (CPF) des salariés en fonction des besoins des entreprises du secteur, de financer la création de certifications professionnelles, de financer des actions collectives, de soutenir l'innovation pédagogique et enfin de promouvoir l'alternance notamment par une majoration de la prise en charge des contrats de professionnalisation.

L'accord prévoit la mise en place d'une gouvernance adaptée, qui pourra s'appuyer sur une Commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation (CPNEF) « chargée de définir la politique de formation professionnelle de la Branche ». Le nouvel Observatoire paritaire des métiers et qualifications (OMPQ) se verra confier une « mission d'information, de connaissance et d'analyse prospective ».

« Du fait de l'évolution rapide de nos organisations, le développement des compétences est un enjeu vital pour nos entreprises et nos associations, comme pour celles de tous les secteurs économiques. Il était essentiel pour la Fédération de la formation professionnelle (FFP) que la Branche se dote d'outils favorisant et accompagnant l'investissement formation. Nous nous réjouissons que cette ambition ait été partagée. La FFP restera engagée pour une mise en œuvre opérationnelle de cet accord au service des dirigeants d'entreprises et salariés de notre secteur », a réagi Valérie Javelle, présidente de la Commission Sociale de la FFP.

Emmanuelle Vignerot

Tags : FFP | formation professionnelle | développement des compétences | branches professionnelles | organismes de formation