Fin d'année morose pour l'emploi intérimaire

24 Décembre 2014

Fin d'année difficile pour l'emploi intérimaire © Fotolia Selon le baromètre Prism'emploi publié le 23 décembre, l’emploi intérimaire en novembre est en net recul dans le BTP et stagne dans les secteurs d'activité qui étaient porteurs jusqu’à la fin du 2ème trimestre.

Etabli à partir des statistiques transmises par un panel d'entreprises représentant plus de 80 % de l'emploi intérimaire, le Baromètre Prism'emploi  apporte un éclairage sur les tendances de l’emploi intérimaire. Il décrit les évolutions des effectifs intérimaires observées au cours de l’ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l’année précédente) selon les qualifications, les secteurs d’activité, les régions et les départements.

Indicateur avancé du marché de l’emploi, l’intérim préfigure les tendances générales du recrutement.

Selon le baromètre Prism'emploi publié mardi 23 décembre, l'emploi intérimaire a reculé de 2,7 % en novembre en France par rapport à novembre 2013.

La chute est spectaculaire dans le BTP (-20,2 %) et correspond à une baisse d’effectifs de 14,7 % depuis le début de l’année.

Dans le secteur  des services, la croissance se stabilise (+1,8 %, après +1,9 % en octobre et +0,7 % en septembre).

L’activité dans le secteur des transports stagne à +0,8 %, tandis qu’elle s’essouffle dans le commerce (+0,3 % en novembre après +1,8 % en octobre) et dans l’industrie (+0,2 % en novembre après +0,1 % en octobre).

L'Ile-de-France est l'une des quatre régions françaises dont les effectifs intérimaires progressent en novembre 2014 par rapport à novembre 2013 (+0.4 %). Toutefois, au cours des 11 premiers mois de l'année 2014, l'emploi intérimaire francilien enregistre une baisse de 0.8 % par rapport à la même période de 2013.

Voir le baromètre Prims’emploi de novembre 2014

Patricia Holl

Tags : intérim | marché du travail