En 2017, les Cap emploi ont placé plus de 84 000 salariés handicapés en entreprise

24 Mai 2018

En 2017, les Cap emploi ont placé plus de 84 000 salariés handicapés en entreprise © Pixabay L'an dernier, 84 155 personnes handicapées ont retrouvé un emploi dans une entreprise privée ou publique, grâce aux actions des Cap emploi.

84 155 personnes handicapées ont retrouvé en 2017 le chemin de l’emploi dans des entreprises privées ou publiques, grâce aux actions de sensibilisation, formation et d’accompagnement des Cap emploi, ces organismes spécialisés dans le placement des personnes handicapées. Un chiffre en augmentation de + 3 % par rapport à l’année 2016. Tel est le principal constat du bilan 2017, annoncé le 17 mai, par Cheops, Conseil national handicap & emploi des organismes de placement spécialisés, qui représente les Cap emploi auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des partenaires sociaux.

« Un très bon résultat », selon Anne Baltazar, présidente de l’Association de gestion des fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph), un des financeurs des Cap emploi. Un bémol toutefois : la variation est de + 5 % dans les entreprises privées, mais de - 1 % pour les employeurs publics. Au 31 décembre dernier, 178 062 personnes étaient accompagnées par les Cap emploi.

Insertion durable en baisse

« La part des placements durables, de plus de 12 mois, est en légère baisse par rapport à 2016, mais représente 59 % des placements », précise Marlène Cappelle, manager du pôle expertise de Cheops. Le nombre de CDI est en progression de presque 7 % avec 15 718 contrats signés. La baisse des placements durables est imputable à la forte diminution des CDD de 12 mois et plus (- 13 %) en lien avec la disparition des contrats aidés, CUI-CIE et CUI-CAE. « Ces mesures étaient particulièrement bien utilisées par les Cap emploi, prescripteurs directs de ces aides depuis 2012 », constate Gilles Lenice, directeur général de Cheops.

Rôle clé de l’accompagnement

Si le taux d’insertion global augmente malgré tout de plus de 3 %, en dépit de la baisse des aides, c’est dû, explique Jean-Pierre Bénazet, président de Cheops, « à l’accompagnement sur mesure des employeurs proposé par les Cap emploi, à la montée en qualification des personnes en cours d’accompagnement et au suivi du salarié en emploi ». Ainsi, en 2017, les Cap emploi ont accompagné 111 856 employeurs, en information et appui au recrutement de personnes handicapées.

« La plus-value des Cap emploi est un véritable retour social sur investissement, affirme le président Bénazet, citant une étude KPMG de janvier 2017. « Un euro investi dans le financement des Cap emploi rapporte 2,88 euros à la collectivité au terme des douze premiers mois : le coût de l’accompagnement d’un bénéficiaire est amorti en moins de 6 mois ».

Laurent Gérard (Centre Inffo pour Défi métiers)
 

Tags : handicap | insertion | Cap emploi | agefiph