Elisabeth Borne dévoile la liste des associations soutenues financièrement pour développer le mentorat

28 Mai 2021

Elisabeth Borne dévoile la liste des associations soutenues financièrement pour développer le mentorat © Adobe Stock Le 1er mars dernier, le président de la République annonçait le lancement du dispositif « 1 jeune, 1 mentor » pour accélérer le développement du mentorat.

Dans le prolongement de cette annonce, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, a dévoilé la liste des 22 associations qui seront soutenues financièrement par l’État pour participer au développement du mentorat. Accompagnée d’autres ministres, elle a lancé un espace dédié au mentorat sur le site 1jeune1solution.gouv.fr.

« Afin de favoriser l’égalité des chances, le président de la République a annoncé le 1er mars dernier une nouvelle initiative, « 1 jeune, 1 mentor », qui vient enrichir le plan « 1 jeune, 1 solution », avec l’ambition d’accélérer le développement du mentorat en France en accompagnant 100 000 jeunes dès 2021, soit un triplement du nombre de jeunes suivis par un mentor l’an dernier, avant un passage à 200 000 mentorés en 2022 », indique un communiqué de presse du ministère du Travail.

Quête de sens

Le mentorat est un outil qui permet de mettre en contact, pour des courtes ou longues durées, des jeunes âgés de 13 à 25 ans « en quête de sens », avec des personnes expérimentées et volontaires (salariés, retraités, étudiants, etc.). « Elles interagissent avec eux régulièrement pour leur donner des conseils, partager leur expérience ou encore leur mettre à disposition leurs connaissances et leurs réseaux, afin de les aider à bâtir un projet professionnel. Le mentorat permet d’apporter une aide directe aux jeunes : dans leur orientation professionnelle, dans la préparation efficace à l’emploi ou encore dans l’accompagnement effectif à la prise de poste », précise le gouvernement.

Disponible sur le site 1jeune1solution.gouv.fr, le service « 1 jeune, 1 mentor » permet d’organiser la rencontre entre les jeunes qui souhaitent être mentorés et les personnes désireuses de les aider. « En quelques clics, un jeune peut décrire sa situation et son besoin, et ainsi être orienté vers une association qui lui proposera des mentors. De la même façon, un mentor peut renseigner ses caractéristiques afin d’être recontacté rapidement par une association active sur le mentorat », complète le ministère.

30 millions d’euros supplémentaires

Près de 30 millions d’euros supplémentaires sont prévus en 2021 pour déployer le mentorat en soutenant des associations qui interviennent dans ce domaine.

Les associations lauréates qui seront soutenues et labellisées par l’État sont les suivantes :

AFEV – SOCRATE
ANAF
ARPEJEH
Article 1
Capital Filles
Chemins d’avenir
Collectif POWA
C’POSSIBLE
Duo for a job
Ecti-EGEE-OTECI-AgirAbdc
Entraide scolaire amicale
FEDERATION DES TERRITOIRES AUX GRANDES ECOLES
France parrainage
Institut Télémaque
Jeunesse et entreprises
MOOVJEE
NQT
Ouishare fondation
Parrains par Mille
Proxité
Sport dans la Ville
ZUPdeCo
Enjeu d’égalité des chances

« Le mentorat est un levier important qui vient renforcer le plan « 1 jeune, 1 solution ». Il est nécessaire de le faire monter en puissance pour accompagner davantage de jeunes dans la durée et les aider à construire leur projet personnel et professionnel. C’est aussi un dispositif de lutte contre les déterminismes sociaux, qui, en ces temps de crise, est plus que jamais une priorité. Aucun jeune ne doit renoncer à ses rêves car il n’aurait pas les codes ni les réseaux. C’est un enjeu majeur d’égalité des chances », a déclaré Élisabeth Borne.

David Garcia (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : mentorat | parrainage | jeunes | accompagnement vers l’emploi | #1jeune1solution