Dispositif « Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants » : une nouvelle ambition partagée

16 Octobre 2018

Dispositif « Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants » : une nouvelle ambition partagée © Adobe Stock La deuxième rencontre nationale consacrée au dispositif s'est appuyée sur un bilan positif de 10 ans de fonctionnement pour définir les axes d'amélioration et lancer les prochaines rencontres territoriales.

Le 4 octobre, la Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) et la Direction de l’accueil et de l’accompagnement des étrangers (Daaen) conviaient les référents académiques, directions régionales jeunesse et sport et directions territoriales de l'Ofii (Office français de l'immigration et de l'intégration) à une rencontre nationale sur le dispositif « Ouvrir l’école aux parents pour la réussite des enfants (Oepre). »

L'originalité de ce dispositif existant depuis 2008 repose sur trois objectifs complémentaires assignés à des formations de courte durée (60 à 120 heures) : la maîtrise de la langue française ; la connaissance des valeurs de la République ; et la compréhension des grands principes de fonctionnement de notre système éducatif.

Des résultats encourageants et des perspectives renouvelées 

Dans la continuité du rapport Tache qui préconise la montée en puissance du dispositif et des arbitrages du Comité interministériel à l’intégration (C2I) ayant entériné le doublement progressif des ateliers, la rencontre a permis de partager :

  • les constats issus des quatre ateliers de la rencontre nationale du 29 mars 2018 ;
  • les résultats de l’enquête Dgesco – Daaen 2017-2018 ;
  • les axes d’amélioration au regard des constats,

et de présenter les axes repris dans la feuille de route commune MI/MEN ainsi que le travail de co-construction des modalités de leur mise en œuvre :

  • suivre et évaluer l’organisation du dispositif ;
  • attirer, former et fidéliser les formateurs ;
  • intégrer davantage Oepre dans le parcours d’intégration ;

Une clé réunissant les outils pédagogiques mis à disposition  (mallette des parents, outils pédagogiques utilisés pour la formation linguistique dans le cadre du Contrat d’intégration républicaine-Cir) a été remise aux participants.

Une innovante déclinaison régionale des rencontres

Afin d'approfondir la connaissance de « l’écosystème intégration » à l’échelle territoriale et créer des synergies entre acteurs, le déploiement du dispositif est prévu à l’échelle régionale par la tenue de rencontres partenariales. Des ateliers ont tenté de définir le périmètre de ces rencontres (régionales/académiques ou inter-régionales/académiques) prévues entre décembre 2018 et avril 2019. Très impliqués, les participants ont travaillé à définir composition, modalités de pilotage, organisation de la concertation et du travail collectif de l’échelle régionale.

Ces orientations répondent à la volonté commune de faire émerger des complémentarités entre les différentes offres linguistiques grâce à des cartographies actualisées, pour aboutir à des parcours ajustés au plus près des besoins sur les territoires. La cartographie nationale portée par le Réseau des Carif-Oref permet déjà de visualiser les ateliers Oepre des régions Normandie et Centre-Val-de-Loire pour des parcours complémentaires à ceux de l'Ofii (Régions, Pôle Emploi, formation professionnelle continue).

Le séminaire a favorisé l'analyse partagée des actions à conduire pour apporter des éléments de réponse adaptés aux orientations ministérielles relatives à l’accueil et à l’intégration des parents d’élèves allophones ou immigrés d’origine extra-communautaire. Il a questionné les pratiques des formateurs et acteurs œuvrant à la mise en œuvre du dispositif, encouragés à partager les bonnes pratiques et nouer des relations de travail avec les organismes de proximité qui interviennent dans le cadre du parcours d’intégration.

Pour aller plus loin :
Présentation
Cartographie RCO

Christine Barret-Labre

Tags : RCO | cartographie | OEPRE | territoires