Accompagnement des organismes de formation : DOKELIO Ile-de-France reste mobilisé

24 Mars 2020

© Retha Ferguson (Pexels) L'épisode Covid-19 est aussi l'occasion de questionner les modalités de formation et d'accompagnement des salariés. De son côté, Défi métiers poursuit son travail d'information sur l'offre de formation.

Suite à l'épidémie de Covid-19, le ministère du Travail indiquait que les CFA suspendent l’accueil en formation des jeunes à partir du 16 mars 2020. Des mesures concernant les organismes de formation mentionnent le maintien de l'activité, d'une part, et les opportunités de formation, d'autre part.

Formation à distance

Les organismes de formation qui ne peuvent privilégier le maintien de l'activité et l'accueil des stagiaires peuvent apporter des adaptations dans l'organisation des sessions de formation avec l'appui des financeurs qui devront favoriser les modalités de réalisation les plus adaptées.

Dans ce contexte, la formation à distance sera facilitée. Les modalités de contrôle de service fait seront adaptées et les preuves apportées par tout moyen. Les financeurs de formation faciliteront l'accès à des possibilités de connexion à même de garantir l'égalité de l'accès au droit.

Investir dans les compétences

En cas de sous-activité prolongée ou d’arrêt total de l’activité, les entreprises peuvent bénéficier du FNE-Formation en lieu et place de l’activité partielle afin d’investir dans les compétences des salariés.

Une convention conclue entre la Direccte et l’entreprise (ou l'Opérateur de compétences - Opco) décrit la mise en œuvre d’actions de formation, afin de faciliter la continuité de l’activité des salariés face aux transformations consécutives aux mutations économiques et technologiques.

Les formations éligibles sont celles qui permettent :

  • d'obtenir une des qualifications (titre ou diplôme à finalité professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles - RNCP), qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche ou d’un Certificat de qualification professionnelle - CQP) ;
  • aux travailleurs de faire valider notamment les acquis de leur expérience, les formations (tuteurs, maîtres d’apprentissage), les bilans de compétences et les formations facilitant la polyvalence professionnelle.

Les dispositifs de formation mobilisables sont notamment le plan de développement des compétences et le Compte personnel de formation (CPF) mis en œuvre durant le temps de travail.

S’il est le seul financeur public, l’Etat peut accorder une aide allant jusqu’à 50 % des coûts admissibles, voire 70 % en cas de majoration. Les rémunérations des salariés sont intégrées dans l’assiette des coûts éligibles, au même titre que les frais pédagogiques.

Accompagnement Défi métiers

Le développement des Formations ouvertes à distance (FOAD), déjà perceptible depuis 2019, permet d'afficher aujourd'hui dans le moteur de recherche les 3 340 actions et 9 261 sessions assurées par 573 organismes, soit 10 % des sessions.

25 organismes CFA proposent à leurs apprentis 89 actions et 172 sessions, facilitant ainsi la continuité des apprentissages.

Ces modalités d'organisation de la formation permettent de répondre aux contraintes conjoncturelles et aux besoins de développement des compétences.

Dans cette période de crise sanitaire, l'activité de Défi métiers dans la gestion de DOKELIO Ile-de-France reste assurée entièrement à distance selon les modalités habituelles pour accompagner les organismes au plus près de leurs besoins (plateforme téléphonique, rendez-vous personnalisés, courriels, etc.).

Christine Barret-Labre

Tags : Défi métiers | Foad | DOKELIO Ile-de-France | formation à distance