Réseau Alpha outille les acteurs franciliens investis dans l'apprentissage du français

04 Avril 2017

Manon Bord - Chargée de projets à Réseau Alpha

Manon Bord L'association Réseau Alpha développe son appui auprès des acteurs du français en Ile-de-France à travers différents outils : référencement, cartographie, accompagnement des formateurs, etc.

« En lien avec Défi métiers sur l'identification de l'offre et la définition de critères de recherche et de référencement, nous avons eu à coeur de contribuer à l'affichage complet de l'offre de formation en français linguistique. »
Réseau Alpha fêtait ses 10 ans en novembre dernier. Pouvez-vous nous rappeler les missions de l'association ?
Créée en 2006 par deux animatrices bénévoles d’ateliers de français, l’association Réseau Alpha référence l’offre d’apprentissage du français en Île-de-France et propose des ressources aux structures de proximité investies dans l'apprentissage du français. Elle vise à répondre aux problèmes d'orientation des publics immigrés en appuyant les associations et structures de terrain, premiers utilisateurs des ressources mises à disposition. Grâce à une enquête auprès des associations conduite en 2015 par notre volontaire en Service civique, nous avons rénové le site internet en rendant plus aisées certaines fonctionnalités : saisie rapide des fiches, indications des places disponibles.
Quelle est l'actualité de Réseau Alpha ?
En lien avec Défi métiers sur l'identification de l'offre et la définition de critères de recherche et de référencement, nous avons eu à coeur de contribuer à l'affichage complet de l'offre en français. Cette complémentarité nous conduit à poursuivre le référencement des structures de proximité investies pour l'apprentissage du français en Ile-de-France. Actuellement, 520 structures sont membres de Réseau Alpha, et elles ont publié 300 actions de formation en français à visée professionnelle ou à visée d'autonomie sociale et communicative. Elles viennent illustrer les propositions des structures de proximité, aux côtés des organismes de formation référencés dans la cartographie de Défi métiers.
Comment définissez-vous votre rôle auprès des acteurs de l'apprentissage du français ?
Nous assurons une fonction d'animation du réseau associatif avec référencement des actions financées par le Bop 104, avec le soutien de la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS) en lien avec les Directions départementales de la Cohésion sociale (DDCS). Elles figureront dans la cartographie et permettront une articulation avec les parcours de l'Ofii et des collectivités. Nous animons et participons à des rencontres avec les prescripteurs (Missions Locales, Pôle Emploi, Plie) pour faciliter l'identification de l'offre de proximité. Nous sommes partenaires du Réseau EIF-FEL, projet porté par la ville de Paris et soutenu par le Fonds Asile, migration et intégration (Fami), la DDCS de Paris, l'Opca Uniformation et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF). Dans le cadre de ce projet nous accompagnons les structures parisiennes dans la mise à jour de leur offre.
Vous avez travaillé avec Défi métiers sur l'analyse de l'offre de formation linguistique. Aujourd'hui, comment entrevoyez-vous les passerelles entre vos deux cartographies ?
Notre objectif commun réside dans la sécurisation des parcours des bénéficiaires, en respectant la logique des financeurs. La possibilité d'appréhender l'intégralité de l'offre, de la référencer de manière pérenne dans chaque site et de la mettre en visibilité constitue une étape importante, à ce jour première au niveau d'une région. L'articulation de l'offre de l'Ofii avec les Ateliers socio-linguistiques (ASL) financés par le Bop 104 permettra sans doute une consolidation des apprentissages de niveau A1 et A2 jusqu'à l'atteinte du niveau B1 dont la maîtrise à l'oral est nécessaire pour l'accès à la naturalisation. L'offre conventionnée par la Région et les départements est visible sur le site de Défi métiers et apparaît aussi comme une possibilité de poursuivre ou renforcer les parcours linguistiques, ce qui est à l'oeuvre dans le Réseau EIF-FEL. Enfin, les liens renvoient sur chacune des cartographies, montrant la complémentarité de l'offre associative aux côtés de l'offre de formation professionnelle, qui permet à toute personne d'améliorer la maîtrise du français tout au long de la vie.

Pour aller plus loin :

Cartographie Réseau Alpha

Cartographie Défi métiers

Propos recueillis par Christine Barret-Labre (mars 2017)

Tags : apprentissage du français | secteur associatif | Cartographie | Ile-de-France | RCO