Référencer l'offre de formation continue : un choix stratégique pour l'UPMC

25 Septembre 2017

Danièle Pezza - Chargée de développement Formation tout au long de la vie (FTLV) à l'UPMC

Selon Danièle Pezza, le référencement ciblé de l'offre de formation de l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) est stratégique et permettra d'accroître la visibilité de l'université sur le territoire francilien.

« La FTLV est inscrite au projet d’établissement et la formation continue devient un axe de développement pour les composantes au même titre que la formation initiale, l’apprentissage et la validation des acquis. »
La notoriété de l’UPMC s’étend à l’international. Quelle est votre réponse aux besoins du territoire de proximité ?
Le service de formation continue renforce la relation entreprise. Le rôle de nos 10 ingénieurs d’affaires consiste à repérer les besoins, à faire en sorte que cela matche avec les enseignants-chercheurs qui vont intervenir dans les formations que nous allons monter avec les partenaires économiques et les laboratoires. Nous étions jusqu’à présent un peu attentistes par rapport aux besoins des branches professionnelles. Dans les universités, aller à la rencontre des entreprises et des financeurs, n’est pas une démarche systématique. Aujourd’hui, nous expliquons que nous avons aussi un rôle important à jouer pour accompagner le développement économique, toujours en lien avec la recherche. Nous avons désormais la capacité à mieux anticiper les besoins, mieux comprendre les attentes des Opca et des Opacif, mieux se faire référencer pour les appels d’offres et pour y répondre.

Nous envisageons des recrutements à terme d’ingénieurs expérimentés pour transformer nos pratiques : digitalisation de notre offre, appui sur le marketing digital et les réseaux sociaux…

Comment se traduit la stratégie de l’UPMC dans le référencement de son offre de formation ?
Parler d’une même voix pour présenter l’offre en biologie, mathématiques, ingénierie électronique, physique, chimie, santé, etc., sur des sites fédérateurs ou institutionnels, c’est très ambitieux à moins d’être un très bon communiquant. Si le site est trop général, il ne parle pas à la cible qui est la nôtre. L’UPMC est assez spécialisée. Notre choix s’est porté sur des référencements par domaines ou par niveaux de diplôme avec des prestataires extérieurs, des référenceurs professionnels qui sont connus sur nos domaines. Nous sommes en train de mettre en place un site présentant l’offre de stages courts en biologie. Cette plateforme aura vocation à faciliter toutes les démarches de l’entreprise et de la personne : un « booking » de l’offre de formation qui se décline selon l’objectif de la formation, l’expérience de l‘enseignant-chercheur, le laboratoire qui est associé... Les blocs de compétences vont apparaître dans l’offre de stages courts comme étant constitutifs d’un master, permettant à terme la certification du master. Les diplômes quant à eux seront référencés dans les composantes. L’UPMC dispose par ailleurs de la certification de services FCU et, de fait, d’une procédure allégée pour Datadock. Cette certification de services s’applique à tous les stagiaires quelle que soit l’origine des fonds, institutionnels ou pas.

Une certification « FTLV » pourrait être l’étape suivante et pourquoi pas l’étendre à d’autres domaines comme l’insertion, l’orientation.

Quel est votre usage de DOKELIO Ile-de-France et quels bénéfices en retirez-vous ?
Notre politique de référencement sur DOKELIO Ile-de-France vise d’apporter une réponse à toute personne qui voudrait se former. Elle s’appuie sur une définition de nos priorités de référencement : les certifications qui couvrent des besoins en formation continue, l’accompagnement VAE, les blocs transversaux, les blocs en lien avec les métiers en évolution, les parcours d’ingénieurs et elle repose sur la mise en place d’une méthodologie en interne. L’UPMC n’a pas un ancrage territorial très fort. Notre territoire n’est pas l’Ile-de-France. Nos disciplines, notre positionnement géographique, notre culture d’excellence, l’ouverture à l’international ne répondent pas aux besoins du territoire de proximité. Pour autant, il y a beaucoup de projets de développement dans la région autour des universités et de la recherche. D’où l’intérêt et la nécessité de référencer notre offre pour être visible et montrer qu’on fait partie de cet écosystème. Le référencement doit faciliter la stratégie de l’UPMC et la stratégie que l’on déploie va nécessairement rejaillir sur le territoire : une stratégie plutôt élitiste de la formation continue, une offre pointue liée à la recherche.

Propos recueillis par Pauline Baumgartner (juillet 2017)

Tags : formation continue | université | référencement | DOKELIO Ile-de-France