Pôle emploi : un travail partenarial pour faciliter la formation des primo-arrivants

28 Mai 2019

Nicolas Garnier - Directeur territorial, Pôle Emploi Paris

Nicolas Garnier La création d’une ingénierie de réseau, tel le réseau EIF-FEL auquel Pôle emploi Paris concourt, offre un levier d’action innovant connectant « emploi » et « formation » au service de la construction de parcours de formation en français.

« L’objectif est de mieux articuler les différentes phases d’accueil Ofii/Pôle emploi pour permettre de renforcer, en limitant les impacts de la barrière linguistique, la pertinence de l’accompagnement à l’insertion professionnelle de nos publics. »
Pouvez-vous présenter la Direction territoriale et votre fonction ?
La Direction territoriale pilote la performance opérationnelle, impulse et met en œuvre une politique partenariale dans une logique de complémentarité. Elle garantit la déclinaison de l’offre de service Pôle emploi et apporte, en lien avec la Direction régionale, un appui aux agences pour l’offre de service & le management des projets, la performance, les partenariats & relations extérieures. La direction territoriale définit la stratégie à l’interne comme à l’externe. Elle pilote avec les directeurs délégués l’activité et la performance des 18 agences parisiennes.
Vous participez activement au réseau linguistique parisien. Comment s'organisent vos équipes ?
Chaque direction d’agence élabore avec ses équipes et les acteurs locaux un diagnostic local (besoins de compétences linguistiques, couverture, services proposés). A partir des constats et freins à l’insertion, l’agence définit sa stratégie en mobilisant, en complémentarité avec ses partenaires, ressources internes et externes. Elle identifie des conseillers dédiés concernant cette offre et l’insertion professionnelle des primo-arrivants pour mettre en œuvre des actions adaptées aux besoins (permanences EIF-FEL dans 9 agences en Quartiers politique de la ville, POEC « linguistiques », etc.). La stratégie territoriale intègre les contributions des agences en identifiant les problématiques communes nécessitant une approche en réseau.
L'Ofii et Pôle Emploi ont signé une convention de partenariat pour l'insertion des primo-arrivants. Quelle est sa déclinaison ?
Cette convention a pour objectif de faciliter l’accès de ce public, signataire du Contrat d’Intégration républicaine (Cir), au monde économique au titre d’un emploi ou d’une formation professionnelle. L’accès à l’emploi est un des piliers du parcours d’intégration. L’objectif est de mieux articuler les différentes phases d’accueil Ofii/Pôle emploi pour permettre de renforcer, en limitant les impacts de la barrière linguistique, la pertinence de l’accompagnement de nos publics. Pôle emploi mobilise son offre de services pour leur faciliter l’insertion professionnelle et ouvre sa base de relations partenariales.
Vous proposez la plateforme de soutien linguistique en ligne. Pour quel appui au public ?
Ce service proposé aux demandeurs d’emploi parisiens bénéficiaires de la protection internationale vise à améliorer leurs compétences linguistique et favoriser leur insertion professionnelle. L’objectif est d’acquérir un niveau linguistique A1 voire de progresser jusqu’au niveau C2 du CECR (Cadre européen commun de référence) en proposant aux participants, nécessairement lecteurs et scripteurs, des cours en ligne, accessibles via PC, tablette ou smartphone.
L'information sur l'offre de formation en français est essentielle pour les prescripteurs. Comment les systèmes d'information les outillent-ils ?
D’abord en rendant l’offre visible grâce à une mise en diffusion et un affichage de données fiabilisées pour les prescripteurs et le grand public. En dotant les acteurs d’outils opérationnels dans le cadre d’une démarche qualité francilienne et d'un accompagnement des utilisateurs. Enfin, en facilitant l’articulation de parcours de formation adaptés aux besoins des publics dans l’accompagnement des transitions professionnelles. En conclusion, en 2018 à Paris, 8 908 personnes ont signé le Cir, dont les réfugiés statutaires (non francophones, de faible niveau de qualification) : leur intégration socio-professionnelle revêt un enjeu particulier pour la cohésion sociale. Paris fait face à des défis liés à l’évolution du marché du travail (métiers en tension) et au développement économique (Grand Paris, etc.). L'ingénierie de réseau, comme le réseau EIF-FEL auquel Pôle emploi Paris concourt, offre un levier d’action innovant connectant « emploi » et « formation » au service de la construction de parcours de formation en français (opportunités du Plan d’investissement dans les compétences mis en œuvre par Pôle emploi).

Propos recueillis par Christine Barret-Labre (avril 2019)

Tags : Pôle emploi | contrat d'intégration républicaine | PIC | DOKELIO Ile-de-France