« Permis, Sport, Emploi » : le parcours gagnant vers l'emploi

23 Octobre 2018

Noureddine Toukal - Chargé de mission Ingénierie et Animation, Conseil régional d'Ile-de-France

Noureddine Toukal Depuis près de 15 ans, l’opération « Permis, Sport, Emploi » permet chaque année à une centaine de jeunes Franciliens de suivre un parcours d'insertion innovant, véritable tremplin vers l'emploi.

« Les sorties positives emploi/formation sont de l’ordre de 75 %, avec des propositions de CDI, des CDD de 6 mois et plus ou de l’alternance en vue d’une intégration durable dans les effectifs de l'entreprise. »
A qui s’adresse le dispositif « Permis, Sport, Emploi » ?
Ce dispositif s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification, habitant notamment dans des quartiers relevant de la politique de la ville. Ils sont majoritairement orientés par les missions locales mais peuvent aussi être orientés par toute structure travaillant avec ce public, voire venir de leur propre chef. Chaque année, 80 à 100 jeunes franciliens bénéficient de cette opération.
Comment le parcours se déroule-t-il ?
Le parcours se compose de plusieurs étapes-clés, obligatoires pour chaque jeune qui y entre. Ainsi, sur une période de 6 mois, les jeunes suivent un parcours de formation permettant de travailler et confirmer un projet professionnel en lien avec les métiers proposés par entreprises partenaires. Cette formation est assurée par les organismes porteur du dispositif régional « Avenir jeune – PEE ». Les jeunes développent des compétences liées aux métiers visés via des découvertes de métiers, des plateaux techniques et des stages en entreprises. Par ailleurs, ils travaillent sur les compétences de base et compétences clé, notamment les mathématiques, le français professionnel, etc.

Autre étape du parcours, le sport : les jeunes sont regroupés en stage sportif pendant une semaine, encadrés par des professionnels. Le sport est utilisé comme un levier permettant de s’ouvrir vers autrui, d’accepter la défaite pour mieux se relever et aller chercher le succès tout en bâtissant un esprit d’équipe. Par la suite, les jeunes vivent un temps fort au travers d’une expérience de vie inédite en Bretagne, au sein d'un fort de la Marine Nationale. Durant 10 jours, ils apprennent à vivre en collectivité, à développer leur esprit de citoyenneté et de respect d’autrui. Les jeunes sont très souvent positivement marqués à jamais par cette expérience.

Enfin, véritable sésame vers l’emploi, le permis de conduire est un des atouts majeurs de cette opération. Avec un financement de partenaires, les jeunes ont la possibilité de passer le permis au sein de l’organisme « Solidarité et Jalon pour le Travail – SJT », auto-école sociale et opérateur de formation dans le cadre d’Avenir Jeune-PEE.

Comment les entreprises sont-elles impliquées ?
Sans les entreprises, « Permis, Sport, Emploi » ne pourrait exister. Mais il s’agit d’un partenariat « gagnant-gagnant » dans lequel elles trouvent une réponse à leurs besoins de recrutement tout en mettant en œuvre leur responsabilité sociale d’une part et, d’autre part, des opportunités d’emploi s’ouvrent à des jeunes auparavant sans solution. Les métiers sont souvent des métiers dits « en tension ». Cela permet donc de recruter des jeunes à former, qui arrivent avec un savoir-être acquis dans le cadre de la formation et des autres étapes du parcours. En d’autres termes, les entreprises recrutent des jeunes qui ont « envie de réussir ».

L’implication de l’entreprise se matérialise par deux temps forts : le 1er a lieu le dernier jour du stage sportif, durant lequel un mini-forum de l’emploi est organisé. Les entreprises viennent se présenter et les jeunes, ayant préparé ce rendez-vous, arrivent avec CV et lettre de motivation pour tenter de convaincre les recruteurs de les intégrer dans l’entreprise pour des stages pratiques d’abord. Le 2nd temps fort est l’accueil des jeunes au sein de ces entreprises, dans le cadre d’un ou deux stages de 3 à 4 semaines chacun. Ils sont coachés par des tuteurs et impliqués progressivement dans ce qui va peut-être devenir leur métier ou poste de travail. Le couronnement de ce partenariat vient à l’issue du parcours lorsque l’entreprise, satisfaite de son stagiaire, lui propose d’intégrer les effectifs de manière durable.

Quels sont les résultats obtenus à l’issue du parcours ?
Ils sont très bons au regard des efforts et des investissements des partenaires. Les sorties positives « emploi/formation » sont de l’ordre de 75 %, avec des propositions de CDI, des CDD de 6 mois et plus ou de l’alternance, en vue d’une intégration durable dans les effectifs. Les résultats en terme de permis de conduire sont également très encourageants puisqu’environ 80 % des jeunes obtiennent le code et près d’un jeune sur deux, le permis complet.

Tags : insertion dans l’emploi | jeunes | NEET | Conseil régional d'Ile-de-France | dispositif