OpenCFA, premier CFA en ligne pour les métiers du numérique

29 Mai 2019

Elie de Saint Jores - Directeur d'OpenCFA

Dans ce CFA 100% numérique, les entreprises sont au coeur du process de construction des compétences et des parcours.

« Notre CFA est en adéquation permanente avec l’évolution des besoins en compétence des entreprises, particulièrement dans le domaine des métiers en tension du numérique mais aussi dans les métiers qui font, de plus en plus, appel au digital. »
Pouvez-vous présenter votre établissement et votre fonction ?
OpenCFA est le premier CFA en ligne pour les métiers du numérique. Il a été créé en avril 2018 et dispense une vingtaine de formation (titres RNCP) dont les parcours de Développeur d’Application, Administrateur Système et Réseau, Développeur Web Junior, Community manager, Gestionnaire de paie, Chargé de gestion RH.
OpenCFA est un CFA 100% en ligne. Pouvez-vous en décrire les modalités et les premiers résultats ?
Les cours sont conçus comme des supports pour acquérir les connaissances nécessaires à la réalisation de projets qui valident les compétences acquises par les apprentis. L’alternant est accompagné, chaque semaine, par un mentor qui le guide et le soutient dans sa progression et évalue ses progrès. Un mentor évaluateur valide ses projets.

Le stagiaire bénéficie également d’une plateforme collaborative qui lui permet d’échanger à tout moment avec ses pairs et d’un espace de coworking, tous les 15 jours. Un coach l’aide à trouver son entreprise d’accueil et dans son insertion post diplomation, si nécessaire.

L’entrée en apprentissage peut se faire à tout moment de l’année et le calendrier d’alternance permet une certaine souplesse.

OpenCFA accueille 15 % d’apprentis handicapés, 30% de filles et 40% de personnes en réorientation. Les résultats sont très encourageants car la quasi-totalité des apprentis progresse normalement et valide ses projets sans difficulté majeure.

Openclassrooms fait une large place à l'approche compétences dans ses formations. Comment cette approche se décline-t-elle au CFA?
Les projets que doivent réaliser nos apprentis leurs permettent de progresser par niveau de compétence. Chaque projet correspond à un niveau de difficulté et à des besoins précis en entreprise. Selon les parcours de formation et leur durée, le nombre de projets est plus ou moins important (de 8 à 12). Les projets sont définis dès le début de la formation et sont présentés sur le site Openclassrooms. Ils sont validés par des mentors évaluateurs.
Vous évoquez la numérisation des métiers. Comment accompagnez-vous les entreprises dans cette mutation ?
Les contenus des formations sont issus des référentiels des titres professionnels inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) tandis que la digitalisation et la progression des cours sont réalisées par des experts métiers et par des spécialistes de la pédagogie. L’objectif est à la fois de proposer un parcours cohérent, de très bonne qualité et conforme aux besoins en compétences des entreprises. Celles-ci sont en permanence au cœur du process de production des parcours. Elles interviennent à tous les niveaux dans des allers-retours sur les besoins en compétences, la construction des parcours et la définition des contenus, la validation des projets et la relation avec les maîtres d’apprentissage… On peut parler d’un process de coconstruction.
Quelles sont les spécificités de votre établissement sur le plan pédagogique ?
OpenCFA, par son adéquation permanente à l’évolution des besoins en compétence des entreprises, particulièrement dans le domaine des métiers en tension du numérique mais aussi dans les métiers qui font, de plus en plus, appel au digital, par la qualité de ses parcours de formation, par l’autonomie et la souplesse qu’il permet dans l’acquisition des savoirs et des compétences et le suivi attentif de la progression des apprentis, offre des opportunités de formation et des conditions d’acquisition des compétences qui en font une référence auprès des entreprises. D’ailleurs, OpenCFA garantit l’insertion professionnelle.

Propos recueillis par Christine Barret-Labre (avril 2019)

Tags : CFA | métiers du numérique | compétences | digital