Mieux accompagner les jeunes en situation d'illettrisme : une mission des référents de parcours Prij

17 Octobre 2019

Marietou Diarra - Référente de parcours Prij, Mission locale d’Ivry-Vitry

Mariétou Diarra a participé à l’action de professionnalisation sur l'illettrisme animée par Défi métiers pour les référents de parcours du Prij. Elle revient sur ses pratiques de terrain et expose les réussites.

« Un jeune qui a des difficultés à l'écrit va chercher des stratégies d’évitement »
Parmi les jeunes que vous suivez dans le cadre du Plan régional d'insertion pour la jeunesse (Prij), certains sont-ils en difficulté face à l’écrit ? Comment les repérez-vous ?

On peut s'exprimer parfaitement à l'oral et faire des fautes à l'écrit et dans la structuration de ses phrases. Un jeune qui a des difficultés à l'écrit va chercher des stratégies d’évitement, c’est pourquoi cela ne se voit pas toujours tout de suite. Aussi, lorsque j’identifie un jeune pouvant bénéficier du Prij, je commence par échanger avec lui par texto ou par mail, deux moyens de communication habituels pour les jeunes. Je suis alors attentive à sa manière de s'exprimer à l'écrit, j’évalue s’il est à l'aise avec cette forme d'expression. A travers les étapes de la construction du parcours d'insertion du jeune, je peux aussi détecter ses difficultés avec l’écrit. Dans le cadre de ma mission de référente de parcours Prij, j’ai ainsi repéré deux jeunes en situation d’illettrisme en travaillant sur leurs CV et sur leurs fiches de suivi.

Comment accompagnez-vous le jeune ?

Dans ses échanges avec l’employeur, le jeune va être amené à communiquer par mail et par téléphone. C’est pourquoi, après un entretien d'embauche, je lui demande, dans un premier temps, de m’envoyer un mail pour me dire comment cela s’est passé. Ensuite, nous avons un échange téléphonique pour discuter de manière plus approfondie du déroulement de l’entretien. Cela permet au jeune d’aller au bout de la démarche et de prendre conscience des difficultés à surmonter. A titre d’exemple, j’ai suivi un jeune repéré en situation d’illettrisme qui a décidé, dans le cadre de son projet professionnel, de s’inscrire sur un Espace dynamique insertion (EDI). Ceci afin de consolider son parcours d’insertion avec, comme objectif, de préparer notamment la certification CléA.

Selon, comment mieux outiller les référents parcours Prij ?
Je conseille aux référents Prij qui souhaitent être outillés de suivre la formation de professionnalisation proposée par Défi métiers. Pouvoir mettre des définitions sur des mots permet de réajuster son approche professionnelle et de connaître les différents dispositifs d’accompagnement. Je pense notamment à la différentiation entre illettrisme, alphabétisation, savoirs de base, etc. De plus, la connaissance des dispositifs à mobiliser est primordiale.

Propos recueillis par Faïssa Moustapha (octobre 2019)

Tags : PRIJ | illettrisme | Défi métiers | jeunes