Les formations INSHEA font collaborer des professionnels de différentes cultures

14 Mai 2018

Murielle Mauguin - Directrice des études à l'INSHEA

Murielle Mauguin A l'INSHEA, l'accueil de stagiaires de différentes cultures professionnelles est une occasion de réfléchir aux voies de coopération entre ces professionnels qui sont amenés à intervenir auprès des mêmes publics.

« Dans le cadre de la réforme en cours des diplômes du travail social, nous devons imaginer des passerelles dans les parcours de formation initiale entre certains de ces professionnels. »
Comment se caractérise l’offre de formation continue de l’INSHEA ?
Toutes nos certifications inscrites au Répertoire national des certification professionnelles (RNCP) sont ouvertes à la formation continue. A côté des formations longues de type universitaire, nous proposons des stages courts sur des thématiques pointues. Nous accueillons 850 stagiaires par an sur des stages courts et une centaine de stagiaires sur les formations longues (DU et master). Nous développons des diplômes universitaires qui accueillent des stagiaires de différentes cultures professionnelles : professionnels de l’éducation, de la santé, cadres du secteur social et médico-social, enseignants de l’administration pénitentiaire. C’est une occasion de mise à jour des connaissances mais aussi de réflexion sur les voies de coopération entre ces différents professionnels quand ils ont à intervenir à des titres divers auprès des mêmes publics. Cette coopération est une des conditions de réussite des politiques inclusives.

Nos diplômes universitaires sont conçus pour être compatibles avec une activité salariée à plein temps. Certains sont entièrement construits à distance en e-learning et pour la première fois avec des modules détachables pour pouvoir les valider indépendamment les uns des autres. Nous commençons également à travailler avec certains Opca. L’INSHEA et ses partenaires se sont associés pour répondre à un appel à projet d’Unifaf pour organiser des formations conjointes pour les professionnels de l’éducation nationale, des salariés des établissement médico-sociaux et des agents des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Toutes les formations ont été conduites par un binôme de formateurs de culture éducation nationale et de culture travail social ou médico-social. Dans le cadre de la réforme en cours des diplômes du travail social, nous devons imaginer des passerelles dans les parcours de formation initiale entre certains de ces professionnels.

Le laboratoire de recherche a été labellisé en 2013. Quelle est sa spécificité ?
Le Grhapes, groupe de recherche sur le handicap, l’accessibilité et les pratiques éducatives et scolaires, a la caractéristique d’être pluridisciplinaire. L’université en France est très cloisonnée par discipline. Le handicap étant une question par nature transversale, nous avons fait le choix d’inventer un laboratoire pluridisciplinaire qui regroupe une vingtaine d’enseignants chercheurs : professeurs d’université, maitre de conférences et une dizaine de doctorants en science de l’éducation, psychologie, sociologie, sciences du langages, droit, informatique… Le projet scientifique pour 2018 est construit autour de deux axes : un axe sur les représentations et les évolutions des normes sociales et un axe sur l’accès aux apprentissages et les pratiques enseignantes. Plusieurs de nos formations sont adossées à notre laboratoire et découlent directement d’un projet de recherche.
Quelle est la mission de l’Observatoire des ressources numériques adaptées (Orna) ?
L'Orna a été créé en novembre 2007 par la Direction du numérique pour l'éducation du ministère de l'Éducation nationale qui en a confié la gestion à l'INSHEA. Il a pour mission de recenser, analyser et évaluer des ressources numériques utilisables par des professeurs, spécialisés ou non, pour la scolarisation d'élèves en situation de handicap. Tous les outils répertoriés dans la base font systématiquement l’objet d’une mise à l’épreuve par l’équipe de l’Orna. L’INSHEA examine la possibilité de pouvoir étendre et enrichir le site avec des outils dans des contextes de pédagogie pour adultes.

Propos recueillis par Pauline Baumgartner (mars 2018)

Tags : INS HEA | handicap | enseignement supérieur | formation continue