Le réseau IJ s'empare des médias sociaux

10 Octobre 2013

Delphine Foviaux - Chargée de marketing et community manager au CIDJ

Foviaux, CIDJ Le CIDJ a organisé en 2013 sa première formation sur les réseaux sociaux pour les professionnels Informateurs jeunesse d’Ile-de-France. Delphine Foviaux évoque cette expérimentation.

« Etre présent là où se trouvent les jeunes permet d’améliorer notre écoute et de mieux répondre à leurs attentes. »
Qu'est-ce qui a motivé la mise en place de cette formation ?

Notre département Réseau et Professionnalisation, en charge de la professionnalisation et de l’animation du réseau Information Jeunesse Ile-de-France, recevait régulièrement des demandes à ce sujet : « Comment convaincre ma hiérarchie qu’il faut être présent sur les réseaux sociaux ? » « Est-ce chronophage ? » « Qu’a-t-on le droit de publier ? » « Quels outils peut-on utiliser ? » « Quelles sont les pratiques des jeunes ? ».

De plus, lors de mes présentations des outils d’information produits par le CIDJ aux nouveaux informateurs d’Ile-de-France, après avoir abordé nos ressources papiers et web, je termine toujours par les présences du CIDJ et de JcomJeune sur les médias sociaux. Le fort intérêt des informateurs et leurs questionnements ont motivé la mise en place de cette formation « Les réseaux sociaux au service de l’IJ » dans le catalogue 2013 « Formation et animation du réseau IJ ».

Quels sont les objectifs de cette sensibilisation aux réseaux sociaux ?

Il s’agit principalement de comprendre la diversité des médias sociaux (qui ne se résument pas à Facebook et Twitter), de connaître les pratiques des jeunes, d’aider les structures IJ à mettre en place une stratégie de présence sur un ou des réseaux sociaux, et de leur donner des clés pour convaincre les collectivités dont elles dépendent et qui voient souvent d’un mauvais œil qu’un BIJ/PIJ « entre en concurrence » avec les comptes existants de la municipalité.

Comment a-t-elle été accueillie sur le terrain ?

Cette première session a vite été complète. La salle multimédia dans laquelle elle se déroule ne comporte qu’une dizaine d’ordinateurs : 6 informateurs y ont participé, ce qui compte tenu des problématiques propres à chacun et des questions précises qu’ils avaient, était l’idéal. Les retours des stagiaires sont positifs.

En quoi une présence active du réseau IJ en ligne peut-elle servir la mission d’insertion des jeunes ?

C’était justement l’un des points abordés lors de cette formation.

Outre le fait que cela permet de donner une image moderne et connectée du réseau IJ, être présent là où se trouvent les jeunes permet aussi d’améliorer notre écoute et de mieux répondre à leurs attentes. Le réseau Information Jeunesse a été créé pour que les jeunes aient accès à toute l’information nécessaire à leur autonomie. La présence du réseau sur ces nouveaux médias est le prolongement direct de l’accueil physique qui se fait dans les CIJ, BIJ et PIJ. Un exemple : sur Twitter, il suffit de rentrer l’expression « job d’été » pour voir à quel point les jeunes sont en demande d’infos et de bons plans. Or le réseau Information Jeunesse organise tous les ans des journées jobs d’été et est à même de répondre aux interrogations des jeunes, que ce soit pour donner des conseils pour rédiger son CV, pour se préparer aux entretiens ou pour donner des pistes et des adresses. Utiliser les réseaux sociaux pour diffuser ses propres évènements ou conseiller les jeunes de son territoire, permet à la structure IJ de se positionner comme lieu ressource, à la fois off-line et on-line.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Tags : IJ | réseau jeunesse | insertion | orientation | réseaux sociaux