Le CEMEA Ile-de-France accompagne les référents du Prij

04 Août 2020

Elisabeth Medina - Directrice régionale CEMEA Ile-de-France

Elisabeth Medina, Directrice CEMEA Ile-de-France Le CEMEA Ile-de-France propose un rendez-vous hebdomadaire et adapte son accompagnement en direction des référents du Prij dans le cadre du confinement.

« Les réunions de ces groupes permettent aux référents, à travers les échanges, de créer ensemble, de construire des approches pour et avec les jeunes. »
Les CEMEA sont impliqués dans le cadre du Plan régional d’insertion de la jeunesse (Prij). Pouvez-vous préciser de quelle manière ?
Depuis le commencement, nous sommes mobilisés pour accompagner la dimension expérimentale de la dynamique d’intervention portée par les référent(e)s du Prij. Ce Plan est basé sur une démarche nouvelle qui consiste à aller à la rencontre des jeunes qui ne sont ni insérés professionnellement ni dans aucun dispositif de formation ou d’insertion. L’objectif est, avec la mobilisation d’autres acteurs locaux, de les accompagner pour lever progressivement les freins à la construction puis à la mise en œuvre de parcours d’insertion. Et ainsi permettre à ces jeunes de devenir acteurs de leur vie et non plus de subir les événements.

Notre rôle dans ce plan est d’accompagner les référents, qui sont d’horizons divers, notamment en mettant en place des groupes d’échanges de pratique. Les référents ont, pour certains d’entre eux, déjà une expérience professionnelle dans le domaine social ou/et d’éducation. Pour d’autres, il s’agit plutôt de personnes fortement impliquées dans la vie de leur quartier et qui veulent mettre leur énergie à la disposition de la population, dont les jeunes.

Selon vous et selon les témoignages des référents concernés, qu'apportent ces groupes d’échanges de pratique ?
Nous mesurons l’importance pour les référents de disposer d’un espace pour partager leur vécu, pouvoir s’extraire quelques instants du quotidien pour y réfléchir et prendre du recul. L’entraide est aussi une valeur forte que portent ces groupes d’échanges. Elle est importante pour les référents.

Les réunions de ces groupes leur permettent, à travers les échanges, de créer ensemble, de construire des approches pour et avec les jeunes. Elles contribuent notamment à accompagner les référents dans leur entrée en fonction et la construction de leur posture vis-à-vis des jeunes, des partenaires sociaux, culturels, sportifs ou autres, et des instances pilotant localement le Prij.

En cette période de confinement, ces échanges sont probablement d’autant plus nécessaires. Est-il possible pour d’autres référents de les intégrer ?
Le confinement percute effectivement ces rencontres et surtout, il perturbe le travail des référents auprès des jeunes. Les risques de découragement, de sentiment d’abandon et de démobilisation sont importants, alors que les référents avaient pu entamer avec eux une dynamique de construction. Il s'agit petit à petit leur redonner aux jeunes confiance en eux et leur offrir la possibilité de devenir acteurs de leur vie par des premières démarches réussies.

Pour tenter de maintenir la dynamique, mais aussi permettre à chaque référent d’être moins isolé face à cette réalité, nous allons mettre en place, durant la période de confinement, un point hebdomadaire Prij qui permettra de construire ensemble des solutions pour entretenir le lien avec les jeunes, qui, pour beaucoup, vivent des situations de confinement dans des contextes très difficiles.

Parmi les points qui seront potentiellement abordés lors de ces rencontres virtuelles : partager les questionnements autour du lien avec les jeunes en cette période ; construire des solutions pour maintenir ce lien ; identifier des moyens pour soutenir les jeunes à distance et ainsi éviter le développement d’un sentiment d’abandon par ces derniers ; maintenir le "être en attention et ensemble" durant cette période ; construire du collectif en restant à distance et en respectant le confinement, etc.

Le premier rendez-vous est prévu le mercredi 8 avril avec une dizaine de référents inscrits. A partir du 15 avril, ces échanges seront aussi accessibles à d'autres référents sur inscription sur la plateforme régionale Prij.

Propos recueillis par Catherine Gwet (avril 2020)

Tags : PRIJ | insertion | echanges de pratique | référents de parcours