Le Campus des métiers, un outil de concertation et d’expérimentations partagées

17 Avril 2018

Jessica Gucek - Directrice opérationnelle, Campus des métiers et des qualifications du hub de l'aéroportuaire Grand Roissy-Le Bourget

Jessica Gucek Le Campus des métiers et des qualifications du hub aéroportuaire constitue un pôle de synergie où les acteurs du Grand Roissy-Le Bourget prennent la parole pour faire évoluer l'offre de formation professionnelle.

« Le Campus a vocation à anticiper les besoins en emploi pour appuyer l'émergence d'une offre de formation innovante en adéquation avec les mutations économiques. »
Le Campus a été créé pour répondre aux enjeux du territoire Grand Roissy-Le Bourget ? Pouvez-vous décrire ses missions ?
La mise en adéquation de l’offre de formation professionnelle avec les besoins des entreprises et des habitants constitue un enjeu majeur pour développer l’attractivité économique du territoire francilien et répondre aux politiques d’insertion, notamment sur le bassin d’emploi du Grand Roissy-Le Bourget. L'objectif du Campus des métiers et des qualifications du hub aéroportuaire et des échanges internationaux est de mettre en synergie les acteurs territoriaux pour soutenir par la formation, les politiques de développement économique et social, et faciliter l’insertion professionnelle et l’élévation du niveau de qualification des habitants de ce territoire sur 5 filières majeures (commerce, accueil, gestion des flux, opérations de maintenance, sûreté et sécurité). Labellisé en 2016, ce campus s’appuie sur une convention cadre, signée au Bourget en juin 2017, qui définit ses conditions générales d'organisation et de fonctionnement.

Ce campus est co-piloté par les académies de Créteil et de Versailles, et par la Région Ile-de-France. L’établissement support est l’IUT de Tremblay-en-France, composante de l’Université Paris 8.

Cette organisation s’articule autour de 3 instances : un comité d'orientation stratégique, un comité technique et 7 groupes de travail orientés sur 5 filières mais également sur les champs des compétences transversales et des innovations pédagogiques.

Votre rôle est de garantir une bonne coordination entre ces 3 instances mais vous assurez également une fonction d'animation au sein des groupes de travail en mobilisant un large panel d'acteurs. Comment s'opère cette mise en réseau ?
En qualité d’animatrice, je suis attentive à comprendre les enjeux de chacun. Je m'appuie sur les travaux existants et notamment ceux des observatoires économiques du Grand Roissy-Le Bourget pour introduire les problématiques qui seront discutées en réunion. Le directeur opérationnel n'impose pas, il anime la co-construction d’une réponse territoriale en réponse à des constats partagés, grâce à l'analyse fine du niveau des besoins, notamment en termes de qualifications accessibles par la formation professionnelle. Les groupes de travail sont des espaces d'engagement où chaque acteur peut, librement, agir sur des projets concrets qui répondent à des objectifs opérationnels, mesurables et exportables

Le Campus travaille également en réseau en s’investissant dans les groupes de travail multipartenariaux qui œuvrent à construire une intelligence collective propre au développement économique et social du Grand Roissy-Le Bourget.

Vos premiers travaux portent sur la filière logistique en veillant à enrichir l’offre de formation (initiale et continue) et anticiper ses évolutions. Quelles pistes émergent déjà ?
Le Campus a vocation à anticiper les besoins en emploi pour appuyer l'émergence d'une offre de formation innovante en adéquation avec les mutations économiques. Le Campus s’attache donc à identifier les principaux métiers en tension qui sont affectés par ces modifications sur la place aéroportuaire du Grand Roissy-Le Bourget au travers de l’exploitation des ressources produites par les outils d’analyse de bassin tels que Défi métiers pour mener une étude prospective sur les nouvelles compétences attendues.

Le résultat des travaux des groupes de travail vise également à renforcer le lien entre l’entreprise et la formation professionnelle en développant des projets tangibles tels que les Olympiades de la Logistique ou la mise en place d’un Educ’tour pour participer au maintien des savoirs professionnels des équipes pédagogiques.

Et pour les autres filières, qu’en est-il ?
Le Campus a lancé deux nouveaux groupes de travail sur les compétences transversales et la sûreté-sécurité. Il est possible de suivre les avancées de ces groupes et leur actualité sur twitter : @cmqhaei.

Propos recueillis par Christine Barret-Labre (mars 2018)

Tags : campus des métiers et des qualifications | hub aéroportuaire | Roissy | Le Bourget | Défi métiers