La Wild Code School Paris ouvre 4 nouvelles formations

03 Juillet 2018

Caroline Letellier - Responsable du développement de la formation à la Wild Code School

Caroline Letellier, Responsable du Développement de la Formation A l'occasion de l'ouverture de sa prépa numérique et de trois nouvelles formations (data analyst, product manager, développeur d'application) à Paris, Caroline Letellier présente la Wild Code School.

« Notre objectif est de devenir un acteur européen référent du blended learning. »
Qu'est-ce que la Wild Code School ?
La Wild Code School, labellisée Grande Ecole du Numérique, a aujourd’hui quatre années d’existence et est présente sur 13 campus en France sur les métiers du numérique. Nos formations ont la particularité de n’exiger aucun niveau académique pour y accéder. Seuls la motivation et le projet professionnel du stagiaire sont examinés, ce qui nous conduit à intervenir auprès d'une grande mixité en termes de profils et d’âges (demandeurs d'emploi, personnes en reconversion, professionnels freelance, jeunes souhaitant compléter leur formation initiale), ce qui constitue l’une des composantes de l’ADN de notre structure.
Quelle pédagogie proposez-vous ?
Le taux d’insertion à l'issue de nos formations est de 87 %. Une clé de ce succès est notre pédagogie qui repose sur le « blended learning » ou pédagogie hybride et l'« action learning », méthode par laquelle les stagiaires apprennent en travaillant, sur des problématiques concrètes propres à leurs conditions réelles de travail.

L’ensemble des formations est réalisé en présentiel, sur le campus, à l’aide de notre plateforme de parcours en ligne dont la gamification est maintenant achevée.

Un parcours de formation se présente sous forme d'éléments modulaires appelés « une quête », une mission dans l’univers des jeux de rôle, qui a pour objectif l'acquisition d'un concept par l'apprenant. La réussite d'une première quête va débloquer une série d'autres quêtes de niveaux supérieurs et l'élève va ainsi progresser dans l'arborescence pédagogique à son rythme, toujours dans l’optique de démultiplier l’efficacité de son apprentissage.

La formation se concentre uniquement sur des cas pratiques. La plupart des travaux sont réalisés en petit groupe de 3 à 5 personnes en se basant sur le « peer to peer learning » ou apprentissages entre pairs. Durant la session, les élèves échangent sur leur propre expérience et travaillent dans un mode d'apprentissage informel où ils sont amenés à poser une question, proposer une solution et ainsi s’enrichir mutuellement.

Cette pédagogie offre plusieurs avantages pour les stagiaires qui, sans nécessairement s'en rendre compte, développent ainsi leurs soft skills : communiquer, collaborer, développer un esprit critique, etc. Par ailleurs, le formateur présent tout au long du parcours, joue un rôle de coach : il est placé dans une démarche agile vis-à-vis des élèves et est en mesure d’accompagner individuellement chaque élève selon son degré d’avancement et absolument plus de manière descendante comme dans un enseignement classique.

Quelles compétences les stagiaires de la Wild Code School développent-t-ils ?
La compétence est centrale dans notre enseignement : devenir un expert d’un langage de programmation si on n’est pas capable de se mettre à jour, voire d’apprendre d‘autres langages, cela a peu d’intérêt. Aujourd’hui, d’ailleurs, les recruteurs de développeurs ne recherchent pas une expertise technique à un instant T mais une capacité de la personne à évoluer, à s’adapter à son environnement, à certains langages, certains Framework, et cela est clé.

Par campus, nous avons fait le choix de spécialiser les parcours afin de d’approfondir une technologie (javacript, php ou java/j2ee, etc.) en fonction de l’écosystème des entreprises qui l’entourent, des besoins en recrutements les plus prégnants. Il s’agit de co-construire le programme et le contenu pédagogique avec les entreprises susceptibles de recruter les élèves à l’issue de leur formation et ainsi s’assurer d'être en phase avec les besoins du marché. Nous entretenons un lien le plus étroit possible avec les entreprises à l'échelle de chaque campus. Même s'il existe un socle fondateur et permanent qu'est le code, nous faisons évoluer notre référentiel formation en fonction de la mise à jour des technologies et des nouveaux besoins des entreprises : la liste des compétences est alimentée de façon permanente lors de nos échanges avec nos entreprises partenaires. Les entreprises qui recrutent nos élèves sont majoritairement des startups, mais également des TPE-PME et, depuis deux ans, des grands groupes.

Propos recueillis par Défi métiers (juin 2018)

Tags : WildCodeSchool | Grande ecole du numérique | numérique | formation