Evolia93 valorise les métiers de l’aide à domicile et accompagne les professionnels du secteur

25 Juin 2019

Laurence Biwole - Directrice, Evolia93-Plateforme des Services à la Personne en Seine-Saint-Denis

Laurence Biwole Evolia93 regroupe près de 60 structures de Seine-Saint-Denis (entreprises, associations et CCAS) pour le développement et la professionnalisation du secteur des Services à la personne.

« La plateforme est un véritable trait d’union entre les dirigeants de services d’aide à domicile qui souhaitent recruter et les demandeurs d’emploi. »
Pouvez-vous présenter Evolia 93 ?
Evolia93 est une plateforme qui a pour vocation de structurer et de professionnaliser la filière des Services à la Personne (SAP) sur le département de la Seine-Saint-Denis. Elle intervient auprès de trois publics : les structures de services à la personne, les acteurs de l’emploi et les demandeurs d’emploi et publics en insertion du département.

Les missions d'Evolia93 sont plurielles : soutenir les structures d’aide et d’accompagnement à domicile afin de favoriser la qualité de leurs services et la création d’emplois pérennes, développer les partenariats et créer des dynamiques entre professionnels du secteur, valoriser les métiers de l’aide à domicile et professionnaliser les demandeurs d’emploi et les salariés du secteur.

Vous avez organisé la 3ème édition de Mon emploi dans l’aide au domicile. Quels en sont les résultats ?
Plus de 200 personnes ont participé à cet événement, qui regroupait 22 stands animés par des organismes de formation, partenaires de l’emploi et OPCO (Uniformation, Agefos PME). 117 personnes ont assisté aux conférences autour du recrutement et de la prévention de la perte de l’autonomie.

Lors du job dating, 17 employeurs étaient présents (1 CCAS, 13 entreprises, 3 associations). 42 participants ont réalisé 160 entretiens. A ce jour, 18 personnes sont en emploi (12 CDI à temps partiel, 6 CDD), 14 en recherche d’emploi.

Comment valorisez-vous les métiers de l’aide à domicile ? Comment professionnalisez-vous les publics ?
Evolia93 s’appuie sur l’ensemble des acteurs de l’accompagnement vers l’emploi, la formation et mobilité : Pôle Emploi, organismes de formation, projets de ville RSA, maisons de l’emploi, PLIE, Missions Locales et partenaires de l’insertion.

Depuis 8 ans, la plateforme pilote un parcours d’accompagnement en direction des demandeurs d’emploi et des salariés en recherche d'un complément d’heures. Ce parcours démarre par une action de sensibilisation afin de présenter la filière des SAP dans sa globalité : promotion et mise en valeur des formations aux métiers (pré-requis, certifications, diplômes, offre, trajectoires professionnelles, débouchés, compétences) ; conditions de travail et évolution des pratiques des employeurs (recrutement, type de contrat, durée, mode d’intervention, horaires, localisation et politiques de rémunérations, etc.).

Evolia93 assure également un accompagnement à l’élaboration et à la validation du projet professionnel, sur une semaine en continu, en vue d’intégrer une formation qualifiante ou certifiante en centre de formation, comprenant un suivi individualisé. À l’issue, les candidats sont positionnés sur des job dating organisés avec les structures d’aide à domicile adhérentes. La plateforme est ainsi un véritable trait d’union entre les dirigeants de services d’aide à domicile qui souhaitent recruter et les demandeurs d’emploi.

Quels sont les enjeux de la mise en visibilité de l'offre de formation relative aux SAP en Seine-Saint-Denis ?
Pour nous, l’enjeu est de sécuriser en amont les parcours professionnels afin de limiter les ruptures en centre de formation. Il est important que l’offre de formation soit visible et accessible car cela facilite la projection dans le secteur pour les publics. En effet, ceux qui s’inscrivent dans la démarche, après avoir précisément identifié l’offre, valident leur formation parce qu’ils ont eu le temps de réfléchir à leur projet professionnel et de se faire conseiller (conditions et modalités de mise en œuvre, disponibilités, statut et droits ouverts).

ll est impératif de promouvoir et d’encourager une orientation qualitative des demandeurs d’emploi vers ces métiers. On comptera 40 000 personnes âgées dépendantes de plus par an à compter de 2030. Il faut donc améliorer la qualité des services à domicile en accompagnant les futurs professionnels par le biais de la formation. Du côté des structures, valoriser davantage les compétences des professionnels des services à la personne, mieux les rémunérer et généraliser le temps plein, permettra d’attirer en nombre une main-d’œuvre plus qualifiée et motivée.

Christine Barret-Labre (Propos recueillis en juin 2019)

Tags : services à la personne | formation | accompagnement | seine saint denis