Cap compétences : des parcours diversifiés

29 Novembre 2018

Anne-Géraldine Truong - Chargée de mission ingénierie et animation, Conseil régional d'Ile-de-France

Anne-Géraldine Truong Anne-Géraldine Truong présente « Cap compétences », dispositif de formation régional visant le développement des compétences du socle CléA chez les personnes sourdes et malentendantes et les publics ayant des besoins linguistiques.

« En fonction des secteurs, 80 à 100 % des bénéficiaires du dispositif Cap compétences obtiennent le titre professionnel visé. »
Quelle est la vocation du dispositif Cap compétences ?
Par la mise en place du programme Cap Compétences en 2016, la Région Ile-de-France offre aux demandeurs d’emploi franciliens en difficulté avec la langue française, mais également au public sourd et malentendant, des formations individualisées permettant de développer, en lien avec leur projet professionnel, tout ou partie des 7 domaines du socle CléA et de les préparer à une formation qualifiante et à l’emploi.
En quoi consiste ce programme ?
Le dispositif Cap Compétences propose 3 parcours : Les parcours 1 et 2, portés par le lot 9 et dédiés au public sourd et malentendant, contribuent à la lutte contre l’illettrisme et visent l’insertion socio-professionnelle via l’acquisition et le développement des compétences du socle CLéA. Le parcours 1, réservé aux personnes en situation d’illettrisme, vise à développer l’autonomie sociale et citoyenne concourant à la construction d’un parcours professionnel. Il représente 450 heures à temps partiel. Le parcours 2 propose aux stagiaires une remise à niveau contextualisée au projet professionnel validé, afin d’acquérir les prérequis nécessaires pour préparer une entrée en formation pré-qualifiante ou qualifiante ou bien pour accéder ou se maintenir dans l’emploi. Il représente 250 heures à temps partiel.

Ces actions de formation bénéficient chaque année à une cinquantaine de personnes. En réservant des parcours spécifiques aux personnes sourdes et malentendantes, la Région Ile-de-France réaffirme son soutien à destination de ce public.

Quel est l’objectif du parcours 3 ?
Le parcours 3, porté par 6 lots et mis en œuvre à titre expérimental, vise à la préparation d’une certification de niveau V via l’apprentissage de la langue française contextualisé au métier visé. Les titres professionnels préparés sont ceux d’aide de vie aux familles, d’agent de propreté et d’hygiène et d’agent d’hôtellerie. Le parcours varie de 300 heures à 750 heures et est proposé à temps partiel ou à temps complet. Les stagiaires du parcours 3 bénéficient d’une rémunération. Par ailleurs, des stages en entreprise sont prévus pour consolider les apprentissages et les acquis théoriques du parcours.
Quels sont les résultats obtenus à l’issue du parcours 3 ?
Le parcours 3 accueille chaque année un peu plus d’une centaine de demandeurs d’emploi et offre des résultats significatifs puisqu’il permet à 62 % d’entre eux de monter en compétences d’au moins un niveau dans l’apprentissage oral de la langue française à l’égard du référentiel CECRL ; et à 73 % d’entre eux de monter en compétences d’au moins un niveau dans l’apprentissage écrit de la langue française à l’égard du référentiel CECRL. Par ailleurs, 80 à 100 % des bénéficiaires - en fonction du secteur- obtiennent le titre professionnel visé ; et 57 à 77% d’entre eux - en fonction du secteur – accèdent à un emploi dans le secteur visé.

Propos recueillis en août 2018

Tags : Conseil régional d'Ile-de-France | compétences | insertion