Les tensions sur le marché du travail n'expliquent pas seules des distances domicile-travail plus élevées

Par : Marie-Christine Abboudi, Cécile Le Fillâtre (Insee), Anne-Lise Aucouturier, Jérôme Lefranc (Drieets Ile-de-France), Sophie Gonnard, Béatrice Pardini (Défi métiers) - Mai 2022

© Adobe Stock La problématique des métiers en tension est un axe important des politiques publiques d’emploi. Cette étude apporte un éclairage territorial sur le sujet, analysant les aires de recrutement géographiques des métiers en forte tension en Ile-de-France.

Afin de répondre aux difficultés de recrutement des employeurs, les pouvoirs publics mettent en place des politiques d’emploi et de formation. Se pose la question de la bonne échelle d’application de ces politiques, avec comme question sous-jacente celle des aires de recrutement des employeurs selon les métiers. L'Insee, la Drieets Ile-de-France et Défi métiers ont mené une étude conjointe sur le sujet.

L’Ile-de-France est une région dans laquelle les actifs sont amenés en moyenne à parcourir des plus longues distances pour se rendre sur leur lieu de travail que ceux des autres régions. Qu’en est-il pour les métiers en plus forte tension ? Si des distances domicile-travail plus importantes ont été observées pour ces métiers, celles-ci tiennent davantage aux caractéristiques des actifs qui les exercent qu'aux difficultés de recrutement. Dit autrement, ces difficultés n'amènent pas les employeurs à recruter sur une aire géographique plus élargie toutes choses égales par ailleurs.

L’étude s’intéresse également aux différences entre les métiers les plus en tension, tant sur le profil des actifs occupant ces emplois que sur les distances parcourues et la concentration géographique de l’emploi. Elle met en évidence quatre groupes de métiers. Si les distances domicile-travail sont généralement plus importantes pour les métiers les plus en tension, ce n’est pas le cas des métiers dans les services répondant à des besoins de proximité. Il s’agit d’emplois répartis de façon plus homogène sur le territoire régional.

Les autres métiers en forte tension sont en grande partie des métiers d’ingénieurs de services et de cadres à dominante technique, métiers spécifiques à l’Ile-de-France. Ces métiers sont particulièrement concentrés dans les zones d’emploi franciliennes métropolitaines dont Paris. Un peu moins nombreux en effectifs, les métiers en forte tension concernent également les domaines du bâtiment et de l’industrie, sur des métiers d’ouvriers mais aussi des profils plus qualifiés. Pour ces métiers, les distances domicile-travail plus importantes s’expliquent notamment par la localisation des emplois, dans des sites de production en périphérie des centres urbains.

Au final, si les métiers les plus en tension sont davantage représentés dans certaines zones d’emploi franciliennes, l’aire de recrutement pour ces métiers est plutôt régionale à l’exception de quelques zones aux franges de la région.

Les métiers en forte tension en Ile-de-France

Tags : métier en tension | déplacements domicile-travail | zones d'emploi | difficultés de recrutement | RCO