Apprentissage en Ile-de-France : bilan et pistes de développement

Par : Itto Mousset et Béatrice Pardini (Défi métiers) - Octobre 2019

© Burst A un tournant de la réglementation concernant l’apprentissage, Défi métiers a comparé, pour la région et la France entière, l’évolution du nombre d’apprentis depuis 1995 et fait le point sur les leviers qui existent pour développer ce type d'alternance.

Le nombre d’apprentis a été multiplié par deux, en Ile-de-France, entre 1995 et 2017 sous l’impulsion de politiques volontaristes des pouvoirs publics. Mais, si les effectifs inscrits dans les niveaux supérieurs de formation ont très fortement augmenté, ceux dans les niveaux 3 (CAP-BEP), ont, quant à eux, baissé. Ces évolutions sont à mettre en lien avec d’une part l’ouverture de l’apprentissage au-delà du CAP et la réforme de la voie professionnelle qui a mécaniquement fait baisser les effectifs de niveau 3 (CAP-BEP) vers du niveau 4 (Bac).

L’Ile-de-France se démarque par un poids des niveaux supérieurs de formation encore plus important qu’en moyenne nationale. Tout d’abord parce que les emplois très qualifiés y sont particulièrement importants, mais aussi parce que des jeunes issus de la France entière viennent s’y former. L’autre spécificité de la région, en lien avec son tissu productif, est le poids élevé des inscrits dans des formations des services.

L’apprentissage est plébiscité par les pouvoirs publics car l’alternance permet à la fois d’acquérir des connaissances théoriques en centre de formation et un savoir-faire qui ne s’acquiert qu’en situation de travail, ce qui favorise l'insertion professionnelle. L’enjeu est donc de lever les freins (des jeunes, de leur entourage et des entreprises) et de proposer des leviers d’action. Mise en place de nouvelles règles, plus souples, relatives à la durée du travail des jeunes travailleurs et des apprentis mineurs ; aide financière au permis de conduire ; aide unique aux employeurs d’apprentis… autant de mesures inscrites dans la loi de 2018 pour faciliter et encourager l’apprentissage. Aujourd’hui, des actions se déploient sur les territoires pour faire connaître aux entreprises ces nouvelles dispositions, mais également présenter aux jeunes cette voie de formation et les métiers auxquels elle conduit, en déconstruisant certains préjugés.

Apprentissage en Ile-de-France : bilan et pistes de développement

Tags : contrat d'apprentissage | apprentis | alternance | apprentissage