Focus sur les Coordinations territoriales linguistiques en Ile-de-France

Focus sur les Coordinations territoriales linguistiques en Ile-de-France

02 Septembre 2021

Charlène De Barros - Coordinatrice de Réseau Alpha

Charlène De Barros, Coordinatrice de Réseau Alpha Le projet Coordination territoriales linguistiques (CTL) a été initié, en 2018, par Réseau Alpha et le Centre de ressources illettrisme et maîtrise de la langue (CDRIML).

« Les Coordinations linguistiques sont des acteurs incontournables et le projet CTL vise précisément à les faire connaître et à valoriser leur plus-value sur le territoire francilien. »
Pouvez-vous présenter le projet Coordination territoriales linguistiques (CTL) porté par Réseau Alpha ?
Le projet CTL vise à identifier et recenser des initiatives de coordinations linguistiques sur le territoire francilien. Depuis 2019, il bénéficie du soutien de la Préfecture de région d’Ile-de-France et de la Région Ile-de-France, ce qui a notamment permis de réaliser un état des lieux global (cartographie des CTL, analyse de leurs financements, étude de la typologie des publics accueillis) et de lancer une action d’animation du réseau francilien des CTL.
Comment le projet renforce-t-il la sécurisation des parcours des bénéficiaires sur les territoires ?
95 % des coordinations franciliennes poursuivent une mission d’orientation des personnes sur leur territoire, grâce à la mise en place de permanences d’accueil et d’évaluation linguistique. En 2019, elles ont évalué et orienté 8 150 personnes en Ile-de-France. La majorité d’entre elles fait également un suivi des apprenants pendant et après la formation, pour permettre, notamment, des suites de parcours.

Les CTL sont une porte d’entrée sur leur territoire, elles jouent souvent un rôle d’observatoire et poursuivent toutes des actions d’animation de réseau. Elles contribuent ainsi à la mise en lien, l’interconnaissance, l’échange et à la diffusion d’information entre les acteurs de leur territoire.

Les coordinations linguistiques sont donc des acteurs incontournables et le projet CTL vise précisément à les faire connaître et à valoriser leur plus-value sur le territoire francilien.

Quelle valeur ajoutée constitue le partenariat Réseau Alpha - Centre de ressources illettrisme et maîtrise de la langue (CDRIML) pour les acteurs des CTL ?
Le partenariat entre le CDRIML et Réseau Alpha permet d’apporter une expertise et un appui sur de nombreux sujets : vision d’ensemble et connaissance du secteur à une échelle régionale, référencement de l’offre, veille et partage d’informations et de ressources, rencontres et professionnalisation des acteurs à coût zéro pour les participants, etc.

Le point fort du projet CTL est la mise en place d’une action d’animation du réseau des coordinations franciliennes. A l’automne 2020, le CDRIML et Réseau Alpha ont pu proposer aux CTL un premier cycle de rencontres et de travail pour permettre l’interconnaissance et continuer à échanger sur leurs besoins. Ces temps de rencontre seront poursuivis en 2021.

En quoi les cartographies de Réseau Alpha et de Défi métiers peuvent-elles être utiles et complémentaires pour les acteurs des Coordinations territoriales linguistiques ?
Les cartographies de Réseau Alpha et de Défi métiers sont les deux bases de données principales de l’offre de formation linguistique francilienne. Complémentaires, elles proposent un recensement complet et permettent des orientations très variées, du cours de quartier au dispositif de formation professionnelle à visée linguistique.

Les CTL peuvent les diffuser auprès des prescripteurs ou s’en saisir elles-mêmes quand elles (ré)orientent des personnes. Ces deux cartographies ont pour avantage d’être des outils pour le référencement de l’offre et pour l’orientation déjà performants, continuellement mis à jour et améliorés, avec des filtres permettant d’affiner la recherche et entièrement gratuits pour les utilisateurs.

Propos recueillis par le CDRIML (juin 2021)

Tags : évaluation linguistique [1] | orientation [2] | Défi métiers [3] | cartographie [4] | RCO [5]