Aides financières exceptionnelles pour les jeunes demandeurs d’emploi

Aides financières exceptionnelles pour les jeunes demandeurs d’emploi

08 Janvier 2021

© Adobe Stock Deux décrets définissent les conditions et modalités d’attribution d'aides financières exceptionnelles destinées aux jeunes demandeurs d’emploi.

Les jeunes chômeurs bénéficiant d'un accompagnement individuel intensif par Pôle emploi ou par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) et les jeunes diplômés anciennement boursiers de l'enseignement supérieur en recherche d'emploi, peuvent obtenir des aides financières exceptionnelles, sous certaines conditions, fixées par deux décrets publiés au Journal Officiel du 31/12/20 (dont l'entrée en vigueur est prévue le 18/01/21).

Aide pour les jeunes bénéficiant d’un accompagnement individuel intensif par Pôle emploi ou par l'Apec

Pour recevoir cette aide (décret n°2020-1788 du 30/12/30 [1]), le/la bénéficiaire de cet accompagnement individuel intensif doit avoir moins de 26 ans, être inscrit(e) comme demandeur d'emploi et ne pas percevoir de sommes excédant un montant mensuel total de 300 € pour la rémunération d'un emploi, d'un stage ou d'une autre allocation.

Cette aide est attribuée par Pôle emploi (au plus tard le 31/12/21) en fonction des besoins et des situations individuelles évalués par un conseiller (un diagnostic social et financier de la situation du jeune est effectué par la Mission locale). Son montant et sa durée peuvent être révisés en cas de changement de situation. Le montant total de l'aide est plafonné à 3 fois le montant mensuel du Revenu de solidarité active (RSA) par période de six mois : le montant maximum est ainsi fixé à 497,01 € par mois et plafonné à 1 491,03 € sur six mois. (Source : service-public.fr)

Cette aide financière, non soumise à cotisation ou contribution sociale, n'est pas imposable et n'est pas cumulable avec l'allocation relevant du Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie (Pacea).

Aide financière pour les jeunes diplômés en recherche d'emploi anciennement boursiers de l'enseignement supérieur

Pour recevoir cette aide (décret n°2020-1789 du 30/12/20 [2]), le/la jeune diplômé(e) doit avoir moins de 30 ans, être inscrit(e) comme demandeur d'emploi et être en recherche d'emploi et immédiatement disponible pour en occuper un. Autres conditions : avoir terminé ses études supérieures et obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau V ou d'un niveau supérieur au cours de l'année 2020 ou de l'année 2021, avoir été boursier de l'enseignement supérieur au cours de la dernière année de préparation du diplôme, ne pas avoir perçu de revenu de remplacement (allocation de solidarité, par exemple) au titre du mois au cours duquel a lieu la demande.

La demande d'aide, accompagnée des pièces justificatives requises (liste complète sur service-public.fr [3]), est à adresser à Pôle emploi.

Attribuée au plus tard le 30/06/21 et pour une durée maximum de 4 mois, elle n'est pas cumulable avec le RSA ou l'allocation relevant du Pacea. Elle n'est pas non plus renouvelable.

Emmanuelle Vignerot

Tags : Pôle emploi [4] | Apec [5] | jeunes diplômés [6] | demandeurs d'emploi [7] | RCO [8]