Offre de formation linguistique en Val-d'Oise : une diversité de parcours

Offre de formation linguistique en Val-d'Oise : une diversité de parcours

18 Octobre 2019

Offre de formation linguistique en Val-d'Oise : une diversité de parcours © Défi métiers La Direccte Ile-de-France et la DDCS du Val-d'Oise poursuivent leur cycle de professionnalisation des acteurs autour de l'offre linguistique et de l'articulation de parcours.

La Direccte 95 et la DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale) du Val-d'Oise organisent depuis avril, avec l’appui de l’Ofii et du Conseil départemental, des sessions de professionnalisation sur l’offre de formation linguistique à destination des réfugiés. Une nouvelle séance était proposée à Villers-le-Bel le 3 octobre.

Des enjeux d'envergure

La Direccte 95 a rappelé en introduction les enjeux d’insertion professionnelle, notamment pour les jeunes suivis dans le cadre du Pial. L’accent a été mis sur la présentation de l’offre de services pour les publics (jeunes, publics accueillis dans les centres d'hébergement d'urgence, bénéficiaires du RSA et demandeurs d'emploi), avec un zoom sur l'offre linguistique.

L'Ofii a explicité le dispositif d’intégration des réfugiés sous la forme d’un parcours coordonné, fluide et cohérent (doublement des heures pour atteindre le niveau A1) et les modalités de convocation. L’importance des formations civiques et linguistiques, en lien avec le titre de séjour, et la possibilité de poursuivre les formations de niveau A2 et B1, ont été rappelées.

Articulation de l’offre

La diversification de l’offre linguistique sur l'année 2019 (Hope, Go emploi, Un toit un emploi, offres d'emploi, etc.) a été soulignée, l’atteinte du niveau A1 étant le niveau minimal requis pour l’insertion professionnelle (apprentissage, formation qualifiante).

La DDCS a présenté les actions socio-linguistiques complémentaires au CIR financées par le bop 104 [1] (personnes en situation régulière ; personnes en centres d'hébergement), ainsi que le Bop 147 (politique de la ville), insistant sur la mobilisation pour utiliser toutes les places, dont celles relevant du marché DRJSCS (Nuevo) avec un parcours Pial (44 places).

Dispositifs franciliens : zoom sur parcours sécurisés

Le Centre de ressources illettrisme et maîtrise de la langue (CDRIML), missionné par la Région, a présenté ses dispositifs [2], conçus pour faciliter l’intégration dans les programmes régionaux et accéder à l'emploi.

A partir des parcours Ofii, des schémas éclairants ont permis d’illustrer des suites de parcours pour les publics réfugiés adultes. Pour les jeunes, des dispositifs (EDI, PEE, Compétences de base professionnelles, etc.) peuvent être reliés à ces actions permettant de poursuivre l'apprentissage du français en situation professionnelle (Esperer 95, etc.).

Des plateformes autour de l'offre linguistique

Le site Val d'Oise solidarités [3] informe les travailleurs sociaux sur de nombreuses thématiques, notamment l'emploi et la formation, avec une entrée sur l’offre linguistique.

Le CDRIML [4] apporte un appui aux prescripteurs (actions de professionnalisation) et aux territoires.

Réseau Alpha [5] recense les actions de proximité notamment développées dans le cadre du Bop 104 (sur le département, 22 formations, dont 19 avec places disponibles) et propose des outils pour les professionnels.

Défi métiers [6] met en visibilité l'offre intégrée dans DOKELIO Ile-de-France auprès des prescripteurs (Pôle Emploi, missions locales notamment) : 155 actions dont 49 relevant de l'insertion socio-professionnelle.

La prochaine session d'information se tiendra le 10 décembre à la Préfecture de Cergy et portera sur l'insertion professionnelle.

Christine Barret-Labre

Tags : refugiés [7] | français [8] | cartographie [9] | Défi métiers [10]