Projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE)

Projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE)

Mis à jour le 23 Juillet 2018

Projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) © Fotolia Le demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi bénéficie d’un accompagnement personnalisé dans sa recherche d’emploi.

Objectifs

Le Projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) vise à favoriser, à travers un programme d’actions personnalisées, le retour à l’emploi du demandeur d’emploi.

Bénéficiaires

Tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi est tenu de participer à un PPAE.

Modalités d'inscription

Le jour de son inscription sur la liste des demandeurs d'emploi, et au plus tard dans les 15 jours suivant son inscription, le demandeur d'emploi est invité à élaborer, avec son conseiller Pôle emploi, un PPAE.

Contenu du dispositif

Le PPAE précise les caractéristiques de l’emploi recherché, le secteur concerné et le niveau de salaire attendu, en tenant compte de :

  • la formation du demandeur d’emploi ;
  • ses qualifications ;
  • ses connaissances et compétences acquises au cours de ses expériences professionnelles ;
  • sa situation personnelle et familiale ;
  • la situation du marché du travail local.

Le PPAE précise également les actions que Pôle emploi s'engage à mettre en œuvre pour permettre un retour à l'emploi dans les meilleurs délais, ainsi que les actions que le bénéficiaire devra réaliser (évaluation des compétences, recherche d'emploi, formation, etc.) pour favoriser son retour à l'emploi.

Le PPAE est constitutif de l’offre raisonnable d’emploi.

Durée du dispositif

Le PPAE est actualisé tous les 3 mois. Il prend fin avec le retour à l’emploi du bénéficiaire.

Rémunération et accompagnement social

Le demandeur d’emploi qui remplit les obligations en matière de recherche d’emploi définies par le PPAE peut bénéficier, sous certaines conditions, de l’Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), ainsi que d’une protection sociale.

Financement

Pôle emploi

En savoir plus sur l’offre raisonnable d’emploi

Les caractéristiques de l’offre raisonnable d'emploi évoluent avec le temps d'inscription :

  • depuis plus de trois mois : une offre est considérée raisonnable si l'emploi est compatible avec les qualifications et compétences professionnelles du demandeur d’emploi, et rémunéré au minimum à 95 % du salaire antérieur ;
  • depuis plus de six mois : le niveau de rémunération est porté à 85 % ; de plus, le temps de trajet en transport en commun, entre le domicile et le lieu de travail, doit être d’une durée maximale d'une heure, ou la distance de 30 kilomètres au plus ;
  • depuis un an et plus : la rémunération proposée doit être au moins à hauteur de l’allocation perçue et les conditions de trajet doivent être identiques aux conditions retenues après 6 mois d'inscription.

Les dispositions de la loi sont toutefois assorties de garanties destinées à protéger les demandeurs d'emploi. Ce dernier n’est pas tenu d’accepter un niveau de salaire inférieur au salaire pratiqué dans la région pour la profession concernée, un emploi à temps partiel si le PPAE prévoit la recherche d'un emploi à temps complet, etc.

Tags : offre d’emploi [1] | offre raisonnable d’emploi [2] | accompagnement vers l’emploi [3]