Les métiers du sport

Les métiers du sport

Mis à jour le 01 Juin 2016

Les métiers du sport © Fotolia Regroupant des activités d'enseignement, de fabrication et de commerce, le secteur du sport propose un large spectre de débouchés en Ile-de-France.

Introduction

Placé sous le feu des projecteurs, le sport de haut niveau attire toutes les attentions. Mais les métiers du sport ne s’arrêtent pas là. Très variés, ils recouvrent des activités multiples, dans les domaines de  l’enseignement, de l’animation, du tourisme, de la vente, de la santé, ou encore de l’organisation d’événements.
 
Les employeurs sont tout aussi divers : Etat, collectivités, fédérations, clubs, centres de loisirs, magasins spécialisés, salles de remise en forme, etc. Dans le secteur privé, l’encadrement de la pratique sportive présente également la particularité d’être opéré en majorité par des associations ou des moniteurs-éducateurs sportifs exerçant en indépendant.
 
Au total, en 2014, environ 350 000 personnes occupent un emploi sportif a estimé l’Observatoire des métiers du sport.  Près des 2/3 de ces emplois se retrouvent dans la branche du sport et les branches associées (golf, rugby, sports équestres, animation, indépendants, etc.). Environ 100 000 personnes travaillent par ailleurs pour des services sportifs dédiés (professeurs d’EPS, éducateurs sportifs de la fonction publique territoriale, etc.). S’y ajoutent l’ensemble des emplois sportifs individuels dans des entreprises ou fonctions publiques d’autres secteurs : tourisme, santé, etc. (environ 50 000 personnes).
 
A ces emplois, on peut ajouter ceux liés au commerce d’articles de sport en magasins spécialisés. En 2014, selon l’Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale), ils représentaient un effectif de plus de 45 700 salariés.

L'Ile-de-France, un territoire pour le sport de haut niveau

L’Ile-de-France concentre le quart des emplois sportifs français (32 130 emplois en 2014, selon l’Observatoire des métiers du sport). Région jeune, elle se place pourtant dernière parmi ses homologues en nombre de structures sportives par habitant : 23,4 équipements pour 10 000 habitants en 2014 (contre 41,3 équipements pour 10 000 habitants en moyenne en France).

Toutefois, l'Ile-de-France héberge le lieu de formation le plus emblématique du sport en France : l'Insep, Institut national du sport, de l'expertise et de la performance. Il réunit notamment 150 entraîneurs nationaux et cadres fédéraux mais aussi une cinquantaine de formateurs et enseignants.
Sur  près de 7 000 sportifs de haut niveau en France (34 % de femmes), un peu plus de 1 300 sont franciliens.
 
Les Hauts-de-Seine sont le département de la région francilienne qui accueille le plus de sportifs de haut niveau (16,2 %), suivi de Paris (15,5 %). L'Insep, à Paris, et le Creps de Châtenay-Malabry (92), favorisent leur présence (Source : chiffres-clés 2014 de la DRJSCS d’Ile-de-France).

Selon une étude de l'IRDS d'octobre 2012, il est à noter que de nombreuses professions en lien avec le sport travaillent pour un secteur d'activité non sportif. C'est le cas de 40 % des moniteurs-éducateurs sportifs (en poste dans les clubs de remise en forme, les centres de rééducation fonctionnelle, etc.) et de la majorité des vendeurs en articles de sport.

Par ailleurs, le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) estime à plus de 3 300 le nombre d'emplois territoriaux dans la filière sportive francilienne en 2012 : conseillers des activités physiques et sportives, éducateurs des activités physiques et sportives, opérateurs des activités physiques et sportives.

Les activités concernées

Le secteur du sport compte 3 principaux domaines :

  • la pratique sportive et la gestion des équipements ;
  • l'enseignement de disciplines sportives ;
  • le commerce et la fabrication d'articles de sport.

Des fiches et des vidéos sur différents métiers du sport sont consultables sur www.lesmetiers.net [1], un site animé par Défi métiers.

Les opportunités actuelles et à venir

L’emploi salarié sportif a fortement progressé au cours des 20 dernières années. Dans le privé, selon l’IRDS, il a connu entre 1993 et 2010 une croissance de + 75 % (+ 49 % en Ile-de-France) ! Cette augmentation s’explique notamment par une professionnalisation croissante des emplois sportifs, auparavant assurés par une majorité de bénévoles.
 
Les métiers du sport restent néanmoins marqués par une proportion beaucoup plus importante de contrats temporaires (CDD, emplois saisonniers, emplois aidés, etc.) et de temps partiels, en comparaison d’autres secteurs. Cette précarité affecte notamment les moniteurs-éducateurs sportifs, qui cumulent souvent plusieurs postes auprès de différents employeurs. Afin d’assurer des emplois plus pérennes, le ministère des Sports encourage actuellement le développement de groupements d’employeurs dans le secteur sportif.
 
Le sport n’est en outre pas épargné par la crise économique et le secteur a connu une régression en 2008 et en 2011. La baisse de pouvoir d’achat des ménages a néanmoins été compensée par une mobilisation de la dépense publique. Les associations sportives bénéficient notamment du soutien du Centre national pour le développement du sport (CNDS) et de possibilités d’embauches importantes en Emplois d’avenir.
 
Du côté de l'Education nationale, 820 postes sont proposés au concours externe du Capeps en 2016. La réforme des rythmes scolaires a également ouvert de nouvelles opportunités sur des postes d’encadrant des activités périscolaires sportives.
 
Les entreprises sportives, enfin, ont profité d’une croissance de 3,5 % du marché des articles de sport et des loisirs entre 2013 et 2014 (après trois années de hausse consécutive). Cette bonne santé économique bénéficie notamment aux enseignes de distribution spécialisée (croissance annuelle de + 3,9 % par an) et aux ventes d’articles de sport sur internet (+ 13 %)

Repères chiffrés

Infographie 1 : Les équipements sportifs dans les départements franciliens, hors sports de nature

Les équipements sportifs dans les départements franciliens, hors sports de nature
Source : Chiffres clés 2014, DRJSCS Ile-de-France - traitement Défi métiers.

Infographie 2 : Diplôme et emploi : les missions exercées par les détenteurs d’un brevet d’Etat sportif

Diplôme et emploi : les missions exercées par les détenteurs d’un brevet d’Etat sportif
Source : Insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation en Ile-de-France, Analyse des enquêtes 2013 et 2014, DRJSCS Ile-de-France - traitement Défi métiers. Enquête menée auprès des personnes diplômées en Ile-de-France entre mai 2011 et avril 2013 d’un brevet d’Etat de niveau IV (BEES 1 ou BPJEPS).

Tags : emploi [2] | recrutement [3] | sport [4] | vente [5] | enseignement [6]