Les métiers des industries agroalimentaires

Les métiers des industries agroalimentaires

Mis à jour le 01 Février 2018

Métiers des industries agroalimentaires © Fotolia Premier employeur du secteur industriel manufacturier, les industries agroalimentaires regroupent les activités de transformation de produits de l’agriculture et de la pêche en aliments et boissons pour l’homme ou l’animal.

Introduction

Les industries agroalimentaires (IAA) constituent le premier secteur industriel français en matière d'emploi et de chiffre d'affaires. Selon l'Association des industries agroalimentaires (Ania), ce secteur rassemblait, en 2015, 16 218 entreprises, employant 440 926 salariés (4 432 emplois ont été créés en 2015). Deux régions, la Bretagne et les Pays de la Loire, regroupent un quart des effectifs de la profession.

La même année, les IAA ont réalisé un chiffre d'affaires stable de 170 milliards d’euros. Si le secteur compte 98 % de TPE-PME (Très Petites Entreprises – Petites et Moyennes Entreprises), il tire également son dynamisme d'une poignée de grands groupes à la dimension internationale. Ainsi, les 2 % d'entreprises comptant plus de 250 salariés emploient 52 % des effectifs salariés et réalisent plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Les femmes représentent 37 % des salariés des IAA, avec des disparités selon les secteurs d'activités : elles forment près de 50 % des effectifs dans la transformation de poissons – crustacés et de fruits et légumes, mais moins de 20 % des effectifs du travail des grains.

Le secteur en Ile-de-France

Les industries agroalimentaires franciliennes, dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 8,4 milliards d’euros, regroupent 1 161 établissements employant 21 500 salariés. Néanmoins, le secteur est en recul : un quart des établissements a disparu en moins de 10 ans.

La majorité de l'activité francilienne des IAA est occupée par des entreprises de petite taille (65 % des entreprises ont moins de 10 salariés), situées surtout à Paris et en petite couronne. Mais la région concentre aussi les sièges sociaux et les centres de R&D des grandes entreprises du secteur. Elle abrite également le Marché d'intérêt national (MIN) de Rungis, 1er marché mondial du frais.

Les activités les plus représentées en Ile-de-France sont la boulangerie-pâtisserie industrielle, l'industrie des viandes, l'industrie des boissons et l'industrie laitière. Ces activités, portant sur des produits très transformés et souvent à haute valeur ajoutée, se révèlent assez déconnectées de la production agricole régionale, l'élevage n'étant pas une « spécialité » francilienne.

Une marque régionale
La marque « saveurs d'Ile-de-France » a été lancée pour renforcer l'image des productions et des savoir-faire franciliens. Pour en savoir plus, consultez les sites du Centre de valorisation et d’innovation agricole et alimentaire de Paris Ile-de-France (Cervia) www.saveursparisidf.com [1] et www.mangeonslocal-en-idf.com [2].

Les activités concernées

Les industries agroalimentaires réalisent essentiellement une activité de transformation de produits de l’agriculture et de la pêche en aliments et boissons pour l’homme ou l’animal.

On distingue généralement 8 grandes familles d'activité :

  • l'industrie laitière (lait, fromage, beurre, yaourt, crème glacée, etc.) ;
  • l'industrie de la viande (abattage du bétail et de la volaille, charcuterie, etc.) ;
  • l'industrie sucrière ;
  • la fabrication de produits alimentaires élaborés (plats cuisinés, conserves, confitures, etc.) ;
  • la fabrication de produits à base de céréales  (fabrication de pains et pâtisseries industriels, farine, biscuits, semoules et pâtes alimentaires, etc.) ;
  • la fabrication d'huiles, de corps gras et de margarine ;
  • la fabrication de produits alimentaires divers (potages, aliments pour bébés, confiserie,chocolat, café et thé, condiments, etc.) ;
  • la fabrication de boissons et alcools (vins, eaux de vie, bières, jus de fruits et de légumes, eaux   minérales, etc.).

Selon le Panorama des IAA 2014 publié par le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, les secteurs de la transformation de la viande et de la fabrication de produits laitiers, les deux principaux, représentaient 37,2 % du chiffre d’affaires et 39,2 % de l’emploi des industries agroalimentaires en 2012.

Les opportunités actuelles et à venir

Les industries agroalimentaires doivent relever plusieurs défis : concurrence mondiale croissante, évolution des goûts et des attentes des consommateurs, modernisation technique (automatisation des lignes de production notamment), et nouvelles contraintes réglementaires (normes environnementales, traçabilité, emballages). Pour répondre à ces nouveaux enjeux, les entreprises cherchent à attirer et à fidéliser des profils de plus en plus qualifiés : techniciens pour la production, mais aussi logisticiens, commerciaux et responsables qualités.

Les besoins en recrutements sont encore renforcés par les nombreux départs à la retraite de salariés et de dirigeants du secteur, attendus dans au cours des prochaines années. Mais les IAA souffrent actuellement d'un déficit d'image et d'une méconnaissance de leurs métiers, entraînant des difficultés pour les recruteurs à trouver les compétences recherchées.

Selon l'enquête Besoins en main d'oeuvre (BMO) de Pôle emploi, près de 3 000 recrutements de professionnels de l'industrie agroalimentaire sont prévus en Ile-de-France en 2016, avec des difficultés à recruter dans 42 % des cas.

Repères chiffrés

Infographie 1 : Implantation des entreprises des IAA par secteurs

Métiers des industries agroalimentaires
Panorama des IAA en 2012, fiche régionale, Driaff Ile-de-France – traitement Défi métiers

Infographie 2 : Evolution de la répartition des effectifs des IAA par catégories professionnelles entre 2009 et 2012

Métiers des industries agrialimentaires
L'emploi dans le secteur des industries alimentaires, Périmètre Observia, données 2012 - traitement Défi métiers

Infographie 3 : Répartition des effectifs des IAA par famille professionnelle

Métiers des industries agroalimentaires
L'emploi dans le secteur des industries alimentaires, Périmètre Observia, données 2012 - traitement Défi métiers

Tags : industrie agroalimentaire [3] | mutations économiques [4] | Ile-de-France [5]