Les métiers du Grand Paris Express

Mis à jour le 27 Janvier 2021

Les métiers du Grand Paris Express © Société du Grand Paris / Claire Havet La construction du nouveau métro Grand Paris Express va mobiliser des milliers d’emplois, principalement en Ile-de-France.

Introduction

La construction du Grand Paris Express s’étale sur plus de 30 ans et va considérablement changer la vie des Franciliens et la structure de leur territoire. Les quatre nouvelles lignes de ce métro, ainsi que la ligne 14 prolongée au nord et au sud, seront connectées au réseau de transport existant. Essentiellement souterrain, le Grand Paris Express reliera les territoires de la métropole entre eux et à la capitale. Il desservira les grands pôles d’activités (aéroports, centres d’affaires, centres de recherche et universitaires) et des quartiers aujourd’hui difficiles d’accès.

Ce projet d’ampleur doublera la taille du réseau de transport actuel, en passant de 200 à 400 kms de lignes. 68 nouvelles gares seront créées. En plus de construire ces nouveaux pôles, le Grand Paris Express restructurera entièrement les quartiers de gare pour en faire des espaces mixtes accueillant des bureaux, des logements, des espaces publics et des lieux de vie. Au total, c’est l’équivalent de la surface d’1,5 fois Paris qui sera façonné par l’arrivée du nouveau métro.

Ce chantier d'envergure inédite va mobiliser des milliers d’emplois, principalement en Ile-de-France. Du creusement des tunnels jusqu’à l’exploitation du réseau en passant par la construction des gares, nombreux sont les métiers qui seront concernés sur le territoire.

 

De nombreuses perspectives en Ile-de-France

Le Grand Paris Express a la particularité de mobiliser des métiers dits en tension. Les chantiers de construction sont en effet amenés à se multiplier en Ile-de-France. En plus du nouveau métro, le territoire doit se préparer pour l’arrivée des Jeux Olympiques de 2024, et doit aussi largement rénover certains de ses quartiers. La main d’œuvre va donc tendre à manquer sur certaines typologies de métiers. C’est le cas pour les travaux souterrains et les métiers de mineur-boiseur ou de coffreur, mais aussi pour certains métiers du bâtiment comme celui d’électricien ou de charpentier.

Contribuer à la construction du Grand Paris Express, c’est être assuré d’un emploi et d’un avenir dans un secteur à la pointe de la technologie et des enjeux environnementaux. Des formations sont accessibles en Ile-de-France pour tous ces métiers.

Pour en savoir plus sur les métiers qui recrutent, rendez-vous sur la page Emploi de la Société du Grand Paris. Grâce à un outil interactif, vous découvrirez les différents profils de poste à travers 58 fiches métiers.

Pour se renseigner sur les opportunités d’emploi et se faire accompagner dans ses démarches, contacter le référent de l’établissement public territorial ou de la communauté d’agglomération concernée. (coordonnées en liens utiles).

 

Les activités concernées

Les besoins en recrutements sont divers.Toutes les personnes motivées peuvent tenter leur chance, quels que soient leur niveau de formation et leur situation.

Métiers techniques et conception
De nombreuses études préalables sont nécessaires à la construction des gares et au creusement des tunnels. Dans ce cadre, ce sont par exemple les topographes-géomètres ou les dessinateurs-projeteurs qui permettent de préparer, visualiser et anticiper le bon déroulement des chantiers. Ces métiers demandent souvent un niveau de qualification relativement important, mais sont aussi accessibles par passerelles.

Encadrement des chantiers
Les chantiers doivent être dirigés et animés, c’est le rôle des conducteurs de travaux ou chefs de chantiers. Ils accueillent également des fonctions supports sur le plan financier, des ressources humaines ou de la communication. Il s’agit également de veiller à la sécurité du chantier et à sa bonne intégration dans l’environnement local, si bien que des agents de sécurité ou de proximité sont également recherchés.

Métiers des travaux publics
Les chantiers du Grand Paris Express recrutent sur des postes classiques du génie civil en coffrage ou forage par exemple. Parallèlement les embauches de grutiers, de conducteurs et mécaniciens d’engins vont se multiplier. Le nouveau réseau de transport recrutera aussi sur les métiers liés au ferroviaire (caténairiste, poseur de voie ferrée, etc.) et pour des travaux souterrains (mineur-boiseur, etc.).

Métiers du bâtiment
La construction et les métiers tous corps d’état seront sollicités. Il s’agira de travailler sur les bâtiments des nouvelles gares, en tant que maçon, menuiser, couvreur ou plombier. L’équipement de ces bâtiments publics mobilisera également des ascensoristes, des serruriers-métallier ou des poseurs de fibre optique.

Plus tard, viendront les métiers de l’exploitation. Et dans quelques années, le Grand Paris Express générera également de nombreuses opportunités d’emploi liées à la création de services dans les nouveaux quartiers de gare.

Les opportunités actuelles et à venir

Les besoins en main d’œuvre pour ce chantier exceptionnel sont très importants et vont occasionner de nombreux recrutements dans des domaines variés. A ce titre, la Société du Grand Paris, maîtrise d’ouvrage du projet, engage les entreprises mandataires des chantiers (Eiffage, Bouygues, Vinci, Razel-Bec, et bien d’autres…) à recruter au plus près des territoires qui seront traversés par le nouveau métro. Via des clauses dans ses marchés, elle les incite aussi à embaucher notamment des publics éligibles aux clauses d’insertion, c’est-à-dire :

  • Demandeurs d’emploi de longue durée 12 mois, bénéficiaires du RSA et minima sociaux (ASS, AI, AAH, Allocation d’invalidité -ATA) ;
  • Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ;
  • Jeunes de moins de 26 ans (6 mois après sortie du système scolaire).

Les personnes concernées peuvent accéder aux emplois par un recrutement classique, des contrats spécifiques (CDDI1, contrat en alternance, mise à disposition) ou par le biais d’une SIAE2. La Société du Grand Paris, ainsi que les territoires concernés par le tracé du réseau et les entreprises mandatées pour les travaux, sont particulièrement attentives à l’ouverture des postes créés à l’insertion par l’activité économique.

Les emplois mobilisés vont être très nombreux et répartis sur l’ensemble du territoire francilien. Il s’agit donc d’anticiper la création d’emploi afin que les publics demandeurs d’emploi, les jeunes en orientation ou les professionnels puissent rencontrer cette nouvelle offre. La Société du Grand Paris travaille donc main dans la main avec les Etablissement publics territoriaux qui seront traversés par le nouveau réseau ainsi que les entreprises de construction. Les besoins en recrutements sont donc connus et communiqués au plus proche des territoires.

Repères chiffrés

Infographie 1 : Grand Paris Express : 3 chiffres-clé

Société du Grand Paris

Tags : Grand paris express | Société du Grand Paris | Ile-de-France | construction | travaux publics