Les métiers du bâtiment

Mis à jour le 05 Mai 2017

Les métiers du bâtiment © Fotolia Si le secteur du bâtiment a connu une reprise en 2016, la conjoncture reste incertaine. Le secteur doit trouver de nouvelles opportunités en attendant un rebond des mises en chantier de logements neufs. L'Ile-de-France mise notamment sur le "Grand Paris".

Introduction

Réputé pour son savoir-faire et son dynamisme bien au-delà de nos frontières, le bâtiment est un secteur essentiel de l'économie française. Il emploie un peu plus de 1,4 million d'actifs en France, dans 401 100 entreprises, selon la Fédération française du Bâtiment (chiffres clés 2015).
Les artisans représentent un peu plus d’un quart (26,5%) des professionnels du secteur.

Un salarié du BTP sur cinq est francilien

En 2016, le secteur francilien du bâtiment comptait 106 776 établissements essentiellement des entreprises artisanales. Une entreprise du bâtiment sur 4 est basée en Ile-de-France.
 
Le nombre d’entreprises de plus de 100 salariés (384 en 2014) continue de décroître. L’activité de ces établissements représente, en 2015, 26,1 % du chiffre d’affaires national du BTP, et 10 % de l'activité francilienne tous secteurs confondus.
 
On estime à 290 541 le nombre d'actifs travaillant dans le bâtiment en Ile-de-France, dont environ de 72 300 artisans. Depuis 2008, le nombre d'artisans progresse régulièrement, tandis que le nombre de salariés diminue.
 
En Ile-de-France, les besoins sont couverts dans les métiers plutôt jeunes et qualifiés (plombier, chauffagiste, menuisier). A l’inverse, on constate toujours un déficit de main d'œuvre pour les métiers de maçon, peintre, constructeur de routes, etc. Selon la FFB Grand Paris, « l'appareil de formation, qui reste globalement bien dimensionné, doit être optimisé pour satisfaire le besoin annuel d’environ 7 000 jeunes. »

Les activités concernées

Les activités du bâtiment peuvent être divisées en 4 grandes familles :

  • structure et gros oeuvre (maçonnerie, charpente, démolition) ;
  • enveloppe extérieure (étanchéité, couverture, isolation extérieure, métallerie) ;
  • équipement technique (plomberie, chauffage, climatisation, électricité) ;
  • aménagement et finitions (menuiserie, plâtrerie, carrelage, sols, peinture, etc.).

Plus globalement, le secteur du BTP réunit une trentaine de métiers principaux, répartis en 3 grandes fonctions :

  • les fonctions commerciales ;
  • les fonctions d'études ;
  • les fonctions de réalisation sur le chantier.

Les opportunités actuelles et à venir

Au plan national, le secteur du bâtiment a connu une reprise en 2016, avec une activité en hausse de 1,9 % en volume. En détail, près de 380 000 logements ont été mis en chantier en 2016, conduisant à une hausse d’activité de 7,4 % en volume. Trois raisons principales l’expliquent :

  • le dynamisme des ventes de logements neufs, amorcé dès la fin 2014 et qui s’est poursuivi jusqu’en 2016, dans la promotion immobilière comme dans l’individuel diffus ;
  • le niveau historiquement bas des taux d’intérêt ;
  • l’environnement institutionnel propice, caractérisé par des dispositifs (PTZ, « Pinel ») qui ont retrouvé leur efficacité.

En conséquence, le bâtiment affiche une stabilisation de ses effectifs en 2016, et 2017 devrait permettre d’entrer dans une nouvelle phase haussière du cycle des affaires… si l’environnement institutionnel post-électoral ne vient pas modifier la donne.

Dans les prochaines années, les métiers de BTP devront poursuivre leur adaptation aux enjeux de la transition écologique et énergétique, depuis la conception des travaux à la réalisation et la finition de ceux-ci (mobilisation de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux, intégration d’une nouvelle approche globale du bâtiment dans sa construction comme dans son usage, etc.).
 
Par ailleurs, si les métiers du bâtiment restent avant tout techniques, les compétences managériales sont aujourd'hui très appréciées par les recruteurs. De plus en plus, on demandera par exemple au conducteur de travaux d'être en capacité d'organiser des chantiers, de gérer une équipe au quotidien, de négocier les marchés, etc.
 

Repères chiffrés

Infographie 1 : Répartition des actifs franciliens du bâtiment

Source : CIBTP, FFB Grand Paris, 2016

Infographie 2 : Répartition des entreprises franciliennes du bâtiment

Source : Urssaf, Insee, FFB Grand Paris, 2016

Infographie 3 : Evolution du nombre d'actifs franciliens du bâtiment

Source : Urssaf, Insee, 2016

Infographie 4 : Evolution du chiffre d'affaires des entreprises franciliennes du bâtiment

Source : FFB, CERB, Insee, Urssaf, 2016

Tags : emploi | bâtiment | travaux publics | BTP | recrutement