Les métiers de l’automobile

Mis à jour le 09 Octobre 2018

Les métiers de l’automobile © Fotolia Si l’industrie automobile peine à sortir d’une crise d’ampleur mondiale, le secteur des services offre davantage d’opportunités de recrutement.

Introduction

L’automobile est un secteur majeur de l’économie française, qui représente plus de 800 000 emplois directs ou induits en 2012. Ses métiers se déploient dans deux branches aux caractéristiques distinctes : l’industrie automobile (constructeurs et équipementiers, faisant travailler un grand nombre de sous-traitants) et les services (vente et location, réparation, recyclage, etc.).

Suite à l’effondrement du marché européen, la production automobile française a très fortement chuté à la fin de l’année 2008. L’industrie automobile peine depuis à remonter la pente malgré une série de soutiens gouvernementaux. Cette situation ne fait qu’aggraver un déclin commencé antérieurement : entre 2001 et 2011, l’industrie automobile a perdu 30 % de ses emplois.

Le secteur des services automobiles, certes à moindre échelle, n’est pas non plus épargné. En cause, la crise économique et les épisodes de hausse des prix des carburants qui affectent les achats de véhicules. La baisse du pouvoir d’achat pousse aussi la clientèle à se tourner vers des services « low cost », pour l’entretien ou la réparation de son véhicule.

Le poids de l’automobile en baisse dans l’industrie francilienne

À l’image de la fermeture en 2014 de l'usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, qui employait plus de 3 000 salariés, la destruction d’emplois de production automobile en Ile-de-France est continue depuis 2008. Toutefois, avec 49 740 emplois salariés en 2012, l’Ile-de-France reste la première région automobile de France (23 % des effectifs totaux de l’industrie automobile).

L’Ile-de-France est également la région où les effectifs des équipementiers sont les plus importants, avec 11 244 salariés employés par 72 entreprises en 2012, selon la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev).

Géographiquement, la plupart des établissements de l’industrie automobile se concentrent dans les départements des Yvelines (78) et des Hauts-de-Seine (92).

Les fonctions recherche et développement sont aussi au cœur des activités des constructeurs et équipementiers franciliens. La région compte en effet 3 sites R&D majeurs de Renault et PSA, employant quelque 25 000 personnes. Les sièges sociaux et les directions commerciales implantés sur le territoire représentent également une source d’emplois importante pour des cadres hautement qualifiés.

Dans la région, les services automobiles occupent plus de 71 600 salariés en 2012, principalement employés dans le secteur du commerce et de la réparation automobile (71 % des salariés), selon l’observatoire de l’Association nationale pour la formation automobile (Anfa). Les départements des Yvelines (78), des Hauts-de-Seine (92) et de la Seine-et-Marne (77) regroupent près de la moitié des emplois de la branche en Ile-de-France.

Les activités concernées

Le secteur automobile concentre un grand nombre d’activités, offrant des emplois à tous les niveaux de qualification, du CAP à l’ingénieur.

L’industrie regroupe trois grandes familles d’activités:

  • construction de véhicules automobiles ;
  • fabrication d’équipements automobiles ;
  • fabrication de carrosseries, de remorques et de caravanes.

Les services automobiles en comptent davantage, depuis la vente de véhicules jusqu’à leur recyclage : commerce automobile ; réparation automobile ; commerce de détail d’équipements automobiles ; commerce de détail de carburant ; commerce et réparation de cycles et de motocycles ; contrôle technique automobile ; écoles de conduite ; location courte et longue durée ; démolisseurs-recycleurs ; parcs de stationnement ; stations de lavage.

Des fiches et des vidéos sur différents métiers de l'automobile sont consultables sur www.lesmetiers.net, un site animé par Défi métiers.

Les opportunités actuelles et à venir

En Ile-de-France, l’emploi dans le secteur des services résiste mieux qu’en province, et certains métiers affichent des recrutements en tension. C’est le cas de ceux de la mécanique et de la réparation. A cela s’ajoutent des départs à la retraite attendus dans les années à venir, dans les fonctions de cadre et d’ouvrier qualifié.

Sur le long terme, les métiers de l’automobile sont amenés à être de plus en plus qualifiés. Industrie automobile et services (mécanique, réparation, recyclage) devront en effet s’adapter à la voiture du futur : comportant de plus en plus d’informatique et d’électronique embarquée, et respectueuse de normes environnementales et de sécurité de plus en plus contraignantes.

Repères chiffrés

Infographie 1 : Nombre d’entreprises et de salariés dans les services à l’automobile en Ile-de-France

Les métiers de l’automobile
Source : Observatoire de l’Anfa, Régionscope des services de l’automobile, 2013 - traitement Défi métiers

Infographie 2 : Catégories socio-professionnelles et répartition de leurs salariés dans les services automobiles

Les métiers de l’automobile
Source : données sociales de la branche automobile, bilan 2011- traitement Défi métiers

Infographie 3 : Evolution de la structure des effectifs des équipementiers

Les métiers de l’automobile
Source : chiffres-clés des équipementiers automobile, édition 2013, Fiev - traitement Défi métiers

Tags : industrie automobile | construction automobile | services automobiles | mutations économiques