Les métiers de la banque

Mis à jour le 10 Juillet 2017

Les métiers de la banque © Fotolia Première région bancaire en nombre de salariés, l'Ile-de-France concentre les sièges sociaux et les activités de finance et d'investissement des entreprises du secteur.

Introduction

La France compte, fin 2015, 383 établissements bancaires dont 6 groupes de dimension internationale nés d’une forte dynamique de marché. Ces derniers gèrent quelque 73 millions de comptes courants.

Les établissements traditionnels de banque de détail ont muté, au gré de rapprochements, vers des groupes de taille mondiale aux activités diversifiées, notamment des activités bancaires de financement et d’investissement et des activités d’assurance.

Les banques en ligne proposent quant à elles des services bancaires à distance, sans avoir de guichets ou d’agences physiques pour réaliser leurs opérations. Le développement de la banque en ligne et des services à distance a permis de limiter l'érosion des emplois.

Le secteur bancaire est l’un des premiers employeurs du secteur privé en France. Les 370 300 personnes travaillant dans les banques adhérant à la Fédération bancaire française (FBF), représentent 2,3 % de l'emploi salarié privé en France. Les effectifs globaux sont en baisse depuis 2011, avec en 2016, un recul de 0,3% (après -0,6% en 2015).

La majorité des salariés du secteur se répartissent entre des fonctions de « front office », en contact avec la clientèle, et de « back office », consacrées à la gestion des opérations bancaires ou boursières. Près de la moitié (49,9 %) des professionnels de la banque exercent dans le domaine de la force de vente, 27 % dans le traitement des opérations, et 20,6 % dans les fonctions supports.

La banque est un secteur particulièrement féminisé. En 2016, la part des femmes dans les banques commerciales s'élevait à 57,1 %. Néanmoins, la part des femmes est moins importante chez les cadres (47,1 % en 2016), et prépondérante pour les postes de techniciens (72,9 %).

L'Ile-de-France tournée vers la finance et l'investissement

L'Ile-de-France est la région française qui abrite les effectifs bancaires les plus importants : fin 2016, les entreprises du secteur y employaient, selon l'Association française des banque (AFB), près de 104 900 salariés. Les postes sont majoritairement situés dans les départements de Paris et des Hauts-de-Seine (92).

La région abrite un grand nombre de centres d'appels bancaires. Elle concentre également les activités de banque de finance et d'investissement.  Enfin, l'Ile-de-France se démarque par la sur-représentation des fonctions de support et de direction, liée à la présence des sièges sociaux des établissements bancaires.

Ces particularités se traduisent par une forte proportion de cadres dans la région. En 2016, selon l'Observatoire des métiers de la branche, 71,9 % des salariés des banques commerciales en Ile-de-France avaient le statut cadre.

Les activités concernées

L'Observatoire des métiers dans la banque distingue trois grands secteurs d'activités :

  • la banque de détail, qui regroupe 69 % des effectifs, s'appuie sur les réseaux d'agences bancaires et sur les services de banque à distance, et exerce pour activités principales la collecte de dépôts, la distribution de crédits et la gestion de moyens de paiement ;
  • la banque de finance et d'investissement (BFI, 16 % des effectifs), effectue des opérations financières comme des introductions en bourse, des émissions de titres ou de produits financiers, ou des fusions acquisitions de sociétés ;
  • les « autres activités » (15 % des effectifs), regroupent les activités centrales des deux secteurs précédents, et propres à la direction des établissements : management, contrôle de gestion, direction des ressources humaines, marketing, communication, etc.

Les opportunités actuelles et à venir

Malgré ce contexte difficile, le secteur bancaire continue à recruter massivement (41 100 personnes en 2016).

La banque doit en effet faire face à de nombreux départs à la retraite qui vont s’étaler sur plusieurs années : en 2016, près de 30 % des salariés du secteur étaient âgés de plus de 50 ans).

De manière générale, les embauches dans le secteur bancaire concernent des profils de plus en plus qualifiés. Les jeunes diplômés de niveau bac+4/5 représentent plus de la moitié des recrutements (54,4 % 2016). Les recrutements à bac+5 passent de 40,9 % en 2015 à 44,3 % en 2016.

Les métiers qui recrutent sont les métiers de la conformité et de l'informatique, mais aussi les métiers de proximité comme les chargés de clientèle (particulier, professionnel et entreprise) qui représentent 4 recrutements sur 10 en 2016.

L'enjeu de la formation est majeur et l’investissement du secteur dans ce domaine représente 4,3 % de la masse salariale (contre 2,7 % en moyenne dans les entreprises françaises).

Repères chiffrés

Infographie 1 : Caractéristiques des salariés du secteur bancaire en Ile-de-France

Caractéristiques des salariés du secteur bancaire en Ile-de-France
Source : l'emploi dans les banques AFB, chiffres clés régionaux 2017

Infographie 2 : Répartition des cadres et techniciens dans le secteur bancaire en Ile-de-France

Répartitions des cadres et techniciens dans le secteur bancaire en Ile-de-France
Source : l'emploi dans les banques AFB, chiffres clés régionaux 2017

Infographie 3 : Évolution des embauches dans le secteur bancaire par niveau de diplôme

Proportion d'embauches en CDI par diplôme dans le secteur bancaire en Ile-de-France
Source : l'emploi dans les banques AFB, chiffres clés régionaux 2017

Tags : metiers de la banque | mutations économiques | secteurs d’activité