Covid-19 : continuité d'action pour l'emploi et la formation

Mis à jour le 09 Juillet 2020

Covid-19 : continuité d'action pour l'emploi et la formation © Adobe Stock Défi métiers se mobilise aux côtés des organismes de formation et des CFA franciliens. Ce dossier regroupe les informations officielles, les ressources pédagogiques, les mesures d’accompagnement nationales et régionales, les initiatives locales.

  • Défi métiers garantit la continuité de ses services

    Suite aux mesures exceptionnelles prises par le Gouvernement pour lutter contre la pandémie de coronavirus, l’ensemble des salariés de Défi métiers poursuit son activité en télétravail et chacun reste joignable à ses coordonnées habituelles (mail, téléphone).

    Des réunions à distance, en interne ou en externe, sont organisées aussi souvent que nécessaire. 

    Le site web et les réseaux sociaux sont toujours alimentés quotidiennement et la newsletter est diffusée chaque semaine. Défi métiers continue à relayer les informations de ses partenaires : appels d’offre, agenda, actualité, etc. Les demandes doivent être adressées à site@defi-metiers.fr.

    DOKELIO Ile-de-France

    L’activité d’accompagnement des organismes de formation et de fiabilisation de l’offre saisie dans DOKELIO Ile-de-France est maintenue. A ce titre, la plateforme d’assistance téléphonique DOKELIO Ile-de-France reste active selon les modalités en place : 01 56 53 32 99 (du lundi au vendredi entre 9h30 et 12h30).

    Les questions peuvent également être posées par mail aux adresses suivantes :

    Offre de formation non conventionnée : dokelio-idf@defi-metiers.fr
    Offre de formation conventionnée : base-offre@defi-metiers.fr

    Nouveaux webinaires

    En raison du confinement, Défi métiers a reporté tous les événements en présentiel qui étaient programmés entre le 16 mars et le 15 avril : Rendez-vous de la formation et de l’orientation, JIRIF, ateliers DOKELIO Ile-de-France, actions de professionnalisation, etc.

    Dans un souci d’adaptation aux besoins des professionnels franciliens de l’emploi, de la formation et de l’orientation dans ce contexte particulier, Défi métiers a entamé une réflexion en vue de développer son offre de service dématérialisée, notamment par l’organisation de webinaires.

    Une première série de rencontres est proposée à partir du 2 avril autour de différentes thématiques : rôle des Opco, bassins et métiers, outils d’orientation, etc.

    Veille numérique quotidienne

    Enfin, afin de relayer les solutions digitales pouvant être utiles aux professionnels de la formation, Défi métiers a créé une Page Scoop it mise à jour quotidiennement.

     

     

  • Confinement : notes du ministère du Travail et soutien de la Région Ile-de-France en matière de formation professionnelle et d'apprentissage

    L’interruption depuis le 16 mars 2020 des formations en présentiel soulève de nombreuses questions du côté des prestataires, des stagiaires et des apprentis.Trois notes ont été successivement publiées par le ministère du Travail afin d’apporter toutes les précisions nécessaires.

    Questions-réponses – Mon compte formation
    Questions-réponses - Formation professionnelle des salariés, alternants et personnes en recherche d’emploi
    Questions-réponses - Apprentissage

    Bon à savoir : le ministère du Travail encourage les entreprises, en cas de sous-activité prolongée ou d’arrêt total de l’activité, à bénéficier du FNE-Formation en complément de l’activité partielle afin d’investir dans les compétences des salariés. Une convention conclue entre la Direccte et l'Opco décrit la mise en œuvre d’actions de formation pour faciliter la continuité de l’activité des salariés face aux transformations consécutives aux mutations économiques et technologiques. En savoir plus sur les conventions de FNE-Formation.

    Mesures d’urgence

    Une ordonnance portant les mesures d’urgence en matière de formation professionnelle a été adoptée en Conseil des ministres le 1er avril 2020 :

    • elle reporte au 1er janvier 2022 l’échéance fixée pour obtenir la certification qualité ;
    • elle reporte au 1er janvier 2022 l’échéance d’enregistrement au Répertoire spécifique des certifications ou habilitations recensées à l’inventaire au 31 décembre 2018 ;
    • elle diffère jusqu’au 31 décembre 2020 l’obligation pour l’employeur de réaliser un état des lieux du parcours professionnel de chaque salarié ;
    • elle autorise les Opco (Opérateurs de compétences) et les Commissions paritaires interprofessionnelles régionales (Transition pro) à financer de manière forfaitaire les parcours de VAE ;
    • elle autorise la prolongation des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

    Conformément à l'ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire liée au Covid-19, la date limite de télédéclaration par les organismes de formation de leur bilan pédagogique et financer est repoussée au 30 juin 2020.

    La Région Ile-de-France soutient la formation professionnelle

    Le Conseil régional d’Ile-de-France propose, en partenariat avec l’Ecole O’clock, une solution de dématérialisation gratuite aux organismes des formations qualifiantes qui sont dans l’impossibilité de poursuivre leurs enseignements. Les organismes mandatés par la Région qui souhaitent bénéficier de cette solution doivent déposer une demande à l’aide du formulaire Solidarité Covid-19

    Par ailleurs, la Région Ile-de-France s’est engagée à ce que tous les stagiaires ayant débuté une formation au plus tard le 13 mars 2020 voient leur rémunération maintenue dès lors qu’ils auront pu assister à la formation dématérialisée (y compris à distance) et en cas d’absence justifiée (garde d’enfants, etc.) ou de tout autre empêchement directement ou indirectement lié à l’épidémie du Covid-19.

    La Région Ile-de-France a créé, avec ses partenaires, une plateforme pour fédérer et faciliter la mise en relation des fournisseurs et demandeurs de solutions solidaires : Solutions Covid-19. Les entreprises sont invitées à y déposer leurs offres. À partir d’une recherche simplifiée, la plateforme donne ainsi accès à un catalogue de solutions qualifiées.

    A noter : la Région Ile-de-France, la Direccte Ile-de-France et Bpifrance diffusent une brochure apportant des réponses aux questions des entreprises : Les 12 réponses aux questions des entreprises franciliennes.

  • Travail collaboratif à distance : quelles solutions ?

    De nombreuses solutions techniques existent sur le Web, permettant de travailler en mode collaboratif à distance, notamment de partager des documents, d’organiser des réunions ou encore de faire du suivi de projet.

    Défi métiers a réalisé un catalogue d'outils à partir des solutions, gratuites ou payantes, disponibles sur le marché. A noter, la plupart des solutions payantes proposent des offres d'essai gratuites.

    Six catégories de solutions ont été identifiées :

    • Outils de webconférence
    • Bureautique collaborative
    • Outils collaboratifs, messageries instantanées, chat
    • Autres outils collaboratifs
    • Service de transfert de fichiers
    • Outils de prise en main à distance

    Consulter le catalogue d'outils collaboratifs

     

     

  • Continuité pédagogique : quelles ressources pour les prestataires de formation ?

    En raison de l’état d’urgence sanitaire liée au Covid-19, l’accueil en formation par les Centres de formation d’apprentis (CFA) et les organismes de formation est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

    Les ressources proposées par le ministère du Travail

    Dans ce contexte, le ministère du Travail a souhaité permettre à ces structures de maintenir le lien, au quotidien, avec les personnes déjà engagées dans un parcours de formation ou d’apprentissage, d’éviter ainsi les ruptures de parcours et de faciliter les échanges à distance entre les formateurs et les stagiaires ou apprentis.

    Afin d’aider organismes de formation et CFA à poursuivre leur activité, le ministère du Travail a recensé et de mis à disposition des outils et ressources pédagogiques selon différentes modalités : accès à des ressources pédagogiques en ligne, individualisation et coaching quotidien par sms ou par téléphone, programmation en audioconférence ou visioconférence de temps d’échanges, etc.

    Pour ce faire, plusieurs acteurs (Afpa, CNED, Educagri, Kokoroe, Nathan, Openclassroom, Pix, etc.) se sont portés volontaires pour mettre à disposition gratuitement et pour une durée de trois mois :

    Voir les ressources pour les CFA

    Voir les ressources pour les organismes de formation

    Appel à contributions

    Pour enrichir cette offre de contenus de formation au service de la continuité pédagogique, le ministère du Travail a lancé un appel à contributions aux éditeurs de contenus, aux organismes de formation, aux CFA, etc. Les structures qui souhaitent rendre disponibles gracieusement des contenus de formation peuvent faire connaître leur offre grâce à un formulaire en ligne sur le site du Réseau des Carif-Oref.

    Pour aller plus loin : consulter la liste des contenus de formation déjà mis à disposition gratuitement dans le cadre de l’appel à contributions.

    Les ressources proposées par le FFP

    La Fédération de la formation professionnelle (FFP) a publié le 16 mars 2020 un « Guide des solutions digitales utiles ». Elle y recense des solutions digitales permettant de poursuivre l'activité de formation sur un format distanciel.

    Télécharger le Guide des solutions digitales utiles

    Les ressources proposées par EdTech France

    Les entreprises de la filière EdTech ont décidé de mettre à disposition – gratuitement et sans conditions – des ressources et outils numériques à destination des établissements, des enseignants, des familles et de tous les apprenants. La liste de ces offres solidaires est mise à jour de manière continue.

     

     

  • Rémunération des stagiaires

    Pôle emploi a publié successivement deux délibérations relatives au versement de la Rémunération de fin de formation (RFF) et de la Rémunération des formations Pôle emploi (RFPE) pendant l’épidémie de Covid19. La délibération du 2020-28 du 31 mars 2020 remplace la délibération n° 2020-26 du 19 mars 2020.

    • Lorsque la formation est suspendue du fait de l’épidémie, le versement des rémunérations RFF et RFPE est maintenu jusqu’à la fin de la formation.

    Par ailleurs, une rémunération est attribuée jusqu’à la nouvelle date de fin de la formation lorsque l'Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), avant son allongement par effet de l’épidémie, devait être versée jusqu’à la fin initiale de la formation. Cette rémunération est versée s’il n’est pas possible d’attribuer une RFF ou si le demandeur d’emploi ne peut pas bénéficier de l’Allocation spécifique de solidarité formation (ASS-formation).

    Important : la formation doit être reprise dans un délai maximum de 21 jours à compter de la fin des mesures de confinement liées à l’épidémie.

    • Lorsque la formation est annulée du fait de l’épidémie, le versement de la RFF ou de la RFPE est maintenu jusqu’à la fin de la formation ou jusqu’à la fin des mesures de confinement si la formation devait s’achever après cette date.

    Enfin, la délibération précise que la durée limite de 1 095 jours prévue pour le versement de la rémunération de fin de formation est suspendue.

    Délibération Pôle emploi n° 2020-26 du 19 mars 2020
    Délibération Pôle emploi n° 2020-28 du 31 mars 2020

  • Déconfinement : accompagnement des organismes de formation et des CFA

    Le confinement a pris fin le 10 mai. Après près de deux mois de fermeture, les centres de formation ont reçu l'autorisation d’accueillir à nouveau dans leurs locaux des stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi) à partir du 11 mai. De même, les CFA peuvent accueillir leurs apprentis. Les organismes de formation et les CFA doivent nécessairement respecter le protocole national de déconfinement.

    En complément de ce protocole, le ministère du Travail a publié un « Guide des pratiques sanitaires du secteur de la formation professionnelle pour la reprise d’activité dans le contexte de pandémie du Covid-19 ». Ce document a pour vocation d’aider les acteurs de la formation à organiser de nouveau des formations en présentiel de manière progressive en garantissant la bonne préservation de la santé des salariés, des travailleurs non-salariés, des apprenants, des clients, des sous-traitants, des fournisseurs et des dirigeants. Ce guide a reçu l’agrément des organisations professionnelles représentatives de la branche des organismes de formation professionnelle : Fédération de la formation professionnelle (FFP) et Synofdes.

    En parallèle, le ministère du Travail a également mis à disposition des organismes de formation et des CFA un guide « Reprise de l’accueil en formation ». Ce document d’une petite vingtaine de pages émet des recommandations dans quatre grands domaines :

    • sur le plan sanitaire et l’encadrement humain ;
    • sur l’organisations des enseignements et la priorisation des publics ;
    • sur l’organisation du sourcing et de l’orientation en formation ;
    • sur la communication et les concertations de financeurs.

    Enfin, un « Questions-Réponses » vient préciser les modalités d'adaptation des règles relatives à la délivrance des diplômes, titres et autres certifications, afin de respecter les mesures sanitaires. Le cas particulier de la VAE est également évoqué dans ce document.

    A l'écoute des besoins et difficultés des organismes et formation et des CFA

    Afin de préparer la reprise et de mesurer les difficultés concrètes auxquelles étaient confrontés les prestataires de formation et leurs apprenants, la ministre du Travail a invité les organismes de formation et les CFA à répondre à une enquête, administrée par le réseau des Carif-Oref, permettant de mieux cerner leur situation et leurs besoins dans ce contexte de crise. L'enquête a été réalisée du 7 avril au 6 mai 2020. Au niveau national, 14 374 établissements y ont répondu, soit près de 40 % des établissements contactés.

    Les résultats permettent de dresser un état des lieux précis des difficultés rencontrées par les établissements, des mesures qui leur ont permis de traverser la crise et des solutions qu’ils ont proposées aux apprenants. Ils permettent également de recueillir leurs besoins à court et moyen terme, notamment en termes de digitalisation de formation, et de préparer la reprise et la relance.

    Télécharger les résultats de l'enquête

    Les données de la France entière sont consultables sur une carte active découpée par territoire. En cliquant sur un territoire sélectionné, l’accès aux données propose sous forme d’infographies, le profil des organismes de formation, l’impact de la crise, la continuité pédagogique, la mise en place de la Formation à distance (Foad) et les besoins et difficultés. 

    Une analyse fine des résultats franciliens est en cours et sera publiée courant juillet.

  • Création d’un catalogue de formations "Covid-19 - Continuité économique et gestes barrières"

    Défi métiers met à disposition un catalogue des formations Covid-19 en lien avec la continuité économique, la réorganisation du travail et la mise en place des gestes barrière au sein des entreprises.

    La Direccte Ile-de-France travaille en partenariat avec les onze Opco afin que les conseillers Emploi-Formation puissent sensibiliser les entreprises sur les obligations liées au Covid-19 et les informer sur les possibilités de monter en compétences grâce à la formation.

    Défi métiers est chargé de constituer un catalogue de formations permettant aux entreprises de mettre en place les gestes barrières et la réorganisation du travail, l’actualisation des règles relatives à la santé et la sécurité dans les secteurs professionnels qui maintiennent leur activité ou qui vont progressivement la reprendre.

    Il s’agit avant tout d’aider les entreprises à adapter leur organisation du travail pour préserver la santé - sécurité des salariés en lien avec leurs instances représentatives du personnel, et d’adapter leurs activités afin d’offrir à leurs clients et autres intervenants extérieurs à l’entreprise des garanties sanitaires, tout en assurant la continuité et la reprise progressive de l’activité,

    Les actions de formation doivent se dérouler à distance au moins jusqu'au 11 mai et pourront intégrer des modalités de présentiel au-delà de cette date.

    Plus précisément les formations porteront sur les thématiques suivantes :

    1. La santé et la sécurité au travail ;
    2. La réorganisation du travail dans une perspective de maintien et de reprise progressive de l’activité, à plusieurs niveaux :
      1. Les formations concernant le management des organisations en période de crise sanitaire et permettant aux salariés de travailler en toute sécurité ;
      2. Les formations portant sur des aspects spécifiques de la réorganisation du travail rendus nécessaires pour la sécurité des salariés ;
    3. La réorganisation de l’accueil des clients et  prestataires extérieurs.

     

    L’offre collectée sera actualisée quotidiennement pour la mettre à disposition des conseillers Emploi Formation des OPCO et des entreprises.

    Défi métiers et l’Aract Ile-de-France travailleront en étroite collaboration pour accompagner les conseillers emploi-formation, véritables relais de ces nouvelles obligations auprès des entreprises adhérentes des Opco.

  • Tags