Fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Mis à jour le 13 Septembre 2017

Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) © Pressmaster (Fotolia) Géré par les départements, le Fonds d’aide aux jeunes permet d’apporter un coup de pouce, notamment financier, à un jeune en difficulté.

Objectifs

Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) vise à favoriser l’insertion sociale ou professionnelle d’un jeune ayant besoin d’un soutien ponctuel ou régulier dans les domaines du logement, de la santé, du transport, etc.

Bénéficiaires

Le FAJ est accordé aux jeunes de 18 à 25 ans :

  • de nationalité française ou étrangers en situation de séjour régulière (titre de séjour en cours de validité) en France ;
  • ayant des difficultés d’insertion sociale et professionnelle ainsi que matérielles ;
  • sans revenus ou avec de faibles ressources.

Aucune durée minimale de résidence dans le département n'est exigée.

Modalités d'inscription

La demande doit être effectuée avec l'aide d'un référent (référent Mission locale, référent des Maisons départementales des solidarités ou des associations habilitées, travailleur social des Circonscriptions départementales d’action sociale, professionnel des Espaces dynamique insertion et des services de prévention spécialisée. etc.).

Les demandes d'aide, présentées sous la forme d’un dossier argumenté, font l'objet d'une analyse en Commission Locale d'Appui, présidée par un Conseiller départemental. L’avis de la Commission est notifiée simultanément au demandeur et à son référent.

Contenu du dispositif

Le montant des aides est propre à chaque département.

L'aide est attribuée sous forme d'un ou plusieurs versements, directement au jeune ou à un prestataire (centre de formation, auto-école, RATP, etc.). Des aides d'urgence peuvent être débloquées immédiatement. L'aide totale attribuée annuellement à un jeune ne peut dépasser 1 000 euros.

Les aides du FAJ relèvent de trois catégories :

  • Secours temporaire : aide financière exceptionnelle pour faire face à une situation d’urgence (achats alimentaires, frais de transport, dépenses de santé, etc.) ou hébergement d’urgence ;
  • Aide financière à la réalisation d’un projet d'insertion : dans le cadre d’un projet dans lequel est engagé le bénéficiaire (frais de mobilité, frais de formation, achat de vêtements professionnels, etc.) ou en dépannage dans l'attente d'une entrée en stage ou en action d'insertion ;
  • Action d'accompagnement avec aide financière : accompagnement de longue durée dans le domaine de la santé, du logement, etc.

Durée du dispositif

Accordée ponctuellement, l’aide financière peut être renouvelée sous certaines conditions. La durée des actions d’accompagnement varie selon les départements.

Rémunération et accompagnement social

Il n’existe pas de rémunération dans le cadre du FAJ. Par contre, un accompagnement social est mis en place autour du bénéficiaire.

Financement

Département

Le financement du FAJ est assuré par le département. Les autres collectivités territoriales, leurs groupements et les organismes de protection sociale peuvent y participer.

En 2015, 90 600 jeunes (-7 % par rapport à 2013) ont bénéficié de 137 000 aides individuelles du FAJ. Les montants des aides varient selon la finalité, de 146 euros en moyenne pour une aide alimentaire à 328 euros en moyenne pour une aide à la formation. Le montant moyen des aides financières individuelles s’élève à 193 euros, soit 4 euros de plus qu’en 2013 (source Drees).

Tags : insertion sociale | insertion professionnelle | jeunes | aide financière