Emploi-tremplin

Mis à jour le 11 Avril 2016

Emplois-tremplin © Pole emploi Financés par la Région Ile-de-France, les emplois-tremplin sont un appui à la création d’emplois pérennes dans le milieu associatif et l’économie sociale et solidaire.

Objectifs

Les emplois-tremplin permettent à certaines catégories d’employeurs de recruter le personnel nécessaire pour répondre à des besoins émergents ou non satisfaits.
Le dispositif vise à favoriser l’insertion professionnelle de personnes rencontrant des difficultés d’insertion. Par la nature des emplois concernés, il contribue également à offrir à la population de nouveaux services d’utilité sociale.
 
On distingue 2 catégories d’Emplois-tremplin : les «Emplois-tremplin IAE (insertion par l’activité économique)» pour les SIAE (structure d’insertion par l’activité économique) (accompagnent le retour à l’emploi de personnes de bas niveau de qualification ou en difficultés d’insertion), les «Emplois-tremplin projet » (favorisent la création d’emplois pérennes dans le milieu associatif et les activités d’utilité sociale jugées prioritaires par la Région).

Bénéficiaires

Les structures éligibles aux Emplois-tremplin sont :

  • les associations ;
  • les Groupements d’employeurs sous statut associatif (GE) ;
  • les Groupements d’employeur pour l’insertion et la qualification (GEIQ) ;
  • les Groupements d’intérêt public (Gip) ;
  • les fondations ;
  • les sociétés coopératives (SCIC, SCOP) ;
  • les Structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE).

Peuvent être recrutés en Emploi-tremplin :

  • les jeunes de 16 à 25 ans inclus, demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, depuis plus d’un an, titulaires d’une formation de niveau I, II, III et IV ;
  • les demandeurs d’emploi de 26 à 44 ans inclus, toutes catégories confondues, inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an ;
  • les demandeurs d’emploi à partir de 45 ans ;
  • les personnes en situation de handicap.

Les publics bénéficiaires devront être agréés au préalable par le Pôle emploi ou par une Mission locale.

Modalités d'inscription

Les structures candidates doivent répondre à l’un des appels à projets annuels (généraux ou thématiques). La demande se fait sur la plateforme en ligne des aides de la région Ile-de-France.
 
A noter : l’employeur doit avoir une existence légale depuis au moins un an, ne doit pas avoir licencié pour motif économique ou avoir fait une rupture conventionnelle dans les 12 mois précédant la date de la demande.
 
Les projets présentés doivent s’inscrire en priorité dans les secteurs suivants : accompagnement vers ou dans l’emploi et lutte contre le décrochage, agriculture et économie agricole, culture ; action sociale ; santé ; sport ; économie sociale et solidaire ; socioculturel, politique de la ville ; prévention, médiation, sécurité ; environnement ; tourisme et loisirs ; enseignement supérieur ; recherche ; innovation ; démocratie participative et jeunesse ; action européenne et internationale.

Contenu du dispositif

L’aide financière porte sur une création nette d’un emploi en CDI de 35 heures hebdomadaires, en Ile-de-France.
 
Le salarié bénéficie d’un contrat de travail de droit commun et des dispositions collectives applicables dans la structure employeuse.
 
Un seul poste est attribué par an, voire deux, si la structure s’inscrit aussi dans le cadre d’un appel à projet thématique. Le nombre maximum d’Emplois-tremplin en activité dans une structure est de trois.

Durée du dispositif

L’aide est accordée pendant trois ans, quatre ans sous certaines conditions.

Rémunération et accompagnement social

Le montant de l’aide s’élève à :

  • 15 000 € la 1ère année ;
  • 13 000 € la 2ème année ;
  • 10 000 € la 3ème année.

 
En cas de mutualisation du poste entre plusieurs employeurs, l’aide n’est pas dégressive. Le nombre maximum d’emplois-tremplin en activité est de quatre. Deux postes peuvent être attribués par an.
 
Pour renforcer le volet pérennisation des postes, la Région met en place un partenariat avec les DLA et peut mobiliser une 4ème année de financement (8 000 €). Une aide régionale d’un montant maximum de 1 500 € pour la formation du bénéficiaire peut être accordée.

Financement

Conseil régional d'Ile-de-France
A noter : la Région Ile-de-France ne financera pas de nouveaux Emplois-tremplins en 2016.

Tags : insertion professionnelle | aide régionale | qualification | professionnalisation