Cap compétences

Mis à jour le 30 Janvier 2017

Cap compétences © Fotolia Les personnes sourdes et malentendantes rencontrant des difficultés avec les savoirs de base, et les personnes ayant des besoins en maîtrise du français, peuvent acquérir des compétences qui favoriseront leur accès à une formation ou un emploi.

Objectifs

Le dispositif Cap compétences répond à deux objectifs généraux :

  • contribuer à la lutte contre l’illettrisme (réservé aux personnes sourdes et malentendantes) ;
  • faciliter l’accès à un emploi, à une formation pré-qualifiante ou qualifiante des personnes en difficulté avec la langue française.  

Les parcours de formation « Cap compétences » visent l’acquisition et le développement de tout ou partie des compétences du Socle de compétences « CléA », en lien avec le projet socio-professionnel de la personne. Ces formations sont éligibles au Compte personnel de formation (CPF).

Les 7 domaines du socle de compétences CléA sont : la communication en français ; l’utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique ; l’utilisation des techniques usuelles de l’information et de la communication numérique ; l’aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe ; l’aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel ; la capacité d’apprendre à apprendre tout au long de la vie ; la maîtrise des gestes et postures ainsi que le respect des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales.

Bénéficiaires

Les publics éligibles à ce dispositif sont :

  • les personnes sourdes et malentendantes ;
  • les demandeurs d’emploi sans qualification ou de premiers niveaux de qualification (niveau V et infra) y compris les personnes en situation de handicap ;
  • les salariés des structures de l’insertion par l’activité économique (IAE) ;
  • les allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) ;
  • les personnes sous-main de justice disposant d’un aménagement de peine ;
  • les bénéficiaires du dispositif régional d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • les personnes en difficulté avec la langue française, détenant le niveau A1 du Cadre Européen Commun de Référence sur les Langues (CECRL).

Modalités d'inscription

L’orientation vers Cap Compétences est effectuée, au moyen d’une fiche de liaison, par les acteurs suivants : Pôle emploi, Missions locales, Cap emploi, Plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie), Conseils départementaux en charge de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, Centre de ressources illettrisme en Ile-de-France, Services pénitentiaires d’insertion et de probation, Structures d’insertion par l’activité économique (IAE), Ateliers socio-linguistiques (ASL).

Contenu du dispositif

Cap compétences propose 3 parcours distincts : Parcours 1, réservé aux personnes sourdes et malentendantes en situation d’illettrisme ; Parcours 2, remise à niveau contextualisée au projet professionnel, réservé aux personnes sourdes et malentendantes ; Parcours 3, préparation d’une certification combinée avec l’apprentissage du français langue professionnelle sur 3 secteurs prédéfinis (hôtellerie-restauration, propreté-hygiène, services à la personne) et sur certaines zones d’emploi.

Chaque parcours s'articule autour de différents volets :

  • co-construction avec le stagiaire du contenu de sa formation ;
  • mise en place d’un suivi et d’un accompagnement individualisés ;
  • mise en œuvre de 3 évaluations (à l’entrée en formation, en cours de formation, en fin de parcours) auxquelles le bénéficiaire est pleinement associé ;
  • développement de compétences en lien avec son projet socio-professionnel ou favorisant l’émergence de son projet ;
  • possibilité d’obtenir une certification : le socle de compétences CléA, les titres professionnels inscrits au parcours 3.

Durée du dispositif

Elle diffère selon le parcours concerné :

  • Parcours 1 : de 70 à 450 heures ;
  • Parcours 2 : de 70 à 250 heures ;
  • Parcours 3 : de 300 à 750 heures ;

Les parcours 1 et 2 se déroulent à temps partiel, avec un maximum de 18 heures hebdomadaires.

Les formations du parcours 3 peuvent être mises en œuvre à temps partiel ou complet.

Rémunération et accompagnement social

Dès l’entrée sur le dispositif Cap compétences, le bénéficiaire acquiert le statut de stagiaire de la formation professionnelle et, à ce titre, bénéficie d’une protection sociale.

Sur le parcours 3 uniquement, le stagiaire bénéficie d’une rémunération (sous certaines conditions).

Financement

Conseil régional d'Ile-de-France

Tags : insertion dans l’emploi | illettrisme | Conseil régional d'Ile-de-France | cléA