Action de formation préalable au recrutement (AFPR)

Mis à jour le 26 Septembre 2016

Action de formation préalable au recrutement (AFPR) © Fotolia Pour satisfaire les besoins de recrutement des employeurs et accroître les chances de reclassement des demandeurs d’emploi, des actions de formation sont parfois nécessaires.

Objectifs

L’Action de formation préalable au recrutement (AFPR) permet à un demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi d’acquérir les compétences nécessaires pour occuper un emploi pour lequel une offre d’emploi a été déposée. Sont notamment visés les secteurs d’activité où la demande d’emploi est insuffisante au niveau local ou régional.

Bénéficiaires

Le dispositif est accessible :

  • aux demandeurs d’emploi, indemnisés ou non ;
  • aux personnes ayant reçu une proposition d’emploi (CDD de plus de 6 mois à moins de 12 mois) requérant une formation pour adapter ses compétences ;
  • aux employeurs (secteur privé ou secteur public) souhaitant conclure : un CDD d’une durée supérieure à 6 mois et inférieure à 12 mois ; un contrat de professionnalisation à durée déterminée (de 6 moins à moins de 12 mois) ; un contrat de travail temporaire (sous certaines conditions) ; un contrat aidé (contrat unique d’insertion) à titre exceptionnel.

Modalités d'inscription

L’AFPR est prescrite par Pôle emploi au demandeur d’emploi dont la candidature a été retenue par un employeur sous réserve d’une adaptation des compétences au poste proposé.
 
Une convention dénommée « convention d’AFPR » doit alors être établie entre Pôle emploi et l’employeur proposant le poste. Elle précise les objectifs de la formation, sa durée, ses modalités de financement et l’embauche qui doit en découler. Elle doit être conclue avant le début de la formation. La formation peut commencer dès que la convention est signée. La convention d’AFPR vaut attestation d’inscription en stage.

Contenu du dispositif

La formation peut être réalisée par l’employeur directement en interne (tutorat) et/ou par un organisme de formation interne à l’entreprise ou par un organisme de formation  externe (une seule de ces modalités pouvant être retenue). Une formation mixte est également envisageable : période de tutorat assurée en interne par l’employeur adossée à une période de formation par un organisme de formation interne ou externe à l’entreprise.

Durée du dispositif

La durée de formation est fixée à 400 heures maximum en entreprise et/ou en organisme de formation. L’action de formation peut se faire à temps plein ou à temps partiel. L’AFPR peut être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation.

Rémunération et accompagnement social

Le stagiaire de la formation professionnelle perçoit l’Aide au retour à l’emploi formation (AREF) s’il est demandeur d’emploi indemnisé ; s’il ne l’est pas, il perçoit une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE). Il bénéficie d’une affiliation à un régime de protection sociale.
 
Une prise en charge d’une partie des frais liés à la formation (transport, restauration, hébergement) peut être assurée via l’Aide aux frais associés à la formation (Afaf).

Financement

Pôle emploi
 
L’employeur peut recevoir 2 catégories d’aides :

  • une aide maximale de 5 € nets par heure de formation interne, dans la limite de 2 000 € ;
  • une aide maximale de 8 € par heure de formation externe, soit 3 200 € au maximum pour 400 heures de formation.

Tags : demandeur d'emploi | formation