Accès à l’apprentissage

Mis à jour le 07 Juin 2018

Accès à l’apprentissage © Pixabay Les franciliens, jeunes en tête, peuvent se faire accompagner vers la signature d'un contrat en apprentissage grâce un dispositif modulable, adapté à la situation de chacun.

Objectifs

Le dispositif « accès à l'apprentissage » permet d’informer les jeunes sur les métiers préparés par l'apprentissage et sur la formation en apprentissage, et de les accompagner vers la signature d’un contrat d’apprentissage.

Le dispositif s'articule autour de quatre types de passerelles ayant pour objectifs respectifs : la découverte des métiers et de l’apprentissage en amont d’un parcours de formation ; l’entrée en formation sans contrat d’apprentissage ; la remise à niveau en amont d’une entrée en formation ;  la continuité de formation après une rupture de contrat.

Bénéficiaires

Le dispositif s'adresse :

  • aux jeunes scolaires :
    - de 15 ans révolus ayant terminé leur classe de troisième et désirant entrer en formation au CFA,
    - à partir de 16 ans suivis par les Missions de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) ;
  • aux jeunes de 16 à 30 ans,
    - de tous niveaux de qualification et prioritairement de niveaux V et IV,
    - en recherche d’emploi,
    - en rupture de contrat d’apprentissage,
    - étudiants en réorientation universitaire.
  • aux personnes en situation de handicap, jeunes et adultes.

Les publics prioritaires à ce dispositif sont les jeunes de niveau IV et infra.

Modalités d'inscription

L'inscription se fait directement auprès des CFA franciliens mettant en œuvre le dispositif régional d’accès à l’apprentissage.

Selon les cas, le prescripteur peut être la mission locale, un établissement scolaire ou un CIO ou faire l’objet d’une candidature spontanée individuelle directement auprès du CFA.

Contenu du dispositif

Le dispositif se décline en quatre volets :

  • « découverte des métiers et de l’apprentissage » (découverte des métiers/de la formation en apprentissage ; élaboration/consolidation du projet d’insertion ; positionnement du jeune par rapport à son projet professionnel) ;
  • « accès à un contrat » (entrée en formation/poursuite de formation sans contrat d’apprentissage - si la rupture a lieu en période d’essai avant le 15 janvier - avec accompagnement du CFA pour la mise en relation avec l’entreprise sous forme de stages) ;
  • « accompagnement vers l’apprentissage » ou « passerelle spécifique » (mise à niveau sur les compétences clés ; accompagnement renforcé autour des codes de l’entreprise, du référentiel, des freins à la poursuite de formation ; aide à la recherche de contrat pour une entrée en formation en apprentissage ) ;
  • « maintien en formation » (poursuite de formation sous statut de stagiaire de la formation professionnelle après une rupture de contrat après le 15 janvier).

Durée du dispositif

Passerelle « Découverte des métiers et de l’apprentissage » : 20 heures minimum en continu/discontinu sur une période planifiée avec le CFA.
Passerelle « Accès à un contrat » : 700 heures maximum par jeune et par an en centre et entreprise.
Passerelle « Accompagnement vers l’apprentissage » : 1 000 heures par jeune et par an en centre et entreprise (2 000 heures pour les personnes en situation de handicap).

Rémunération et accompagnement social

Selon son âge et sa situation, le bénéficiaire peut être sous statut scolaire, étudiant ou stagiaire de la formation professionnelle (rémunéré ou non).

Financement

Conseil régional d'Ile-de-France

La Région intervient sous la forme de subventions versées aux CFA, dont le montant varie en fonction de la nature des projets proposés et du nombre de places accordées.

Organisation des passerelles

Passerelle « Découverte des métiers et de l’apprentissage »
L’atelier dure 3 jours minimum en continu ou discontinu. L’accueil peut se faire individuellement ou en groupe. Une phase de stage permet au jeune d’avoir une vision concrète des métiers et de tester ses choix.
L'atelier peut se concrétiser par la signature d’un contrat d’apprentissage ou par une entrée au CFA dans le cadre d’une passerelle « accès à un contrat ».
Cette passerelle peut constituer une suite de POP prescrit par les Missions Locales.

Passerelle « accès à un contrat »
Cette passerelle s’organise en alternance entre les temps sur le référentiel, les stages en entreprise et les visites pour trouver un contrat. Ce parcours de formation peut être prolongé au-delà du 31 décembre si la signature de contrat n’a pas eu lieu.

Passerelle «  accompagnement vers l’apprentissage »
Cette passerelle s’organise en alternance, entre modules d’accompagnement et de formation, les stages en entreprise et les visites pour trouver un contrat.

Tags : apprentissage | dispositif emploi-formation | Ile-de-France