Vers une diversification de l’offre de formation

26 Mars 2020

Vers une diversification de l’offre de formation © Adobe Stock L’offre de formation se diversifie, sous l'effet des réformes et de l'évolution des attentes en matière de modalités pédagogiques.

La région Ile-de-France a pour particularité de regrouper un très grand nombre d’activités, de services et de métiers différents, plus ou moins qualifiés. Cette diversité se répercute sur la demande de formation qui devient de plus en plus pointue et hétérogène, en constante évolution. De plus, plusieurs facteurs nourrissent un besoin de formation croissant : la digitalisation des métiers, l’augmentation du nombre de reconversions professionnelles… Cela génère l’apparition régulière de nouvelles offres de formation, afin de répondre à la nécessité pour les actifs d’être formés et de s'adapter aux évolutions des activités professionnelles.

La réforme « Avenir professionnel » alimente également le phénomène de diversification de l’offre de formation. Pour permettre l’accès à la formation et son financement par le biais du Compte personnel de formation, cette réforme a notamment incité les organismes de formation à scinder leurs offres certifiantes en blocs de compétences. Cette modularisation de la certification permet aux individus de sélectionner les parties de formation qui les intéressent les rendant ainsi plus accessibles, étant donné qu'elles sont moins coûteuses et réclament moins de temps.

Cette réforme à deux conséquences sur l’offre de formation. Tout d’abord elle l’affecte directement, la démultipliant en découpant les formations en blocs de compétences. Une formation qui autrefois équivalait à une offre peut désormais en représenter plusieurs. Ensuite, elle génère une demande plus importante sur les organismes de formation qui sont donc incités à élargir leur offre et démultiplier les sessions de formation. Cependant, l’impact de la réforme se limite pour l’instant aux formations labellisées ou désireuses de l'être et ne concerne donc pas l’entièreté de l’offre de formation.

Au-delà de la réforme, c’est la manière même dont la société consomme la formation qui a amené à cet éclatement de l’offre de formation. La disparition de l’étanchéité entre les temps de travail, de formation ou même personnel a permis à des pratiques comme l’action de formation en situation de travail de se développer. Les actifs attendent désormais que les formations soi en mesure de s’adapter à leurs disponibilités, ce qui nécessite une offre plus personnalisable et modulable. C’est un nouveau marché qui se développe et propose donc des pratiques de formation innovantes sur lesquelles des organismes de formations commencent à se positionner.

Les offres de formation en blended learning proposent ainsi de répartir son temps de formation entre des cours présentiels et à distance. Cette stratégie flexible permet à chaque offre de se distinguer. Ce marché dispose d’un potentiel très important étant donné qu'il peut y avoir autant d'offres que de personnes ayant un emploi du temps différents. Il faut néamoins que cela reste rentable pour les organismes, qui adapteront peu à peu les offres de blended learning aux demandeurs de formation.

L’élargissement et la diversification de l’offre de formation est donc dû à plusieurs facteurs, qui permettent également à l’individu de devenir plus autonome dans le choix de son parcours. En effet, la nouvelle flexibilité de l’offre et la simplification de son financement permettent des nouvelles perspectives de formations plus adaptées aux actifs désireux d’acquérir ou d’entretenir des connaissances et des pratiques. L'inscription dans la loi « Avenir professionnel » de l'action de formation en situation de travail conduit elle aussi à élargir l'offre de formation en reconnaissant de nouvelles modalités de formation, ouvrant potentiellement une offre à un public d'apprenants jusqu'à présent peu "consommateur" d'action de formation.

Romain Houzé

Tags : dynamique de la formation professionnelle | formation | offre de formation