Une nouvelle plateforme de formation pour répondre aux besoins du secteur ferroviaire

07 Janvier 2020

© Fotolia L'Ile-de-France est la région la plus concernée par les projets ferroviaires. Une plateforme est née dans le 78 et a pour but d'augmenter le nombre de personnes formées, aider le retour à l'emploi durable et agir pour l’insertion professionnelle.

La plateforme de formation aux métiers du ferroviaire permettra de former environ 300 apprentis et stagiaires entre 2019 et 2021. De grands groupes s'investissent dans le projet : EOLE, CCI Paris Ile-de-France, GIP ActivitY', Bouygues Energies & Services.

Le financement de ce projet unique dans l'Hexagone s'élève à 2,8 millions d'euros. Plus d'un tiers est fourni par le Département des Yvelines et son agence d'insertion ActivitY', soit environ 1,15 millions d'euros destinés au matériel pédagogique et aux ateliers d'apprentissage. Bouygues Energies & Services ont été fournisseurs de matériel de signalisation pour la mise en place des ateliers adaptés à la formation. De son côté, le groupe EOLE participe au projet à hauteur de 29 % en fournissant du matériel ainsi que son expertise.

En contribuant au financement de ce projet unique, le groupe EOLE, dont le maître d'ouvrage est SNCF Réseau, encourage le développement des métiers du ferroviaire qu'il considère comme un « retour à l'emploi durable ».

C'est à l'école L'ÉA-Itedec d'Aubergenville (78) que se déroulent les formations. La première pierre et le premier rail ont été posés le 15 février 2019, et les formations ont débuté en septembre 2019. Les stagiaires passent par différents ateliers afin d'acquérir des compétences globales et précises dans ces métiers d'avenir : soudure, maçonnerie, laboratoire, logiciels, sécurité et fibre optique.

De grands chantiers tels que le Grand Paris Express, le CDG Express, EOLE, la rénovation et l'entretien des réseaux sont constamment en recherche de main d'oeuvre qualifiée. Grâce à la plateforme de formation d'Aubergenville, il sera donc plus simple de répondre à la demande des entreprises ainsi qu'à celle des demandeurs d'emplois. Le nombre d'emplois dans cette filière doit augmenter de 4 % entre 2020 et 2025, ce qui correspond à 13 750 recrutements dans le secteur de la voie ferrée, caténaire et signalisation. « Avec des ateliers et du matériel de dernière génération, nous sommes en mesure d'assurer la montée en compétences des salariés et le recrutement de jeunes formés à ces métiers d'avenir » estime Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France.

L'objectif de la plateforme est aussi d'offrir la possibilité à tous types de publics d'accéder à des métiers d'expertise et porteurs d'avenir. Elle contribuera notamment aux parcours d'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA, demandeurs d'emploi de longue durée, jeunes, résidents des quartiers prioritaires. 

Les candidats en formation pourront bénéficier par la suite des emplois générés par les clauses d'insertion dans les marchés publics.

En savoir plus sur l'école L'ÉA-Itedec

Fanny Pariente

Tags : transport | formation | Ile-de-France | sncf | Grand Paris