Un rapport Igas-IGF préconise l’amélioration de la performance de Pôle emploi en matière de formation

10 Janvier 2019

Un rapport Igas-IGF préconise l’amélioration de la performance de Pôle emploi en matière de formation © Pôle emploi « Pôle emploi a largement accompagné les évolutions de la politique de formation professionnelle » estiment les inspecteurs de l’Igas et l’IGF chargés d’évaluer la convention tripartite État, Unedic Pôle emploi 2015-2018.

Le rapport final des inspecteurs de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) et l’IGF (Inspection générale des finances), rendu public en décembre 2018, tient compte des réponses apportées par l’opérateur suite à la communication d’un rapport intermédiaire. Il pointe que Pôle emploi a été « pleinement mobilisé par la mise en œuvre des plans de formation » : le plan 500 000 formations supplémentaires d’abord en 2016 et 2017 [1] et plus récemment le Plan investissement dans les compétences (Pic) pour la période 2018-2022 [2].

Objectifs quantitatifs atteints

Selon le rapport, le Plan 500 000 a accru l’accès à la formation des demandeurs d’emploi de 60 % (soit plus 800 000 entrées supplémentaires en 3 ans).

Comme il s’est déployé après les élections régionales en 2015 et dans un contexte de fusion de certaines régions « sa mise en œuvre a largement reposé sur Pôle emploi puisque l’opérateur a pris en charge 80 % des nouvelles entrées » indiquent les rapporteurs. Ils reconnaissent des objectifs quantitatifs atteints, en précisant que les taux d’accès restent plus faibles pour les personnes non qualifiées (12,4 % contre 16,3 %) et les demandeurs d’emploi de longue durée (7,4 %, contre 20,8 %)

Meilleur ciblage

Dans le cadre du Pic, les inspecteurs proposent que la performance de Pôle emploi soit améliorée par : « l’appropriation du nouveau cadre institutionnel prévu par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » (création de France compétences et regroupement des acteurs notamment) ; le développement de partenariats renforcés avec les tiers et, au premier chef, avec les Régions et les représentants des entreprises, sur le modèle des actions menées sur certains territoires et en capitalisant sur les actions d’expertise d’ores et déjà développées (outil Forma’diag [3]) depuis 2017 notamment. » Ils recommandent aussi un meilleur ciblage vers les métiers en tension et la promotion de l’alternance.

Béatrice Delamer (Centre inffo pour Défi métiers)

Notes
[1] Le plan 500 000 formations supplémentaires lancé par François Hollande le 18 janvier 2016 visait la formation en urgence de personnes très éloignées de l’emploi.
[2] Le Plan investissement dans les compétences a été lancé le 25 septembre 2018 par le premier ministre Édouard Philippe. Doté de près de quinze milliards d’euros sur cinq ans, il doit contribuer à « édifier une société de compétences ».
[3] Plate-forme numérique visant à faciliter l’identification, par bassin d’emploi, des formations pour un retour à l’emploi rapide et correspondant aux besoins des entreprises.

 

 

Tags : formation | plan 500 000 | PIC | Pôle emploi