Un nouvel accord de formation pour la bijouterie-joaillerie

30 Octobre 2015

Fabrication d'un bracelet © Fotolia Favoriser le développement de la formation professionnelle, tel est l’objectif du nouvel accord signé par la branche de la Bijouterie, Joaillerie, Orfevrerie et Cadeau.

La branche de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie et Cadeau (Bjoc), qui représente 2 854 entreprises et 9 101 salariés, a signé un accord de formation qui vise à répondre aux nouveaux besoins du secteur.

La Bjoc a le désir de favoriser le développement de la formation professionnelle, notamment pour les métiers de savoir-faire. Avec pour objectif de préserver ces savoir-faire propres à la branche. « La formation professionnelle est un enjeu majeur pour les 10 000 salariés de la branche. Elle garantit le développement des compétences propres à la bijouterie-joaillerie-orfèvrerie et propose des formations adaptées aux évolutions à venir dans le secteur » a déclaré à ce sujet Bertrand Mazeau, représentant du collège salarié.

Dans les faits, ce nouvel accord de formation prévoit la mise en place d’une contribution conventionnelle de 0,6 % pour les entreprises de plus de 10 salariés. Un moyen de soutenir l’effort de formation.

De plus, cet accord permet de renforcer les actions de formation sur l’ensemble du territoire pour sécuriser l’emploi et les parcours professionnels et ainsi anticiper les évolutions démographiques, en particulier les départs à la retraite.

Il permet également de réaffirmer la volonté et l'investissement de la Bjoc dans le développement du savoir-faire des salariés et ainsi maintenir le niveau d’excellence français, gage de compétitivité pour les entreprises du secteur.

Christophe Lacôte

Tags : formation professionnelle | bijouterie